Saint-Denis (93) : manifestation de soutien aux expulsés samedi

Publié le par dan29000

Samedi 7 janvier : Manifestation de soutien aux expulsé-e-s de Saint-Denis
de : militant SUD Education

Manifestation le 7 janvier 2012, 14h, devant l’Ecole Jules Valles (près du Théâtre Gérard Philipe) à St Denis (93)

 


Depuis maintenant un mois et les expulsions du 11 rue Dézobry (mercredi 30 novembre) et du 76 rue Gabriel Péri (mercredi 6 décembre) à Saint-Denis, plus d’une cinquantaine de personnes sont toujours sans logement. Une trentaine d’entre eux, ceux qui n’ayant pas d’enfants n’ont pas pu avoir un hébergement d’urgence, n’ont pas d’autres moyens que de camper devant la Mairie. Ils se retrouvent ainsi dans le froid, le vent et la pluie. Ils sont confrontés à une précarité bien plus grande que celle vécue dans leur ancien immeuble insalubre. La situation est chaque jour de plus en plus pénible et dangereuse pour leur intégrité physique. Plusieurs d’entre elles ont subi des problèmes de santé et ont été obligées de se rendre aux Urgences ou d’appeler le Samu.

Face à cette situation, la préfecture et le préfet Lambert continuent de répondre par le mépris. Malgré des demandes répétées de la part des expulsés et de leurs soutiens, il n’y a toujours eu aucune proposition de négociation, ni même d’un simple rendez-vous en préfecture. Aujourd’hui, la situation de ces familles est bloquée.

Pire, dans sa logique absurde, la préfecture a indiqué qu’elle continuerait à expulser pendant la trêve hivernale. Des milliers de personnes sont concernées dans le 93 par cette injustice sociale.

Contre le mépris de l’Etat, les habitants, parents, militants, enseignants indignés, solidaires, et révoltés de Saint-Denis ne laissent pas faire. Nous avons reçu le soutien de nombreuses personnalités (le chanteur Grand Corps Malade, l’Evêque Jacques Gaillot, le réalisateur Cédric Kahn, etc.). Indignés nous continuons et continuerons de nous mobiliser. Parce que nous refusons de voir nos voisins, nos collègues, nos amis, les amis ou les camarades de classe de nos enfants traités comme de sous humains par l’Etat français. Parce que nous rejetons cette politique anti-pauvre et anti-immigré qui sert d’abord les calculs électoraux d’un gouvernement aux abois.

Mais nous manifesterons aussi parce que le campement est menacé : le Maire a en effet engagé une procédure juridique pour faire évacuer le campement. Nous lui demandons expressément, pour exprimer son soutien aux expulsés et continuer à s’opposer à la politique du gouvernement, de retirer sa procédure.


Nous appelons la population de Saint-Denis à venir manifester avec les expulsés et à amplifier la mobilisation contre la politique des expulsions, pour le relogement des familles, pour la régularisation des sans-papiers.

 


Les expulsé-e-s et le comité de soutien et de mobilisation composé d’habitant-e-s et de salarié-e-s de Saint-Denis (S-D) et des alentours, les Alternatifs S-D, Alternative Libertaire S-D, Association des communistes unitaires S-D, APEIS, CGT Plaine commune, Collectif « Le Peuple de la Gare », Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement, Droit au Logement (DAL), Église catholique de S-D, Europe-Ecologie-Les Verts, Fédération pour une alternative sociale et écologique S-D, Lutte Ouvrière, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre tous les peuples, Nouveau Parti Anticapitaliste S-D, Parti de Gauche S-D, Parti Communiste S-D, Parti Socialiste S-D, Réseau Solidarité Logement S-D, SNUIpp/FSU, SUD Collectivité territoriale Mairie de S-D, SUD-Education S-D, Union Solidaires S-D.

Publié dans actualités

Commenter cet article