Police partout, mais Brassens vivant dans nos rues !

Publié le par dan29000

Après Toulouse, Paris, l'esprit subversif de Georges Brassens toujours vivant...Le temps passe, mais ne fait rien à l'affaire, les flics sont toujours les flics...

 

Brassens et les cognes par TeleBocal

Un groupe de résistants chante "Hécatombe" de Brassens devant le commissariat Cité à Paris. Ils sont dégagés puis pris à partis dans la bouche de métro par les forces de l'ordre, ces dernières s'adonnent à des interventions musclées.

 

 

 

Publié dans musiques

Commenter cet article

Mitsuko 29/10/2011 11:37



Et oui, messieurs les flics, l'esprit subversif de Georges Brassens est toujours vivant, car à ceux qui continuent de l'aimer et qui font ce qu'il faut pour
garder l'âme de Georges Brassens ...


J'adore la phrases qui dit sur ce texte d'aujourd'hui : "Le temps passe, mais ne fait rien à l'affaire, les flics sont toujours les flics
..."


Bravo, la phrase est véritablement bien utilisée pour bien faire entendre et comprendre Georges Brassens. J'adore et j'adhère ...



dan29000 29/10/2011 11:49



Yes, j'en suis assez content...