Retraites : Limoges deux soirées pour une caisse de grève

Publié le par dan29000

 

 

 

 

Limoges 30-31 oct : deux soirées pour une caisse de grève !  
L’UL CNT de Limoges créé une caisse de grève pour les travailleurs qui ont pratiqué la grève reconductible.
Ca se passe salle Blanqui 3, derrière la mairie.
Désolé pour les copains de Saint’Aub’, mais c’est le calendrier social qui veut ça....

 

 

 

Si vous voulez voir le fly, c’est ici :

http://www.fichier-pdf.fr/2010/10/26/affiche30-31oct-1/affiche30-31oct.pdf

Samedi 30 octobre

-Chorale des Résistances Sociales

-I am a band (one man band – garage / rockabilly)

-Attentat Sonore (punk-rock)

-Sangs mêlés (hip hop)

-Nutties (ska)

+ soundsystem

Dimanche 31 octobre

-Compagnie étoile grise (théâtre de rue)

- Mrs D (chanson ouvrière avec des membres de Lentement Mademoiselle)

-Compagnie Action Discrète (mise en musique de « Putain d’usine » de JP Levaray)

-Vlad (chanson con / Aubusson)

-Nuit Rouge (punk-rock)

+ soundsystem

Le mouvement de lutte contre la réforme des retraites dure maintenant depuis plusieurs semaines. Ici et là des travailleurs sont en grève reconductible, alors que d’autres ont multiplié les jours de mobilisation.

Le patronat commence à compter ses pertes financières et il est clair que les différentes formes de blocages économiques commencent à les faire plier.

Seulement les bas salaires des salariés ne permettront pas aux travailleurs de tenir infiniment et les premiers bulletins de paye amputés commencent à arriver.

C’est dans ce contexte que l’union locale des syndicats CNT de Limoges a décidé de lancer la création d’une caisse de grève.

POURQUOI ?

Une caisse de grève permet de récolter et de rassembler des fonds, une fois mis en commun cela permet de défrayer, au moins partiellement, les journées de salaires perdues par les grévistes.

Aujourd’hui, la lutte contre l’injuste réforme des retraites s’enracine et dure désormais depuis 2 mois. Depuis deux semaines, certains salariés sont en grève reconductible, ces derniers ont donc d’ors et déjà perdu prés de la moitié de leur salaire mensuel.

Aujourd’hui le gouvernement reste sourd à la contestation sociale, il a décidé de battre les travailleurs à l’usure. Mais nombreux sont les secteurs où les salariés ont décidé de ne rien lâcher et de continuer le combat. Dans les transports, les raffineries, l’éducation ou chez les agents territoriaux la grève s’intensifie par de nombreuses actions menées quotidiennement.

Le nerf de la guerre, c’est l’argent, et l’état et le patronat le savent bien, si leurs profits sont immenses, nos bas salaires ne nous permettent pas de continuer indéfiniment la lutte.

Si vous considérez comme la majorité des travailleurs et travailleuses de ce pays que ce combat pour la justice sociale est légitime, alors vous comprendrez cet appel à une participation financière. Les sommes recueillies aident à la reconduction et à l’élargissement de la grève et ainsi de la lutte. Elles permettent aussi aux grévistes en difficulté financière de ne pas regretter leur engagement. Afin de dissiper tous malentendus, nous communiquerons publiquement sur les entrées et sorties de cette caisse de grève.

Nombreux et nombreuses sont les salariés à ne pas pouvoir faire grève, qu’il s’agisse d’une ou de plusieurs journées d’action. Si par des dons, même modestes, ces derniers peuvent contribuer au mouvement social actuel alors nous prouverons que la solidarité est une force essentielle du combat des travailleurs.

COMMENT ?

Les syndicats CNT organisent ce samedi et ce dimanche 30 et 31 octobre, deux soirées de théâtre, de chansons et de concerts. Elles se tiendront salle annexe Blanqui 3 (derrière la mairie de Limoges) et permettront un premier financement de cette caisse. Nous remercions les artistes y participant, qui le font à titre entièrement bénévole.

Vous trouverez le programme ci-dessous et l’affiche en pièce jointe.

Chaque soir à partir de 18 heures, salle annexe Blanqui 3


De : Alex
Source : Bellaciao

Publié dans musiques

Commenter cet article