Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous le savez sans doute, 2010 est l'année Chopin. On fête un peu partout le bicentenaire de sa naissance. Un peu partout mais pas à Quimper qui a la malchance de posséder un exemplaire de curé rétrograde (Pardon mon Dieu pour ce pléonasme) qui ne veut pas de Chopin dans sa belle cathédrale. Par la même occasion il refuse donc un concert prévu prochainement du pianiste finistérien DIdier Squiban.

Squiban, formidable pianiste et institution en Bretagne ne viendra donc pas à Quimper et c'est dommage pour les Quimpérois, punis par cet obscurantiste qui en plus parle :

"Il faut qu'un concert puisse être une extension du culte, comme le requiem de Mozart, tiré du répertoire chrétien même moderne". Dixit Mazeas...

"La musique profane (Quelle horreur !) ne doit pas transformer la cathédrale en salle de concert".

Le plus amusant dans toute cette mascarade cléricale du 19e siècle, c'est que Didier Squiban est un habitué des chapelles où il donne régulièrement des concerts particulièrement réussis d'ailleurs. Le son du piano rend bien dans ce type d'endroit.

Il faudra donc faire le déplacement jusqu'à Fouesnant, non loin de Quimper pour écouter Chopin, ce subversif précurseur de la musique punk qui inspira tant les Bérurier noirs et les Wampas...

De son côté les notables du diocèse se disent étrangers à cette décision. 

Peut-être est-ce vrai, peut-être pas, Dieu y retrouvera sans doute les siens, mais pas les amateurs de musique classique, qui eux, devront prendre leurs voitures ce soir-là.

Certes cette minable affaire vient après l'incident de juillet dernier (voir article en lien) qui avait déjà scandalisé la petite et frileuse communauté catholique finistérienne qui avait mal supporté un spectacle de danse contemporaine dans une chapelle où un couple de danseurs était nu à la fin de leur spectacle. 

Ayant déjà assisté à un concert dans une chapelle  de Didier Squiban, je peux l'affirmer, il termine toujours habillé ses concerts.

La tournée des chapelles, heureusement, n'est pas remise en question.

On peut donc en déduire, ouf ouf, que la bêtise cléricale, dans ce département, se limite, sur ce sujet, à Quimper.


Vade retro Chopin !


Plus d'infos sur l'affaire Corinne Duval :


Finistère : Affaire Corinne Duval : L'obscurantisme du clergé hélas toujours présent






Tag(s) : #musiques

Partager cet article

Repost 0