Régularisation des sans-papiers : la collaboration honteuse CGT-gouvernement

Publié le par dan29000

Mercredi 6 juillet 2011

Document de bilan de la CGT pour la régularisation des sans-papiers

 

Tous les articles de ce blog sur la lutte des sans-papiers, ICI

Nous ne saurions trop inviter nos nouveaux lecteurs à consulter les articles depuis octobre 2009, entre autres.

 

Nous publions ci-dessous un "Document de travail préparatoire à la réunion Organisations syndicales/ Min. Intérieur/ Min. du Travail « bilan et perspectives » de l’addendum du 18 juin 2010 et des textes qui l’ont suivi.", réalisé essentiellement par la CGT et envoyé aux Ministères concernés.

Ce document fait le bilan de la régularisation de nos camarades depuis un an, sur un mode complètement positif. Dès à l'époque, dans un article synthétique, nous donnions notre point de vue sur la question.

A l'époque,  les Onze n'étaient pas très fiers du résultat et se gardaient de crier victoire. Aujourd'hui, compte tenu des résultats concrets calamiteux de la lutte, ils se cramponnent sur les quelques miettes obtenues pour chanter leur succès. C'est effroyable de mensonge, de manipulation - et nous sommes curieux de connaître la réaction de nos camarades sans-papiers en lutte.

 

Depuis le début de la lutte, la direction confédérale et les Onze n'ont cessé de rabattre leurs prétentions. Juste pour mémoire on est passé de la régularisation de tous les sans-papiers à la régularisation des travailleurs sans-papiers, puis à la régularisation des grévistes en lutte, puis à la régularisaiton à celles et ceux qui répondent aux critères, puis à la régularisation de celles et ceux que les préfectures veulent bien concéder. Autre exemple, le document publié ci-dessous le 30 juin 2011 en arrive à faire un bilan positif d'un addendum, que les Onze considéraient eux-mêmes comme n'ayant aucune valeur légale en novembre 2009...

Au bilan, à peine 500 régularisations, et autant d'OQTF. Même pas le millier de cartes promises par Besson en novembre 2009 !

On va de renoncement en renoncement, d'abandon en acceptation, on est dans la soumission aux ordres des ministères. N'en déplaise aux lecteurs qui ne savent que manier l'invective (comme ICI), nous suivons de manière détaillée cette lutte grandiose depuis 2007 et bien avant. Et nous continuerons à le faire, alors même que les Onze ont abandonné le combat, englués dans les dossiers, transformés en auxiliaires bureaucratiques des préfectures. Car la lutte continue, comme le montrent les camarades du CTSP de Vitry, lors de l'occupation des locaux du Ministère du Travail à Créteil le 15 juin dernier, ou les camarades de Montreuil, Bagnolet ou la Courneuve.

 

Revenons au document ci-dessous. Nous le publions en sachant pertinemment qu'il n'est pas destiné à publication et devait rester confidentiel. D'ailleurs à l'heure où nous écrivons il n'est signé que par Six organisations des Onze (CGT, FSU, LDH, Droits Devants, Femmes Egalité, et AutreMonde) car il y a eu des refus de signature d'autres organisations du fait de son côté unilatéralement positif, et c'est bien le moins qu'on puisse dire ! Et si nous avons reçu ce document, c'est bien qu'il révolte nombre de militants engagés dans la lutte...

Nous le publions pour dénoncer publiquement la collaboration honteuse entre les signataires et le gouvernement à l'heure où la répression s'accentue contre nos camarades, avec la nouvelle loi Guéant qui vient d'être votée et publiée en décret (voir  ICI), et qui s'appliquera dès septembre.

Nous le publions pour que chacun(e) assume ses responsabilités, face aux camarades sasn-papiers, face à la lutte des classes, face à tous les militant(e)s et syndicalistes (essentiellement CGT et SUD)  qui se sont dévoués corps et âmes pour que cette lutte débouche sur une victoire et qui aujourd'hui doivent se sentir trahis.

 

Nous le publions pour que les yeux s'ouvrent, pour que désormais, la lutte pour l'égalité des droits et la libre circulation se mène sans concessions, sur une position de classe et internationaliste !


Le cas par cas, on n'en veut pas !

Régularisation sans condition de tous les sans-papiers !

