RATP : Scandale sexuel et imbroglio au Parquet, par SUD RATP

Publié le par dan29000

 

Syndicat SUD RATP Solidaire Unitaire et Démocratique
• 5, Avenue de Verdun
94204 IVRY sur Seine Cedex
T 01 58 7 65 624
F 01 58 7 65 628
www.sudratp.fr

 

 

Communiqué du 29 Août 2011

 


 

SCANDALE SEXUEL A LA RATP ET IMBROGLIO AU PARQUET !


 

Le 22 juin 2011, SUD était rendu destinataire d’un courrier anonyme adressé au PDG et dénonçant de façon circonstanciée des faits graves doublés d’un système Mafieux au sein de la RATP, impliquant des syndicalistes et des hauts responsables de la Direction.


Dès le 11 juillet 2011, le syndicat SUD RATP déposait plainte contre X par l’intermédiaire de son Avocat (Accusé de Réception de la poste faisant Foi), pour « Proxénétisme, Trafic d’influence, Harcèlement sexuel et moral », auprès du Procureur de la République.


Le 10 Août 2011, le Doyen des Juge d’Instruction accusait réception d’une plainte du 27 juillet 2011 au nom du syndicat SUD RATP.
Le 24 Août 2011, le parquet indiquait à l’AFP n’avoir jamais reçu la plainte de SUD RATP, alors que parallèlement la RATP déclarait avoir diligenté une enquête interne et écrit au parquet le 19 août 2011, soit presque 2 mois après avoir reçu la lettre anonyme pour signaler les faits.


Où est passée la plainte du 11 juillet 2011 déposée par le syndicat SUD RATP auprès du parquet ?
Pourquoi la RATP n’a-t-elle pas transmis immédiatement la lettre anonyme au parquet, préférant diligenter à décharge sa propre « enquête interne », alors même que le syndicat SUD l’avait informé de son dépôt de plainte ?
La RATP aurait-elle des pouvoirs de Police ou ferait-elle des pré-enquêtes en lieu et place du parquet ?
Pourquoi, dès le 24 août 2011, le responsable du service juridique de la RATP, ancien procureur, affirmait-il que la plainte de SUD serait déclarée irrecevable pour vice de forme, en étant mieux renseigné que le parquet et en devançant sa future décision ?
La RATP a t’elle interférée dans la procédure de plainte du syndicat SUD, compte tenu des hauts responsables impliqués dans ce scandale ?
Cet imbroglio juridique qui jette un voile de suspicion est préjudiciable aux victimes qui subissent de multiples pressions et autres tentatives d’intimidation.
Le syndicat SUD RATP exige des réponses et demande d’urgence la désignation d’un Juge d’Instruction, compte tenu des faits graves évoqués et des nombreux témoignages qui commencent à affluer dans les Médias.

 

 

 


Publié dans actualités

Commenter cet article