Saint-Denis : Festival Immédiat, expressions populaires audiovisuelles

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

festival.jpgLe festival

Immédiat est le festival des expressions populaires audiovisuelles, fabriquées hors des circuits traditionnels de production, favorisant l'émergence de paroles, actions et images citoyennes peu entendues ou pas assez écoutées. 
Non-officiels, inattendus, innovants, ces OFNI (Objets Filmiques Non-Identifiés) constituent le vecteur d’un imaginaire nouveau et proposent des sources indispensables à l’interprétation de la société actuelle. 
Ils produisent de la culture partagée, transmettent de l’information alternative et des savoirs échangés dans un champ ouvert et horizontal. 
Immédiat est une agora de voix publiques favorisant l'émergence de paroles, actions et images citoyennes peu entendues ou pas assez écoutées. 
Mêlant à l'image spectacles vivants, débats collectifs, installations visuelles, moments festifs, Immediat croise les regards et interroge l’usage de l’image comme vecteur de transformation sociale.

 

 

 

 

 

Les lieux du festival

Immédiat s’installe d’un côté et de l’autre du périphérique et construit des passerelles virtuelles et physiques, reliant la Seine-Saint-Denis et les quartiers populaires du nord de Paris.

Deux lieux accueillent le public pendant toute la durée du festival :

- La Maison de quartier La Plaine à Saint Denis
Allée Saint Just 93210 Saint-Denis 
Tél. : 01 49 98 15 90 
RER B : La Plaine Stade de France 
Métro : Porte de La Chapelle (ligne 12)

 
-Le Théâtre de Verre 
17 rue de la Chapelle 75018 Paris 
(Code portail : A 73 98)Tél. : 09 52 68 84 16 
métro : Marx Dormoy (ligne 12) 

Des événements spéciaux, des rencontres ponctuelles, des ballades urbaines, des lieux insolites, des interstices urbains, des espaces associatifs : 
cafés populaires, marchés, friches culturelles, jardins partagés, cotoyent des espaces publics «officiels» :
le cinéma l’Ecran de Saint-Denis, le Théâtre de la Belle Etoile, la Médiathèque de la Plaine.

 

Qui Sommes Nous ?

Le Centre Média Local de Seine-Saint-Denis est un espace ouvert à la population.

Créé et animé par Rapsode et Riv'Nord, il est constitué d'un collectif d'habitants, de bénévoles, de professionnels et d'amateurs audiovisuels et multimédia, d'étudiants, de chercheurs, d'hommes et de femmes, avec ou sans droits.

Il s'agit de fabriquer ensemble des images et des sons sur la Seine-Saint-Denis et ses habitants, émergeant directement de la population. 

Nous travaillons à la fabrication de courts-métrages d'actualités locales, « Les Chroniques du Temps Présent », réalisés avec les habitants et diffusés régulièrement aux cinémas L'Ecran de Saint-Denis et L’Etoile de la Courneuve, en première partie des longs métrages.  

Le Centre Média Local fonctionne sur un mode participatif : libre expression, mise en commun des projets, mutualisation des compétences et des savoirs, entraide.



PARTENAIRES : 

 

BNF + FORUM DES IMAGES....

 

Les associations et ONGs

AAA atelier d'architecture autogérée http://www.urbantactics.org/

Les Amis de la Terre www.amisdelaterre.org

basta! http://www.bastamag.net

Fédération VDPQ http://vdpq.org/

Les films de l'arpenteur www.lesfilmsdelarpenteur.fr

Mediapart www.mediapart.fr

Périphérie www.peripherie.asso.fr

Pico Y Pala picoypala.canalblog.com

Syndicat Sud-Rail Saint-Lazare  sudrailpsl.org

Terre et Liberté pour Arauco  libertadarauco.ifrance.com



Pour voir le programme du 25 au 28 novembre : ICI

 

Dimanche 28 /

Programme du dimanche 28 novembre 2010
au Théâtre de Verre

L’Amérique latine à l’honneur
Pratiques cinématographiques et télévisuelles, résistance et autodétermination en Amérique du Sud. Regards croisés avec l’Europe. 

