Saint-Denis : ce samedi, manifestation pour le relogement des expulsés

Publié le par dan29000

Manifestation pour l’hébergement et le relogement des expulsés de St-Denis,
Samedi 4 février, 14H, rdv sur le campement des expulsés (place du caquet, à côté de la Mairie de St-Denis).


Les expulsés et leurs soutiens, dont le réalisateur Cédric Kahn dont le dernier film, Une vie meilleure, a été en partie tournée dans les décors du 76 rue Gabriel Péri, et qui sera présent, appellent les journalistes à venir à la rencontre les expulsés pour entendre leur témoignage sur leur situation, sur l’échec du 115 et de l’hébergement d’urgence, et sur leurs revendication.


Ca fait maintenant presque deux mois qu’une cinquantaine d’habitants du 11 rue Dezobry et du 76 rue Gabriel Péri à Saint-Denis (93) ont été mis à la rue par la préfecture et le préfet Lambert. Seuls les familles avec enfants ont obtenu un hébergement par le 115. Tous les autres sont dans la galère, sans-abris, et finalement obligés de camper devant la Mairie de St-Denis. Pour cette trentaine d’expulsés et malgré le barouf médiatique du gouvernement, le 115 ne marche pas. Ce dispositif est en permanence saturé comme l’a montré la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS). Ils n’y trouvent pas de places. Malgré l’intervention sporadique de quelques élus municipaux, malgré le plan grand froid ils n’arrivent pas à accéder durablement à un hébergement d’urgence. Au mieux ils obtiennent une nuit dans un hôtel à l’autre bout de l’Ile-de-France ou dans un refuge collectif. Aujourd’hui, alors que selon les journalistes la France est frappé par un froid sibérien et des vents glacials, ils sont pour la plupart encore obligés de dormir dehors. Tous les soirs, une dizaine de personnes sont à la rue et dorment sous des températures de – 10 degrés. Cette situation n’est pas acceptable, leur intégrité physique est en danger.


L’Etat est responsable de cette situation : quand il expulse pour insalubrité il a le devoir légal d’héberger et de reloger les expulsés. Quant à la municipalité, si elle n’est pas directement responsable de cette situation, elle ne se mobilise pas à hauteur de la situation en refusant un hébergement collectif (salle, gymnase) à ces personnes.


Face à une situation bloquée et devant l’échec de toutes les tentatives de médiation, les expulsés et leur soutien appellent la population de St-Denis à venir manifester leur soutien et leur colère devant cette situation inhumaine, samedi à 14h, place du caquet, devant le campement.


Le comité de soutien et de mobilisation est composé d’habitant-e-s et de salarié-e-s de Saint-Denis (S-D) et des alentours, les Alternatifs S-D, Alternative Libertaire S-D, Association des communistes unitaires S-D, APEIS, CGA, CGT Plaine commune, Ferc-CGT Université de Paris 8, Collectif «Le Peuple de la Gare», Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement, Droit au Logement (DAL), Église catholique de S-D, Europe-Ecologie-Les Verts, Fédération pour une alternative sociale et écologique S-D, Lutte Ouvrière, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre tous les peuples, Nouveau Parti Anticapitaliste S-D, Parti de Gauche S-D, Parti Communiste S-D,  Parti Socialiste S-D, Réseau Solidarité Logement S-D, SNUIpp/FSU, SUD Collectivité territoriale Mairie de S-D, SUD-Education S-D, Union Solidaires S-D.

IMG_6256.JPG

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 04/02/2012 19:06


Manifestation pour le relogement des expulsés : 60 jours à la rue et dans le grand froid ... CA SUFFIT !!!


C'est scandaleux et quand allons-nous réussir à nous faire entendre ...


Quand il fait très froid, il faut aider les autres et ne pas attendre que les gens soient morts pour faire quelque chose, il faut le faire ici et maintenant
...


Il n'y a même pas à réfléchir, c'est simplement du bon sens ...


Ca me met dans une colère forte et ça me désole, je ne reconnais pas ma France !!!

dan29000 05/02/2012 14:50



hélas le bon sens et la politique politichienne, cela fait deux...