Répression : Jeanne Agard, représentante SUD licenciée, chez IPL SED, filiale de l'Institut Pasteur

Publié le par dan29000

 

 

Répression anti-syndicale dans les eaux glacées du calcul égoïste

Convoquée à 14 h au comité d’entreprise la représentante syndicale SUD est licenciée à 14 h 05 !


Note de rezocitoyen.org :

Pour le contexte social et économique se reporter à l’article : Le deuxième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

 

 


Convoquée à 14 h au comité d’entreprise d’IPL SED Nord, Filiale de l’Institut Pasteur de Lille,

la représentante syndicale SUD est licenciée à 14 h 05 !

 

 


Jeanne Agard représentante syndicale SUD au Comité d’entreprise d’IPL SED Nord s’apprêtait à participer à son premier comité d’entreprise le 15 avril à 14 h, auquel elle avait été convoquée par mail le 14 avril, lorsque s’est vue signifier à 14 h 05 son licenciement pour faute grave, remis en main propre.

Jeanne Agard n’a pu de ce fait participer au comité d’entreprise exceptionnel convoqué pour donner son avis avis sur le plan de 48 licenciements à IPL SED Nord.

Parallèlement, le juge des référés du TGI de Lille doit rendre sa décision le 10 mai 2011 sur la suspension de la procédure d’information consultation du comité d’entreprise.

SUD est scandalisé par la brutalité de cette procédure qui n’a d’autre objectif que de créer un climat de terreur dans l’entreprise, en réprimant deux* des principales figures du Comité de Défense de l’emploi syndiqués et non syndiqués de l’Institut Pasteur de Lille et d’IPL SED Nord. (*Jaques Charles est aussi sous le coup d’une mise à Pied conservatoire depuis le 31 mars).

Il est notamment reproché à Jeanne Agard d’avoir participé à l’action collective pour la défense de l’emploi à IPL SED Nord alors même que Sud avait déposé plusieurs préavis de grève qui couraient jusqu’au vendredi 15 avril 2011.

Sourds aux protestations des organisations syndicales mais aussi d’éminents chercheurs tel Monsieur le Professeur Froguel, Directeur de l’Unité Mixte de Recherche CNRS 8199 et Professeur of Genomic Medecin à l’Imperial College de Londres, les Dirigeants de l’Institut Pasteur de Lille et de sa Filiale IPL SED Nord, assument pleinement leur volonté de faire taire toute velléité d’exprimer les revendications des salariés en défense de l’emploi.

SUD appelle les salariés d’IPL SED Nord et de l’Institut Pasteur de Lille à continuer d’exiger une transparence complète quant à l’avenir du groupe, et à agir sans relâche pour un reclassement de tous les salariés licenciés dans un emploi stable et durable.

Au-delà SUD demande aux élus de la Ville de Lille, des Conseils Généraux majoritaires au conseil d’administration de l’Institut Pasteur de Lille à assumer pleinement les conséquences de leurs décisions.

SUD dépose un nouveau préavis de grève du 18 avril au 7 mai.

Lille, le vendredi 15 avril 2011

Pour tout contact : Vladimir Nieddu 06 03 40 30 79 / Jeanne Agard 06 69 23 44 09

Syndicat Départemental Santé Sociaux du Nord affilié à SUD Santé Sociaux

Adresse : 84 rue de CAMBRAI 59000 Lille Tel/fax 03 20 74 17 69 site : sudsantesociaux5962.org

Publié dans actualités

Commenter cet article

cat 13/05/2011 21:38



Tout à fait d'accord avec le premier commentaire, Jeanne a diffusé des informations confidentielles qui peuvent nuire à la perénité de l'entreprise qui tente de redresser sa situation financière
et conserver prés de 190 emplois, je veux croire au redressement de cette société qui a un trés gros potentiel de travail et il faut arrêter de raconter des conneries pour des intérêts
personnels.


Jeanne a été nommée représentante Sud 2h avant son licenciement, c'est un peu facile de se syndiquer quand on sait que l'on risque de perdre son emploi pour faute grave. De plus, Sud se permet
d'évincer d'autres salariés syndiqués simplement parcequ'ils ne cautionnaient pas leur mouvement plutôt politique pour Vladimir et personnel pour Jeanne.


Le CE a toujours mené un autre combat qui était d'obtenir les meilleures conditions de départ pour les personnes qui allaient être touchées par le pse car de toute façon il n'y avait pas d'autre
choix pour le redressement de la société et de penser aux salariés qui allaient rester pour que les conditions de travail restent correctes, et non pas de mener un combat personnel ou un combat
qui risquerait de mettre en cause la continuité de l'entreprise car il reste encore 190 personnes derrière.


Arrêtons les conneries de ce comité de soit disant défense, alors que tout est entrain de s'arranger au mieux pour la plupart des gens, il ne font que contrer  tout ce qui est fait par
le CE, c'est limite un délit d'entrave au CE.



dan29000 13/05/2011 22:10



On publie votre com car c'est la politique de notre site, même quand il semble aussi grotesque que diffamatoire, mais les salariés jugeront ceux qui collaborent avec les patrons...



Eric 02/05/2011 15:18



Mensonges... arrêtez de faire du mal à IPL Nord, nous n'en avons pas besoin car le PSE se fera quand même et c'est nous qui restons qui allons continuer à faire fonctionner notre entreprise avec
notre sang. Jeannne a été nommée représentante SUD juste avant sa signification de convocation à un entretient pouvant aller jusqu'à licenciement et mise à pied conservatoire au préalable parce
que Nathalie qui était représentante syndicale ne cautionnait pas les manigances de Nieddue qui n'a qu'un seul but qui est celui d'atteindre MArtie Aubry... il n'y a là que des manoeuvres
politiques sopnt seuls les salariés d'IPL Nord pairons les pôts cassés!