RATP et police ensemble dans l'expulsion des Rroms

Publié le par dan29000

 

La RATP confirme avoir affrété un tramway pour expulser des Roms

Le président de région Jean-Paul Huchon a saisi le préfet de Seine-Saint-Denis, qualifiant la mise à disposition de la police d'une rame pour évacuer un camp de «voie de fait».

La RATP a affrété ce mercredi un tramway pour transporter plusieurs dizaines de Roms évacués d'un campement à Saint-Denis, a fait savoir la régie des transports.

«C'est une décision prise localement dans une situation d'urgence face un quasi-blocage de la ligne», se justifie la RATP. Laquelle confime des informations venues de la presse.

Un campement situé à Saint-Denis où étaient installés quelque 150 Bulgares et Roumains avait été évacué mercredi matin après une décision de justice, précise la préfecture de Seine-Saint-Denis.

«Minimiser les troubles»

Selon la RATP, les forces de l'ordre ont invité les personnes évacuées à prendre le tramway par groupe de dix.

Plusieurs dizaines d'entre elles se sont retrouvées à l'heure de pointe à la gare de tramway avec des bagages volumineux, des bicyclettes, ou des caddies, ajoutent la préfecture et la RATP.

«Vers 8h30, l'encadrement local de la ligne du tramway T1 s'est rendu sur place et a constaté que l'évacuation des Roms semblait se dérouler avec difficulté et gêner les voyageurs dans les rames», explique encore la RATP.

«Afin de minimiser les troubles et les retards sur la ligne, le personnel de la RATP sur place et les forces de l'ordre sont convenues de l'intérêt d'utiliser un train qui se trouvait disponible pour acheminer les personnes évacuées».

«Un groupe de policiers a été dépêché, par mesure de sécurité, pour effectuer l'accompagnement. Aucun incident n'a été signalé», estime la préfecture.

Souvenirs de déportation

Informé de cette opération, le président PS de la région Ile-de-France Jean-Paul Huchon a saisi le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, «pour que toute la lumière soit faite» et « les responsables sanctionnés».

«L'inhumanité et la brutalité de cette opération, mue par des considérations sécuritaires, est absolument condamnable», a-t-il déclaré. Jean-Paul Huchon qui ajoute que «cette opération, faite hors de tout cadre juridique, constitue une voie de fait».

Interrogé plus tôt sur France Info, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait affirmé «ne pas être au courant de ces évènements». Et d'assurer que «ce qui compte c'est de savoir ce que l'on fait à l'égard de ce qui est illégal».

Cette scène «m'a rappelé des souvenirs d'école ou de cinéma», déplore pour sa part le conseiller général Gilles Garnier (PCF), dans une lettre au préfet et au PDG de la RATP. Une allusion claire à la déportation de Juifs vers les camps d'extermination durant l'Occupation.

(Source AFP)

Source : Libération

 

=================================================

 

Alors que les informations tombent, les questions se multiplient. La
police a mis à exécution hier matin une décision de justice en
expulsant les occupants rroms d’un terrain appartenant à la direction
des routes d’Ile-de-France. Voilà qui est certain. Pour le reste, les
questions restent en suspens :

1.  Le cadre légal de cette intervention policière ne s’arrêtait-il
pas à la sortie du terrain ?

2.   Pourquoi la police a escorté les personnes expulsées jusqu’à
Noisy-le-Sec, puis au-delà, en leur interdisant d’aller ailleurs à
Saint-Denis ?

3.  Sur quelle base légale une rame spéciale de tramway a été mis à la
disposition de la police par la RATP, sans arrêt jusqu’à Noisy-le-Sec?

4.  Qui et pourquoi a incendié ce qui restait du campement à St-Denis ?

Au-delà de la polémique sur des parallèles avec des heures sombres de
l’histoire, La voix des Rroms demande que toute la lumière soit faite
sur cette avalanche d’opérations dont la légalité semble bien
douteuse.

Contact: 06.68.1.72.27
--
Association "La voix des Rroms"
50, rue des Tournelles
75003 PARIS
http://www.lavoixdesrroms.org

Soutenez-nous en utilisant un moteur de recherche solidaire:
http://www.hooseek.com/?recommande_ong=279999

Publié dans actualités

Commenter cet article

JMitsuko 02/09/2011 22:43



La RATP confirme avoir affrété un tramway pour explulser des Roms.


Le président de région, Jean-Paul Huchon, a saisi le préfet de Seine Saint-Denis, qualifiant la mise à disposition de la police d'une rame pour évacuer un
camp de "voie de fait".


La RATP a affrété ce mercredi un tramway pour transporter plusieurs dizaines de Roms évacués d'un campement à Saint-Denis, a fait savoir la régie des
transports. "C'est une décision prise localement dans une situaton d'urgence face à un qasi-blocage de la ligne", se justifie la RATP.


Laquelle confirme des informations venues de la presse.


Un campement situé à Saint-Denis où étaient installés quelque 150 Bulgares et Roumains avait été évacué mercredi matin aprsè une décision de justice, précise
la préfecture de Seine-Saint-Denis.


Encore une belle infamie, je trouve car on se focalise encore et encore sur des gens qui ont le droit avec eux mais les dirigeants de la France ne
l'entendent pas de cette oreille ... Quel dommage dit alors Domajj


 



dan29000 02/09/2011 22:48



Domajj a bien raison, et les dommages pour les Rroms sont réels et cela fait alors honte d'être français, nous rappelant qu'en 42 ce fut les juifs qui lors de la célèbre raffle, montèrent dans
les bus parisiens. L'histoire se répète, même si la destination finale est bien entendu très différente, une vraie honte pour la RATP...