Retraites : CGT La Poste 13 : grève reconductible dès le 12

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

arton1535.jpg

 

Syndicat CGT Poste 13
La CGT appelle les postiers à la grève reconductible dès le 12 octobre.
mardi 5 octobre 2010
par UD CGT 13

 

 

 

 

 

 

Pour gagner sur les retraites, contre l’intensification du travail, pour une organisation du travail et un management respectueux des agents et des cadres, pour la relance de l’emploi stable dans nos services, pour l’augmentation des salaires, pour l’arrêt de la privatisation de La Poste.

3 millions de manifestants à nouveau le 2 octobre, dont de nombreux salariés du privé et de jeunes, dans le cadre d’un mouvement social désormais soutenu par 71% des français, chiffre historique. Un mouvement qui doit prendre l’ampleur nécessaire pour gagner. Et pour B. Thibault, secrétaire de la CGT, « la grève reconductible, non seulement ce n’est pas exclu, mais ce n’est absolument pas à exclure ».

Interprofessionnel : les syndicats CGT, CFDT, CFTC, FO, Solidaires, CFE/CGC, FSU, UNSA, UNEF, appellent tous les salariés à continuer et à élargir l’action pour l’abandon du projet de loi gouvernemental, pour une vraie réforme des retraites, une juste répartition des richesses. Ils appellent à l’amplification du mouvement, notamment par la reconduction de l’action décidée dans le cadre d’assemblées générales unitaires dans les entreprises et les services. Ils appellent à s’appuyer sur les cahiers revendicatifs définis dans les entreprises et les services.

Manifestation interpro 12 octobre.

Pré rassemblement des postiers : 9H30, Poste Colbert, 13001 Marseille.

Tous ensemble


La CGT des Activités Postales 13 dépose des préavis de grève reconductible couvrant toutes les catégories de personnels de l’exécution et de l’encadrement pour l’ensemble des services de La Poste des BDR, Courrier et Enseigne, sur la base des contenus revendicatifs suivants :

Global

Maintien de l’âge légal de départ à 60 ans à taux plein, reconnaissance de la pénibilité par départ anticipé et maintien du service actif (départ à 55 ans à taux plein pour les agents totalisant 15 ans de service actif), garantie d’un montant des pensions au moins égal à 75% du salaire, arrêt de l’allongement de durée des cotisations et des décotes, augmentation des cotisations patronales, contribution au système de retraite des revenus financiers des entreprises, politique de relance de l’emploi et des salaires, 50 points d’indice « coup de chapeau » 6 mois avant le départ en retraite pour les fonctionnaires de La Poste et mesure similaire pour les contractuels.

Revalorisation des grilles salariales à partir d’un smic à 1600 euros bruts pour un salarié sans qualification, soit 1920 euros de départ pour le 1.2., 2240 euros le 2.1., 2560 euros le 3.1.

Arrêt de la privatisation de La Poste et réappropriation publique des activités postales.

Enseigne

Arrêt immédiat des restructurations et des suppressions d’emplois et réinjection d’emplois à hauteur de 10% des effectifs existants.
Aucune fermeture de bureaux en semaine ou le samedi matin.
Amplitude horaire de 8 h à 19 h sur tous les grands bureaux avec travail en brigade.
Attribution de 10 minutes de pose par heure pour les agents travaillant en position assis/debout en plus des pauses règlementaires.
Arrêt de l’ouverture des bureaux le samedi après-midi.
Respect du planning prévisionnel non fourni en temps et en heures.
Octroi d’un samedi sur deux pour tous les agents.
Arrêt de l’affichage des résultats des agents.
Passage de tous les agents en grade 2.1 au grade 2.2, et passage automatique en 2.3 au bout de deux ans d’ancienneté.
Prise en compte des tâches effectuées réellement.
Volant de remplacement à 25%.
Création de 10 postes d’Ear immédiatement.
Retrait des systèmes d’organisation du travail (1) et de management portant atteinte à la santé physique et psychique des agents et de l’encadrement.

(1)Ilots ESC, entraide, poly-activité, auto-remplacement, adaptation systématisée des ressources humaines au flux prévisionnel des usagers (« heures de pointe »), « lean » production (élimination des temps de travail dits non productifs).

Courrier

Arrêt immédiat des restructurations et des suppressions d’emplois.
Diminution de la charge de travail des agents et de l’encadrement.
Maintien en continu de toutes les Positions de Travail (tournées de distribution, PT de production, PT collectes, etc ..) au niveau le + haut (« jours forts ») et créations d’emplois, (exécution et encadrement).
Positions de Travail tenues par des agents titulaires, fonctionnaires ou CDI.
Volant de remplacement établi au ¼ de l’effectif et composé d’agents titulaires.
Titularisation en CDI des intérimaires et CDD.
Retrait des systèmes d’organisation du travail (1) et de management (2) portant atteinte à la santé physique et psychique des agents et de l’encadrement.
Ouverture de négociations sur l’organisation du travail, le management, et les régimes de travail, dans un objectif de respect de l’intégrité physique, psychique, et morale, des agents et cadres, et de la qualité du service public.
Plan de promotion visant le 2.1 grade de base au courrier appuyé à la reconnaissance des qualifications et de l’ancienneté.
Paiement intégral et sans conditions des primes, (primes d’équipes, primes qualité, etc.).

(1)Ilots de production, équipes, poly-activité, auto-remplacement, sécabilité en distribution, adaptation systématisée des ressources humaines à la charge (jours faibles/jours forts), « lean » production (élimination des temps de travail dits non productifs).

(2)Management participatif (TPM, groupes d’écoute, etc.), management par les objectifs, par la qualité, par les performances, démarche de gestion des compétences, évaluation individuelle des agents et cadres sur des critères comportementaux et d’adhésion à la politique de La Poste, dispositifs de contrôle et d’autocontrôle, primes ou promotion conditionnées aux résultats individuels ou collectifs et à la soumission aux objectifs « d’entreprise ».

Source : UD CGT 13

Publié dans actualités

Commenter cet article

Frédéric 16/10/2010 20:11



Salut les nuisibles, moi enculé d'artisan transporteur, je gagne 1800 euros par mois pour 70 heures par semaine, c'est un choix certes, comment je fais pour recevoir mes réglements, et pour avoir
du gazole a partir de la semaine prochaine, merci les talibans du syndicalisme, continuez comme cela bientot on pourra vivre des subventions de vos copains de chine démocratique.


Salut et a bientot au resto du coeur les caffards