Résistance à la ligne THT Cotentin-Maine : Un lieu pour la lutte

Publié le par dan29000

UN LIEU POUR LA LUTTE

Posted: janvier 10th, 2013 |


Présentation et appel à dons

 

 

 


Depuis l’action à Valognes contre le train “CASTOR” en novembre 2011, jusqu’aux moments forts de la lutte contre la ligne Très haute tension (THT) Cotentin-Maine en 2011 et 2012, des personnes se sont rencontrées et se sont organisées pour lutter contre le nucléaire et son monde.


GrangePoint-1

 

Afin de continuer sur cette lancée, il semble important de pouvoir disposer d’un lieu collectif comme a pu l’être le bois occupé de la Bévinière sur la commune du Chefresne, bois concerné par le passage de la nouvelle ligne THT.
Présenté lors de l’assemblée générale antinucléaire et anti-THT du 1er décembre à Coutances, ce nouveau lieu est désormais ouvert. Il a été mis à disposition collective par le biais d’une association, au lieu dit la Bossardière sur la commune de Montabot (50).

Nous, participant-e-s à cette dynamique, l’avons doté de différents objectifs. En effet, cet endroit constitue un point d’information et de convergences des initiatives d’ici (EPR, THT, etc) et d’ailleurs (Poubelle radioactive de Bure, etc) contre le nucléaire et aussi contre d’autres projets assez proches dans l’idéologie d’aménagement de nos espaces et de nos vies, tel celui de l’aéroport de Notre-Dame des Landes. Il s’agit aussi d’un point d’ancrage de la lutte où se déroule un chantier permanent d’échanges de savoirs et de pratiques autonomisantes (autonomie énergétique, écoconstruction, rénovation du bâti ancien…).

Dans cette dernière optique, ainsi que pour rendre le lieu plus agréable et accueillant, divers chantiers ont déjà été menés à bien depuis la dernière assemblée anti-THT, tels l’aménagement d’une pièce de vie, la mise en place de gouttières, le tubage de la cheminée, la mise en place de panneaux solaires et la fabrication de portes pour l’atelier/salle d’activités.

Il s’agit d’un bâtiment agricole doté d’une pièce de vie et d’un atelier avec du terrain. A notre arrivée, il était inoccupé depuis des années et des travaux y sont par conséquent nécessaires.

Nous vous invitons à passer pour vous tenir au courant des prochains travaux à mener. Ceux-ci nous permettront, une fois accomplis, d’envisager d’autres activités plus aisément.

La pose d’ouvertures, l’aménagement d’un chemin et d’un espace pour les véhicules, la maçonnerie de la cheminée, la mise en place de la récup’ des eaux de pluie sont une partie des chantiers fixés pour les semaines à venir.

Si vous souhaitez participer à l’organisation du lieu et des différents chantiers, ou juste en savoir un peu plus, il est possible et même fortement recommandé de venir aux réunions hebdomadaires, tous les mercredis à 18h. Ces réunions sont, pour nous, vraiment le meil-leur moyen pour discuter et s’informer sur les chan-tiers à venir, sur l’actualité du lieu et pour émettre des propositions quant à celui-ci. Nous essayons  de fonctionner de façon horizontale, sans chef ni bureaucratie.

Il est aussi possible de nous contacter par téléphone au 06 28 94 72 13, et par mail : montabot@riseup.net.grange-2

 

 

 

Si les différents travaux s’organisent financiè-rement avec les moyens du bord et au plus juste, il reste néanmoins que l’achat de matériaux de qualité nécessite plus d’argent. C’est pourquoi nous lançons un appel à dons pour soutenir le lieu et ses activités.

 


Il est possible d’envoyer des chèques à Le Pavé, c/o T. LE CLAINCHE, 2 rue de la Fontaine st Côme, 50210 RONCEY


Les révoltés du Bocage à Montabot

 

 

 

 

 

SOURCE /  ANTITHT

Publié dans environnement

Commenter cet article