Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus la vérité se rapproche d'Eric Woerth, plus le gouvernement Sarkozy perd son calme. Ce fut le cas hier soir avec l'indécente exhibition de Nadine Morano sur France 3. Triste spectacle qui laissait un peu pantois, même si on se rappelait bien ses minables demandes aux jeunes des cités...

Xavier Bertrand, lui, parle de "méthodes fascistes" au sujet du site d'informations MEDIAPART. Une belle occasion de se taire de perdue pour le secrétaire général de l'UMP, qui se demande, sans rire, "dans quel monde, on est ". S'il a un peu de temps, entre deux séances de dénigrement diffamatoire d'un des rares sites d'infos sur le web qui se donne les moyens d'enquêter, on peut lui expliquer...Qu'il lise "Danactu-résistance", il comprendra mieux ce monde, celui du capitalisme triomphant, dur avec les faibles, faibles avec les nantis comme Bettencourt, généreuse mécène politique de l'UMP. Mediapart site déjà crédible depuis de longs mois, le devient ainsi un peu plus, en continuant à creuser cette affaire qui ne sent pas très bon. La promiscuité entre les politiques et les milliardaires n'est pas d'aujourd'hui, mais cette affaire Woerth illustre une nouvelle dérive encore plus malvenue de la part de ce gouvernement qui  casse tous les acquis sociaux issus de la Résistance et de prépare à bas bruit la rigueur sans oser prononcer son nom. 

Mais l'affaire Woerth ne cesse de prendre de l'ampleur malgré la manipulation des deux démissions de sous-ministres. Malgré les jérémiades de ce "pauvre" ministre devant les caméras complaisantes de médias trop soumis.

Alors il ne s'agit plus pour eux de justifier, il faut passer à la phase dénigrement de ceux qui amènent l'affaire.

L'exécution des porteurs de nouvelles ne datent pas d'aujourd'hui. Ni les joueurs de flûte du gouvernement...

On ne peut donc que soutenir MEDIAPART, et saluer le travail accompli par son équipe de journalistes indépendants de toute puissance financière. Ce qui devient rare aujourd'hui.

Ici, nous ne sommes pas des journalistes, mais nous ne pouvons qu'appeler nos lecteurs à lire et à soutenir MEDIAPART, pour une information nécessaire et libre.


Dan29000


Ci-dessous l'article de la rédaction de MEDIAPART, en date d'hier. 


=============================================================================================

«Comment une ministre peut-elle mentir à ce point?»
Par La rédaction de Mediapart 

Ici on positive! Si le gouvernement et l'UMP font sonner la charge contre Mediapart, ce qui nous conduit à poursuivre Xavier Bertrand en diffamation, d'autres ont choisi de nous apporter publiquement leur soutien. Aperçu.

Après l'interview de Nadine Morano en direct dans le journal de France 3, le SNJ-CGT de France Télévisions a dénoncé «une véritable attaque en règle contre la profession»: «Au-delà de sa haine pour les journalistes faisant leur métier d'investigation et ne se contentant pas de relayer la communication gouvernementale ou sarkoziste, comment une Ministre peut-elle mentir à ce point?» s'interroge le syndicat. «L'éthique c'est nous qui l'observons ; la profession n'a pas besoin que la Ministre d'un gouvernement et d'un Président de la République aux abois, emmelés dans les affaires et le fric roi, vienne nous donner des leçons.»

«En diffamant gravement les journalistes qui, avec beaucoup de professionnalisme, participent à la rédaction de Mediapart, la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy tente de faire diversion à défaut de pouvoir répondre sur le fond», estime de son côté Patrice Bloche, secrétaire national aux médias du Parti socialiste. Par sa voix, le PS «demande instamment» à la majorité de «respecter l'indépendance des médias et la liberté d'expression qui sont des fondements de notre démocratie républicaine».

«Mediapart.fr est l'objet d'attaques indignes», estime de son côté l'association Internet sans Frontières, qui œuvre pour les libertés numériques. Pour son président, Christophe Ginisty, «il est particulièrement malsain de faire une distinction entre les journalistes qui travaillent pour des médias dits traditionnels et ceux travaillant pour des publications en ligne. A travers Mediapart, c'est toute la presse qui est visée».

Vous, lecteurs, n'êtes pas en reste et même privés de commentaires, vous nous avez adressé de nombreux messages.

«Résistez, Résistons, tous ensemble», propose bonvent. «Ne vous laissez pas faire», encourage Roby, «écœuré de constater que ceux qui nous gouvernent en ce moment défendent Messieurs Sarkozy et Woerth... laissons la justice faire maintenant son travail! Bravo à vous et continuez de nous informer.»

«J'espère de tout cœur que les pressions ne vous feront pas taire et que du travail d'investigation continuera à être publié de manière independante», écrit Mark. «Continuez, ne lâchez rien», encourage un autre. «Je vous félicite pour votre professionnalisme et votre intégrité journalistique, je vous souhaite bon courage et un grand merci à toute la rédaction pour vos informations.» Merci à vous!



Source : MEDIAPART 

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0