Retraites : Montpellier, une lettre des enseignants aux familles

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

Montpellier: lettre des enseignants aux familles



ASSEZ !

Lettres aux parents des quartiers Saint-Martin, la Gare, les Aiguerelles

Les écoles primaires, les collèges Gérard Philipe et des Aiguerelles subissent de plein fouet les politiques sévères d’économie budgétaire du gouvernement encore en place.

Concrètement, au collège Gérard Philipe, les conséquences directes sur la scolarité de vos enfants se traduisent par la perte de 5 emplois de surveillants dont une aide documentaliste (aide bibliothécaire), d’un poste de conseillère d’orientation-psychologue (soit 6 adultes) et les jeunes enseignants qui débutent sont très mal formés pour faire classe. Les enfants sont donc moins surveillés, encadrés, écoutés et protégés. Ils apprendront moins de chose et moins bien. La conseillère d’orientation permettait d’aider vos enfants à préparer un projet d’avenir, à réfléchir sur leur futur métier. Donc, moins d’avenir pour vos enfants.

D’une manière générale, les conditions de travail et de scolarité se dégradent fortement, tout comme l’ensemble des conditions de vie de la population du quartier. Pourtant, quotidiennement, les personnels du collège se battent encore pour assurer un service public de qualité, mais la fatigue se fait sentir. Cette fatigue, vous la connaissez aussi. Chez nous, c’est surtout la colère qui est en train de prendre le pas. Et cette colère prend des proportions jamais atteintes, c’est surtout une colère citoyenne, une colère républicaine qui ne supporte plus la politique de guerre menée contre les gens modestes, contre leurs enfants, contre les enseignants.

Pourtant, nous connaissons tous les responsables de cette situation : ce sont les membres du gouvernement appuyés par des grands groupes financiers qui se pavanent tous les jours à la télé et se posent en donneurs de leçons alors qu’ils ont déclenché une crise économique sans précédent depuis 1929, et tout ceci parce qu’ils sont mauvais, en économie, mauvais en finance, mauvais en prévision tout simplement. Leur choix sont rarement les bons.Et ils veulent nous faire payer leur incompétence ?

De plus, d’un point de vue civique et moral, nous demandons tous les jours à vos enfants d’être des exemples. Ce qui pour certains enfants est difficile ; mais la majorité accepte les règles qui sont posées.

En revanche, y a-t-il encore des modèles de civisme à la tête du pays ? Y a-t-il encore des individus « exemplaires » parmi eux ? Nous ne le croyons plus ; nous entendons tous les jours des discours mensongers où se mêlent le mépris, l’arrogance, l’intimidation et la menace. Bref, ces gens-là font souvent tout ce que nous interdisons aux enfants et à un degré bien plus grave pour l’ensemble de la société. Le civisme n’est plus leur préoccupation. Par leur attitude, ils nous empêchent d’enseigner les règles les plus élémentaires aux enfants

Ensuite, comme vous, nous ne possédons pas de yatch, nous n’avons de montre à 50 000 euros, nous ne favorisons pas les défiscalisations des riches, nous ne remettons pas de légion d’honneur à des amis politiques. Simplement, depuis 100 ans, la République nous paie pour enseigner un minimum de connaissances à vos enfants, parce que c’est notre métier est de préparer l’avenir des nouvelles générations. Avec moins d’école ; une chose est sûre, l’avenir de vos enfants sera très sombre.

Enfin et surtout, cette mauvaise politique est une atteinte intolérable au principe d’égalité et de solidarité inscrit dans la Constitution qui fonde notre République. Cette égalité, ils n’en veulent plus, ils réduisent le système de solidarité qui reste. Ils sont donc dangereux pour nous tous. C’est une véritable guerre qu’ils mènent contre la société, c’est une guerre contre vous et vos enfants. Ce qu’ils veulent c’est nous voir courbés, soumis, et crédules et surtout peureux

Il est temps d’agir concrètement. Ce tract est un tract politique, car le gouvernement actuel pose à tous un grave problème politique, bien au-delà de la gauche et de la droite : il est tout simplement anti-républicain et au service d’une seule catégorie : les très riches. Il poursuit la destruction de l’école, des retraites du système de soins et favorise ceux qui ont déjà tout et qui en veulent toujours plus.

Est-ce encore cela que vous désirez, est-ce supportable est-ce encore acceptable ? NON !

Voilà pourquoi, entre les retraites et la destruction de l’école, nous en sommes maintenant à 4 jours de grève et de manifestations depuis la rentrée.

Faites lire ce tract autour de vous et rejoignez en masse le cortège du Samedi 16 Octobre.

Les directions régionales de l’éducation ne nous répondent plus (elles n’ont plus d’argent, plus de postes, plus rien). Elles ne sont plus des interlocuteurs valables pour les citoyens, puisqu’elles répondent invariablement qu’elles ne peuvent rien faire. Les décisions se prennent au sommet (quelques centaines de personnes) et nous sommes des millions. Pensez-y et exprimez vous aussi votre colère dans les manifestations, en écrivant aux députés, aux sénateurs et au tristement célèbre président de la République.



Collectif citoyen des enseignants des collèges Gérard Philipe et des Aiguerelles

Publié dans actualités

Commenter cet article