Saint-Cyr Coëtquidan / Action des Clowns Insurgés et Rebelles

Publié le par dan29000

Intrusion de l’Armée Clandestine des Clowns Insurgés et Rebelles, fortes de 69 vaillantEs va-t’en-gué-guerre, à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (Guer – Morbihan). * Surveillés de manière repprochées par des militaires tout le temps de la déambulation * Se sont fait serrés par une trentaine de gendarmes : contrôle d’identité et rédaction d’un procès verbal dans les locaux de la gendarmerie de Guer et Ploërmel *
Objectif atteint : levée de drapeau de la CIRCA à l’ESM Saint-Cyr-Coëtquidan Charge retenue à leur encontre : intrusion sur terrain militaire, prise de clichés photographiques et de vidéo sur terrain militaire. 
Bilan provisoire de la CIRCA : la reconnaissance de l’Armée des Clowns et son intégration au sein des forces armées françaises ne serait attendre.

Ci-dessous, retranscrit tel quel, le communiqué de la CIRCA :

Recalées au rattrapage, les recrues de l’armée des clowns hissent leurs couleurs à Sein-Cire.
Ayant opté, eux aussi, pour le travail le dimanche, une trentaine de clown est allée se rensaigner à l’écool spiciale mili-terre à Sein-Cire, Couette Qui ? Dans !
D’un pas décédé et mou-tivé, les jeunes recrues ont erré des heures durant dans ce camp de l’armée des clowns tristes pour rentrer en forma(ta)tion. Le cartable léger et le nez coulant, ils cherchèrent la salle de permanence et la cour de récré. Manquant de mémoire, ils s’approchèrent du musée du Souvenir pour voir si les gendarmes se souvenaient de la bataille de Strasbourg : Otan en emporte le vent.
Les Haut-Fessiers de l’Ar-mémé de Taire (c’est pour ça qu’on l’appelle la Grande Muette), semblent être plus détendus du Famas que du zigomatique, le bataillon de l’armée des clowns fit une levée de drapeau pour signifier son souhait d’intégrer ce corps d’élite.

La cloche sonnait, il était temps de rentrer, mais le blue-block mouvance gendarmesque proposa une session de rattrapage. Comme pour le baccalauréat, la présentation d’une pièce d’identité fut nécessaire à chacun des clowns pour avoir le droit de passer l’oral. N’ayant pas bossé le programme, les clowns firent des fotes d’aurtograf et des erreurs de retenues sur les calculs mentos. Le taux de réussite approche des zéro pourcent, même si certain ont été pris en flagrant délire de triche. Ils avaient essayé de prendre des photos de la cour de récré sans permission. Les gens d’arme leur ont répondu : « tu peux aller te brosser-liande ! »
L’armée des clowns dénonce gravement ce recalage injuste de ses soldats les plus à-Guer-rit. Après le refus de rentrer à l’Otan en avril dernier, l’exclusion de la zone de baignade à Tomik cet été et le refus d’embarquement à l’Ayrault-porc, jusqu’où ira la provocation contre la plus grande armémé du monde.
De la jongle rurbaine pleine de maïs, de chasse à cour, et d’obus de 105 mm, le Bourreau des Transmissions de la Circa.

PS : Pour poursuivre la démarche d’intégration, l’Art Nez Rouge participera de bon coeur aux cérémonies du 11 Novembre 2009 à Rennes. Par ailleurs, le KGB (Klouns Globalization Brigad) défie les autres brigades telles que les Narine’s, les Bênets Verts ou autres Greenpitres et les appelle à la Gué-guerre Chaude. Rebâtissons les murs !

Publié dans actualités

Commenter cet article