Banquet populaire organisé par SUD-rails Saint-Lazare, 
au bénéfice de l’école de cinéma populaire du quartier 
la Victoria, à Santiago de Chili et bal populaire 
avec Swingole batouke. (www.myspace.com/jersonramos) 
13h

15h GRANDE SALLE  

Projection de films internationaux (Chili, Brésil, Afrique, Nouvelle Calédonie), regards croisés avec des films engagés d’ici.
Parque Ricardo Centenario de Uriel Casella - Pico y Pala 
Si je te vois dans le parc je te mets une balle dans la tête. (39’) 
À ciel ouvert de José Luis Matias et Caros Pérez Rojas. 
Le village de El Carrizalillo, au sud-est du Mexique, contient la plus 
grande réserve d’or du pays, cependant ses habitants vivent dans 
une pauvreté extrême. (37’) 

Biiip… a voté, une réalisation de Mathieu Servain, Clémentine Geleer et Adrien Tronson, BotoùKoad TV / Centre de Culture populaire / 
44 Pieds dans le Paf. 
Démocratie et machines électroniques… (15’) 
Jamar vender a terra conquistada, une réalisation de Marina 
Galimberti et Patrick Laroche, Rapsode prod / Riv’nord. 
Coopératives ouvrières, terres occupés, le Mouvement de Sans Terre au Brésil écrit son histoire et avance sur le terrain des droits. (20') 

Cambio de Guardia, une réalisation de Pilar Arcila de Primitivi. 
Un aperçu des menaces militaires sur les paysans colombiens. (5’) 

Carte blanche à Señal 3, Chili 
Sin sacrificio no ay victoria, un documentaire en mémoire des habitants de la Victoire et de leurs luttes contre la dictature.  

Mapuche resiste réalisé cette année en territoire mapuche. (30’) 

Carte Blanche à Désert Vert, Brésil 
La reconquête Quilombola, la lutte de communautés noires rurales 
d'Espirito Santo pour la reconquête de leur terre, confisquée dans les années 60 pour la mise en monoculture de l'eucalyptus. (26’) 

Chansons de résistance Guarani, la terre de lumière (22’) 
À partir des paroles d'une chanson traditionnelle, les Guaramis seprojetent dans le futur. 
20h30

18h GRANDE SALLE 

Forum-débat : PRATIQUES CINÉMATOGRAPHIQUES ET TÉLÉVISUELLES EN AMÉRIQUE DU SUD 

Les médias associatifs peuvent-ils contribuer à la démocratie ? Le cinéma peut-il contribuer à la construction d'une identité politique et d'une histoire populaire ?
Partenaire : Terra et Liberté pour Arauco
Invités : Luis Lillo et Christian Valdivia, 
Señal 3-La Victoria, Ricardo Sa, 
Désert Vert Brésil , SUD, Pico y Pala, 
Médiateur : Alain Devalpo, journaliste indépendant, auteur des livres "Voyage au pays des Mapuches" et "Peines mexicaines"

SOIRÉE DE CLÔTURE GRANDE SALLE
LIVE-BLOGGING 
En direct du festival, émission croisée avec des télévisions locales et associatives d’Amérique du sud. 
REMISE DES PRIX COUPS DE COEUR ET COUPS DE POUCE 

LA CHRONIQUE DU LPCAM 

Magazine des temps forts du festival réalisé par les étudiants de la licence pro Communications audiovisuelles et multimédias locales et de proximité. Ils ont suivi le festival et réalisé chaque jour des flash-info et des reportages consultables sur le site www.festivalimmediat.fr.

On ne peut pas faire boire un cheval qui n’a pas soif, Maud Girault et Jonathan Duong (60'). 
Étonnante école Vitruve, expérience hors du commun au sein de l’Education Nationale à Paris. 


 Source : Festival Immediat

Publié dans écrans

Commenter cet article