Renaud live : Deuxième génération, sur "Morgane de toi"

Publié le par dan29000

Quand Renaud chantait l’amour impossible entre La Courneuve et Neuilly

 

 


Vous souveniez-vous que "Deuxième génération", parue sur l'album "Morgane de toi" en 1983, racontait la vie d'un jeune de La Courneuve ? "J'm'appelle Slimane et j'ai 15 ans, j'vis chez mes vieux à La Courneuve..." Nous, nous l'avions oublié. C'est l'auto-radio qui nous l'a rappelé cet été, sur la route des vacances...

 

 


 

Cette année-là, un garçon de 10 ans, Toufik, était tué au bas de la barre Renoir d'un coup de carabine à plomb tiré par un voisin excédé par le bruit. Quelques semaines plus tard, le président François Mitterrand se rendait sur place et montait pour la première fois dans un appartement de la cité des 4000. Il annonçait quelque temps plus tard la réhabilitation de vingt-deux quartiers dégradés, dont les 4 000, comme un des grands projets de son septennat... (Lire "Histoire du quartier 3 : l'espoir éphémère des années 80")

 

 

 

 Étonnant de voir combien dix-huit ans plus tard, les paroles disent encore beaucoup des questions qui hantent les jeunes de "seconde génération" qui vivent toujours dans ces quartiers, le dernier couplet par exemple :

Des fois j' me dis qu'à trois milles bornes
De ma cité y a un pays
Que j'connaîtrai sûrement jamais
Que p't-être c'est mieux que p't-être c'est tant pis
Qu'là-bas aussi j'serai étranger
Qu'là-bas non plus je serai personne
Alors pour m' sentir appartenir
A un peuple à une patrie
J' porte autour d' mon cou, sur mon cuir
le keffieh noir et blanc et gris
J' me suis inventé des frangins
Des amis qui crèvent aussi

"ON N'EST PAS NÉ DU MÊME CÔTÉ DE LA BOURGEOISIE"


Mais, répondant à la question "De quoi La Courneuve est-elle le nom ?", un lecteur nous a rappelé récemment que ce n'était pas la seule chanson de Renaud évoquant la ville.

En 1977, dans l'album "Place de ma mob", aux côtés du célèbre "Laisse béton" figure "Adieu Minette", l'histoire d'un amour impossible entre un gars de La Courneuve et une fille de Neuilly. Assez cocasse quand on se souvient du passage houleux de l'ancien maire de Neuilly, Nicolas Sarkozy, aux 4000. Mais c'était 28 ans plus tard, en 2005.

La chanson sort lors d'une année noire pour La Courneuve : les usines installées sur la commune licencient leurs ouvriers. C'est le début de la célèbre lutte des "Mécanos" du nom de leur usine qui fermera un an plus tard, en 1978. Le chômage s'installe dans les familles. (Lire : Histoire du quartier (2) : "Les années 70, c'est là que tout a commencé à aller mal").

Sous ses airs désinvoltes, la chanson,  un brin caricaturale, peint, encore, une réalité qui n'est pas si datée. Peut-on penser qu'aujourd'hui une histoire d'amour entre un gars de La Courneuve et une fille de Neuilly-sur-Seine ne serait pas très compliquée ?

(...)

Tu m'as invité à Deauville
Dans ta résidence secondaire
J'me suis fait chier comme un débile
Dans cette galère dans cette galère

(...)

Et quand t'es rentrée à Paname
Super-fière de ton bronzage
T'as pas voulu poser tes rames
Sur le rivage - c'est une image

Tu m'as téléphoné cent fois
Pour que j'passe te voir à Neuilly
Dans ton pavillon près du bois
Et j'ai dit oui j'ai dit oui

J'suis v'nu un soir à ta surboum
Avec vingt-trois d'mes potes
On a piétiné tes loukoums
Avec nos bottes

Adieu fillette
Nous n'étions pas du même camp
Adieu minette
Bonjour à tes parents

Faut pas en vouloir aux mariolles
Ils ont pas eu d'éducation
A la Courneuve y a pas d'école
Y a qu'des prisons et du béton

D'ailleurs ils ont pas tout cassé
Ils ont chourravé qu'l'argentrie
Ton pote qu'y f'sait du karaté
Qu'est-ce qu'on lui a mis qu'est-ce qu'on lui a mis

Ton père j'l'ai traité d'enfoiré
Excuse auprès de lui
Si j'avais su que c'était vrai
J'y aurai pas dit

Adieu fillette
Nous n'étions pas du même camp
Adieu minette
Bonjour à tes parents

Maintenant j'ai plus envie d'causer
Tu dois déjà avoir compris
Qu'on n'est pas né du même côté
D'la bourgeoisie d'la bougeoisie

(...)

Et vous, chers lecteurs, un autre souvenir d'une chanson qui parle de La Courneuve ?

A.L

 

Source : Blogs LE MONDE.FR / La Courneuve, urbains sensibles, blog d'Aline Leclerc et Elodie Ratsimbazafy

Publié dans musiques

Commenter cet article

Piyou 17/10/2011 10:25



En fait "Ma môme" m'est venue en lisant la fin de l'article "Et vous, chers lecteurs, un autre souvenir d'une chanson qui parle de La Courneuve ?", bon c'est pas la Courneuve, mais Créteil, c'est
toujours la banlieue et puis j'avais la chanson en tête.



dan29000 17/10/2011 11:12



bon  je comprends mieux !!!!



Piyou 16/10/2011 21:57



La môme de Jean Ferrat


 


Ma môme elle joue pas les starlettes, elle met pas de lunettes de soleil


Elle pose pas pour les magazines, elle travaille en usine à Créteil,


Dans une banlieue surpeuplée, on habite un meublé elle et moi


La fenêtre n'a qu'un carreau et donne sur l'entrepôt et les toits


(...)



dan29000 16/10/2011 22:34



Ha bon, je croyais avoir vu et écouté un titre de Renaud, tu t'es trompé de blog...!!!!