Rencontre NPA et Objecteurs de Croissance

Publié le par dan29000

Compte-rendu de la rencontre entre le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et l’Association des Objecteurs de Croissance (AdOC)
21 septembre 2009 
Rencontre du 21 septembre 2009

Représentants du NPA :
Christine Poupin(membre du Comité Exécutif du NPA).
Guillaume Leigard (membre du Comité Exécutif du NPA).
Leïla Chaibi (membre du Comité Exécutif du NPA).
Laurent Garrouste (membre de la Commission Ecologie et du Conseil politique NPA ).
Vincent Gay (membre de la commission écologie du NPA).

Représentants l’Association des Objecteurs de croissance :
Jean-Luc Pasquinet (membre du bureau de l’AdOC).
Rocca Simon (porte-parole de l’AdOC).
Vincent Liegey (porte-parole de l’AdOC).
Christian Sunt (référent aux relations extérieures de l’AdOC).
Anne-Isabelle Veillot (référent aux relations extérieures de l’AdOC).
Davy Borde (membre du bureau de l’AdOC).
Christophe Degennes (membre du collège de l’AdOC).

Après que chaque intervenant se soit présenté, l’AdOC fait un rapide historique du mouvement politique de la Décroissance, et une présentation de l’Association des Objecteurs de Croissance, de son organisation, de sa stratégie, ainsi que de sa plate-forme. [1]

Le NPA présente les décisions prises lors de son AG concernant les élections régionales. [2]

Plusieurs points ont été abordés. En premier lieu, le NPA a questionné l’AdOC sur son refus de signer l’appel « Urgence Climatique, Justice Sociale » et a critiqué ce refus de compromis dans un cadre unitaire.

L’AdOC a expliqué les raisons qui l’ont amenée, en cohérence avec sa stratégie politique, à ne pas signer ce texte malgré quelques avancées significatives sur la critique de l’impasse dans laquelle nous mène cette société capitaliste et productiviste . Mais des contradictions fortes subsistent dans ce texte ; avec, par exemple : la non-critique de la valeur travail et de l’aliénation de celui ci ; l’illusoire proposition de moralisation du capitalisme financier ; l’approbation du « développementisme ».

l’AdOC a rappelé au NPA que cette non-signature ne signifiait pas un retrait du collectif. Bien au contraire, l’AdOC souhaite continuer à faire avancer les débats et participera même à un atelier de réflexion sur la Décroissance dans le cadre de cette démarche unitaire.

De même, le NPA a exprimé ses doutes par rapport à l’appel « Relocalisons Copenhague » signé, entre autres par l’AdOC. Le NPA trouve cet appel trop « décroissant » pour le signer. L’AdOC a rappelé qu’il ne s’agissait pas de sa seule initiative, mais d’une initiative d’individus. Elle a aussi souligné le fait que ces deux démarches, « UCJS » et « Relocalisons Copenhague » sont complémentaires, même s’il existe plus que des nuances sur le fond.

Il y a accord entre les 2 délégations pour donner la priorité à la mobilisation militante sur le terrain et sur la nécessaire liaison entre l’urgence climatique et l’urgence sociale.

Ensuite, l’AdOC a présenté « l’Appel de Miremont » signé par un grand nombre de mouvements et d’organisations écologistes, mais aussi par le Parti de Gauche. L’AdOC a invité le NPA à s’exprimer sur cet appel. Le NPA a exprimé un accord de fond avec ce texte, mais souhaite en savoir plus sur les débouchés de cette initiative. Christian Sunt, un des initiateurs de cet appel, a alors présenté un certain nombre d’actions et de réunions en cours, en particulier à Colmar dans le cadre du rassemblement anti-nucléaire .

Le NPA, ainsi que tous les signataires, sont invités à se rencontrer. Discussion en cours donc. Le NPA propose qu’en cas d’initiatives de l’« Ecologie Radicale » à propos de la préparation de mobilisation pendant le sommet de Copenhague, il soit associé à la préparation de celles ci.

Enfin, les discussions se sont terminées sur la prochaine campagne électorale et le projet du NPA d’organiser des débats avec tous les acteurs de la gauche anticapitaliste (PCF, PG, LO, Alternatifs, Fédération) afin d’arriver à des accords politiques.

Bien qu’ayant décidé au consensus lors de son assemblée constitutive de ne pas chercher d’alliances à tout prix , l’AdOC a exprimé son souhait de participer à ces débats. Le NPA enverra une invitation à l’AdOC.après consultation de ces partenaires.


AdOC, NPA
 

Publié dans actualités

Commenter cet article