Rennes : pour un rapprochement des quatre prisonnières politiques basques incarcérées

Publié le par dan29000

 

 

Rapprochement des quatre prisonnières politiques basques incarcérees à Rennes

mardi 12 avril 2011, par rennes info

 

 

 

 


A l’occasion de la cinquième semaine de solidarité internationale avec le peuple basque, le comité breton de solidarité avec le peuple basque a envoyé début février un courrier à tous les responsables des partis de gauche de Rennes ainsi qu’aux présidents de la région Bretagne et du conseil général d’Ille et Vilaine.

Dans ce courrier nous demandions aux responsables politiques de prendre position publiquement en faveur du rapprochement des quatre prisonnières politiques basques incarcérées à Rennes afin de mettre un terme à ce qui est de fait, une double peine, en raison de l’éloignement de leur lieu d’incarcération à plus de 800 km du domicile de leurs parents et amis. Nous n’avons reçus à ce jour, aucune réponse du parti socialiste, du parti communiste, des rouges et verts, du parti radical de gauche et d’Europe Écologie Les Verts.

L’eurodéputée d’Europe Écologie Nicole Kiil-Nielsen pourtant à la sous commission des droits de l’homme au parlement européen n’a pas non plus jugé opportun de nous répondre.
Nous dénonçons donc l’attitude de ces partis dits de gauche toujours prêts à s’enthousiasmer pour les luttes des peuples ou des minorités à condition qu’elles soient lointaines et exotiques.

Cela se passe en Europe au 21° siècle, en Espagne encore aujourd’hui on torture dans les commissariats et l’on emprisonne à tous va sous n’importe quel prétexte !
La démocratie au Pays Basque sud est un leurre puisque une large partie de la population est criminalisée pour oser exprimer la revendication du simple droit à l’autodétermination.

Être indépendantiste au Pays Basque est un crime !

A l’heure ou la gauche abertzale dénonce sans ambiguïté l’usage de la violence, le comité breton de solidarité avec le peuple basque dénonce le manque de courage politique de nos élus et apporte tout son soutien aux quatre prisonnières politiques basques de rennes et au peuple basque dans son combat pour obtenir des droits civils et politiques !

Liberté pour le peuple basque !

Gora Euskal Herria askatuta !

David Ruaud pour Euskal Herriaren Lagunak - Roazhon. Comité breton de solidarité avec le peuple basque.

Publié dans actualités

Commenter cet article