Première journée du covoiturage, une pratique qui se développe en Europe

Publié le par dan29000

 

 

Quand le covoiturage envahit les routes d’Europe…

 

 

 

Ça bouge sur la planète du covoiturage ! Cette semaine, en France, dans le cadre de la 9e édition de la semaine de la mobilité et de la sécurité routière, la première journée du covoiturage est lancée le 17 septembre. En Europe, les sites Internet se multiplient, les informations circulent et les démarches locales se répandent. Pratique à la fois économique et écologique, le covoiturage gagne du terrain…
Difficile de l’ignorer. Du 16 au 22 septembre, c’est la 9ème édition de semaine de la mobilité et de la sécurité routière. Coordonnée par le ministère du Développement durable, cette semaine si particulière a pour but d’inciter les usagers de la rue à réfléchir aux modes de transport les plus adaptés à leurs besoins de déplacement. Transports en commun, vélo, autopartage et bien sûr… covoiturage ! En 2010, est-il encore responsable de ne pas optimiser la capacité de son véhicule ?

Le 17 septembre 2010, journée du covoiturage en France

Preuve que les mentalités évoluent, le 17 septembre a été choisi comme journée officielle du covoiturage. « Le Ministère du Développement durable souhaitait valoriser cette pratique en plein développement mais qui manque encore de visibilité, » explique Laëtitia Verdier, attachée de presse au Ministère du Développement durable en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat. La pratique se développe et pour cause ! D’après l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), une voiture coûte en moyenne 6 000 euros par an à un particulier (achat, entretien, carburant). Les motivations financières sont donc réelles mais loin d’être les seules. En diminuant le nombre de kilomètres parcourus en voiture, le covoiturage contribue en effet à réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique tels que le dioxyde de carbone (CO2) ainsi que les émissions de polluants nocifs pour la santé. Economique, écologique, le covoiturage ne manque pas d’arguments pour séduire les éco-citoyens, de plus en plus nombreux.

Une visibilité croissante en Europe

En France, le covoiturage est bel et bien en développement. Les sites Internet sont nombreux pour valoriser la pratique et faciliter la prise de contact entre conducteurs et passagers. « En France, commente Odile Beniflah, chef de Produit France chez Envoiture.fr, le covoiturage est surtout encouragé pour les trajets domicile-travail au niveau régional, pour réduire la circulation et la pollution dans les agglomérations et offrir une option de déplacement aux habitants des zones rurales. »

En Allemagne, où la pratique est déjà très répandue au niveau national, le covoiturage gagne peu à peu les pays limitrophes. « Notre site a vu le nombre de trajets à l´étranger se multiplier et nous avons voulu répondre à la demande des utilisateurs des pays voisins. Ainsi 2010 est marquée par le développement du site à l’international : l’Italie, la Grèce, la France, la Pologne, l’Angleterre… partout le même succès ! Le site est sobre, facile à utiliser et l´expérience du site en Allemagne donne confiance aux utilisateurs : difficile d´y résister... » Avec 1,3 million d´inscrits et plus de 10.000 trajets par jour, Envoiture.fr, leader en Europe, témoigne bien du développement d’une pratique verte qui a de beaux jours devant elle.

par
Maya Monceau
Source / AGORA VOX

Publié dans environnement

Commenter cet article

Marite 18/10/2010 13:17



Lien du site de covoiturage envoiture.fr