Public Eye : désignons l'entreprise la pire de 2011 !

Publié le par dan29000

Public Eye : trophées de la honte pour les entreprises !

Chaque année, la Déclaration de Berne et Greenpeace établissent une liste du “meilleur du pire”. Les entreprises les plus irresponsables de l’année sont choisies, afin de les dénoncer ouvertement, en prévision du Forum économique mondial de Davos.

 

 

 

 

 

Ces entreprises sont sélectionnées pour leurs mauvaises conditions de travail, pour leurs atteintes à l’environnement, pour leurs manque de transparence ou parce qu’elles n’assument pas leurs responsabilités sociales d’entreprise. Cette année deux prix seront remis le GLOBAL Award et le PEOPLE’s Award. Le premier sera décerné par un jury indépendant,alors que le second lauréat sera choisi par le vote des internautes du monde entier. Jusqu’au 26 janvier prochain à minuit, les internautes pourront désigner leur “favori” en se rendant sur le site de l’évènement.

Cette année, six candidats ont été sélectionnés par un jury indépendant, dans une liste de plus de 40 entreprises dénoncées par diverses ONG.

Les nominés sont :

  • Tepco pour sa “gestion” de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima et ses failles en matière de sécurité.
  • Syngenta, pour sa commercialisation du Paraquat, un herbicide toxique. Dans les pays du Sud, des milliers de personnes auraient été empoisonnées après avoir utilisé ce produit.
  • Vale, deuxième entreprise minière de la planète et plus gros producteur de minerai du monde. Son palmarès ? Violation des droits humains et surexploitation de la nature
  • La banque britannique Barclays, pour ses activités spéculatives en matière de produits alimentaires.
  • L’entreprise minière américaine Freeport McMoran pour les quelque 230’000 tonnes de déchets chargés de métaux lourds sont déversés dans la nature, à proximité de sa mine de Grasberg, en Indonésie.
  • Enfin, le groupe Samsung, pour l’utilisation de produits hautement toxiques dans ses usines.

A vous de voter !

 

 

Source : Greenpeace

Publié dans environnement

Commenter cet article