 

note-bilan-perspectives-addendum--30-jun2011.jpg

 

 

Source : ou va la cgt ?

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

MEHDIBLOG 15/07/2011 12:31



Cette fois ci je ne suis pas de votre avis. j'ai un blog d'aide aux formalités administratives pour venir légalement en france et les personnes qui respecte la loi attende 6 a 8 mois  pour
pouvoir venir legalement en france.


 


les consulat donne les visas sans probleme si les conditions de la loi sont respecté ce qui est presque systematiquement le cas.


a mes yeux, meme si je comprends le soucis humanitaire , un sans papier est "hors la loi" et il n'a donc pas vocation à rester en france.


 


A cause des sans papiers, des milliers de gens  patisse du durcissement des procedures.


 


il faudrait par contre taper très fort financierement sur les employeurs qui utilise ces  personnes et profite du systeme pour tirer les salaires des gens honnetes  à la baisse.


 


Mon intervention va peut etre vous surprendre mais dite vous bien que dans la communauté "immigré légale" c'est le sentiment dominant aussi.


 


l'importante frequentation de mon blog me permet d'affirmer que l'immigration illegale se retourne contre des etrangers  honnete qui respecte eux les lois.


 


 


 


 


 


 


 


 


 



dan29000 15/07/2011 13:24



Effectivment cette fois nous ne sommes pas d'accord avec vous, même si je peux b ien comprendre votre point de vue sans problème.


Quand même un point d'accord sur le fait fort financièrement sur les employeurs, mais peut-être le savez-vous, un des premiers employeurs de travailleurs clandestins est l'ETAT sur ses grands
chantiers notamment, donc on risque d'attendre longtemps que l'état via sa justice, tape sur l'état employeur clandestin !!!!


Sinon, si vous parcourez un peu notre site, vous verrez qu'il est très politique, et qu'une des constantes de cette politique est d'être "internationaliste", je ne reconnais pas la pertinence des
frontières, souvent issues d'anciens rapports de force impérialistes d'ailleurs.


Si je suis Français, je n'en tire aucune gloire. Ayant beaucoup voyagé, notamment au Maghreb, et en Asie, j'ai rencontré des peuples (marocain, algérien, cubain, anglais ou indien...etc). Le
nationalisme et ses drapeaux ou frontières est pour nous à combattre. Et quand un salarié clandestin séjourne, travaille et souvent aime ici, il devrait être régularisé, comme viennent de le
faire, massivement les italiens...


Quant à la notion toute relative d'ailleurs, d'honneteté, sauf exception, la plupart des sans-papiers sont, d'après nos infos, honnête, seules des lois obsolètes, les criminalisent et une vraie
gauche, si elle revenait devrait les régulariserer....


Enfin, je vous dirais que je ne me préoccupe JAMAIS du sentiment dominant (trop long à expliquer comment il se forme), par exemple, il y a un fort sentiment raciste en France en ce moment (pas
dominant heureusement), mais si un jour les id du FN au lieu de faire 20% en faisait beaucoup plus, je poursuivrais quand meme le combat antiraciste....


En temps que "français de souche" je ne défends ni le drapeau ou l'hymne français, et encore moins l'armée française, qui n'a rien à faire en Afghanistan ou en Afrique ou en Libye...Je défends
par contre la culture (et donc la langue) française, celle de 1789 et de Voltaire...



Mitsuko 12/07/2011 09:57



Régularisation des sans-papiers : la collabaration honteuse CGT-Gouvernement ...


J'ai l'impression que c'est un contre-sens, non ???


Le positif c'est que ce texte est une avancée significative et ça c'est bien ... Il faut continuer à penser positif et faire en sorte que les sans-papiers
soient une bonne fois régularisés ...


Ce que je souhaite de tout mon coeur, car ce n'est que justice ... 



dan29000 12/07/2011 17:45



non pas de contre-sens...le vaste mouvement des sans-papiers, mouvement puissant, long et structuré ne débouche hélas que sur qq dizaines de régularisation, et l'une des causes de cet échec
(certes positif pour la poignée de régularisés) est l'attitude trompeuse et manipulatrice de la direction de la CGT qui a bien manoeuvré avec le gouvernement, comme elle sait le faire depuis de
longues années lors des grandes grèves...