Rennes : une étape de l'InfoTour G8, les peuples d'abord, pas la finance

Publié le par dan29000

 

 

G8-BIS.pngÉtape rennaise de l’InfoTour G8 le 18 avril, « Les peuples d’abord, pas la finance »

jeudi 14 avril 2011, par rennes info

 

 

 

Le 18 avril, Rennes accueillera la première étape de l’InfoTour G8. L’objectif de cette « caravane des mobilisations », qui va sillonner pendant un mois le quart nord-ouest de la France, est d’informer et d’encourager à la mobilisation populaire pour le contre-sommet du G8 qui se déroulera au Havre les 21 et 22 mai prochains. Les actions prévues pendant cette journée permettront d’exposer les liens existants entre les problèmes rencontrés localement et la logique de gouvernement du monde portée par le G8.

La journée sera marquée par plusieurs temps forts : action « porteurs de parole », mise en place d’un stand d’information place de la mairie et conférence débat sur le thème « Les peuples d’abord, pas la finance », avec Annick Coupé et Clare Solomon (18h30 à l’IEP).

Détail du déroulé de la journée :

- Action « porteurs de parole » de 12h à 14h au campus de Villejean, autour de la question : « Si on vous invite au G8, vous venez ? ».

- Restitution des porteurs de parole et stand d’information place de la mairie, de 16h30 à 18h00.

- De 18h30 à 21h00 à l’IEP de Rennes, conférence-débat ouverte à tous, sur le thème « Les peuples d’abord, pas la finance », avec Annick Coupé (porte-parole de l’Union syndicale Solidaires) et Clare Solomon (leader du mouvement étudiant anglais, ancienne présidente du syndicat « University of London Union »).

Cette journée est organisée par : AITEC, Attac, La Souris Verte, NPA 35, Parti de Gauche 35, Solidaires, SUD Étudiant Rennes.

Au banquet des requins, les peuples se rebiffent !

Le G8 réunira les 26 et 27 mai à Deauville les dirigeants des 8 pays les plus riches du monde. Au lendemain de la tempête financière de 2008, ce G8 a maintenu la dictature de la finance qui emprisonne tous les aspects de notre existence : logement, travail, éducation, agriculture, climat, retraites, connaissance, biodiversité… Les réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale viendront des peuples eux-mêmes, pas des dirigeants des pays les plus riches ! Nous leur refusons le droit d’imposer des plans d’austérité dont ils sont exonérés et qui font payer aux citoyens la crise dont leur capitalisme est responsable.

La planète est bousculée !

Les exemples européens montrent la violence des attaques contre les conditions d’existence des populations. Mais les énormes manifestations à Londres et ailleurs prouvent la volonté des peuples de ne pas se résigner. Les processus révolutionnaires en cours dans le monde arabe ont abattu deux dictatures et viré leurs familles mafieuses. Pourtant, rien n’est acquis et les populations luttent encore pour leurs droits et pour la justice. Le soutien nécessaire aux révolutions arabes ne doit pas faire oublier que la récente intervention militaire en Libye a surtout pour but de préserver les intérêts économiques des grandes puissances tout en récupérant la manne pétrolière confisquée par le clan Kadhafi. Enfin, la catastrophe naturelle et industrielle subie par le peuple japonais démontre une fois de plus qu’il est temps d’en finir avec cette logique du profit et du secret qui permet fraudes, mensonges et autres manipulations pour sacrifier les hommes et dévaster la planète.

Un G8 dans les salons de Deauville pour jouer l’avenir du monde...

Une fois de plus les 8 dirigeants du Monde des riches vont s’enfermer derrière une muraille de policiers et de militaires pour décider de notre avenir sans entendre la voix des peuples.

... et un contre-G8 populaire au Havre

À l’occasion de la tenue du G8 à Deauville, un contre-sommet est organisé au Havre les 21 et 22 mai par un large collectif constitué d’associations, syndicats, partis politiques et mouvements citoyens. La ville sera ouverte à toutes celles et ceux qui veulent démontrer par leurs pratiques et leurs propositions que des voies alternatives existent. L’accès de tous aux droits humains fondamentaux et la protection de notre planète passent par un juste partage des richesses, d’autres modes de développement et une gestion démocratique des biens communs.

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 17/04/2011 11:55



Bonjour Dan,


Il fallait bien Deauville pour parler du G8 ... sinon, ce n'est pas classe du tout ... ça c'est sûr ... et puis un contre-G8 au Havre ... alors je choisis le
contre G8 ... Pardon de l'offense d'autant que j'aime bien Deauville ... même si je n'y suis pas allée depuis un moment ...


Bon dimanche à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 17/04/2011 11:59



je connais les deux, mais mieux LE HAVRE ayant travaillé là-bas plusieurs années, la ville n'est pas belle mais très vivante comme souvent les grands ports, quant à Deauville, la ville est certes
belle mais les habitants sont à peu près aussi sympathiques que le G8, c'est tout dire, bon dimanche à toi...