Retraites : tous les cheminots concernés par cette réforme des retraites

Publié le par dan29000

 

 

 

 

arton119-b1149Projet de loi sur les retraites : les cheminots concernés !

 

 

Ce projet de loi a deux objectifs : maintenir, voire aggraver, le partage inégal de la richesse produite entre les salaires et les profits. Le second objectif de ce texte vise à remettre en cause le sens même de la retraite par répartition.


En portant à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite à l’horizon 2016, il pénalise les salariés ayant commencé à travailler tôt et accroît le nombre de salariés, en particulier, les femmes, qui devront attendre en situation précaire dans la zone grise du « hors emploi » le moment de liquider leurs retraites.

L’âge du taux plein, où un salarié peut partir sans décote, serait lui aussi décalé à partir du 1er juillet 2016 et atteindrait 67 ans en 2021. Il prétend vouloir prendre en compte les carrières longues alors même que son projet revient à faire cotiser 44 ans les salariés ayant commencé à travailler entre 14 et 16 ans. Augmenter le taux de cotisations des fonctionnaires est une baisse de salaire déguis

 

Ce projet de loi a deux objectifs : maintenir, voire aggraver, le partage inégal de la richesse produite entre les salaires et les profits. En refusant toute augmentation des cotisations patronales, et une baisse correspondante des dividendes versés aux actionnaires, le gouvernement a clairement choisi le capital plutôt que le travail.

Le second objectif de ce texte vise à remettre en cause le sens même de la retraite par répartition : permettre que la retraite ne soit plus l’antichambre de la mort, mais une nouvelle période d’activité choisie en relative bonne santé et avec des revenus maintenus par rapport à la vie active. En baissant le montant des pensions et en voulant faire travailler les salariés toujours plus longtemps, c’est cet acquis de civilisation que le gouvernement veut remettre en cause.

Pour celles et ceux qui avaient encore des doutes, c’est officiel,
le projet de loi va avoir un impact direct sur les cheminots. Les nouvelles mesures seront insérées dans le calendrier de la contre-réforme de 2007 et les cheminots à statut en ressentiront les effets néfastes dès 2017.
Résumé des mesures :
La nouvelle réforme touchera aussi les régimes spéciaux, mais avec un décalage dans le temps. Elle s’appliquerait aux cheminots que lorsque l’échéancier de la réforme spécifique de leur régime spécial arrivera à son terme.
Elle relèverait de 2 ans l’âge d’ouverture des droits, qui passerait progressivement pour les affiliés du régime cheminot à 57 ans (52 ans pour les agents de conduite).
Sa mise en œuvre décalée dans le temps fait qu’elle ne concernerait que les cheminots atteignant l’âge d’ouverture de leurs droits à partir de 2017, c’est-à-dire nés après 1962 (après 1967 pour les ADC).
Source : Sud rail 

Publié dans actualités

Commenter cet article