Sans papiers : église Saint-Bernard, ne pas oublier l'expulsion à coups de haches

Publié le par dan29000

SANS PAPIERS
en lutte>>>coordination nationale

> - 25, rue François Miron, 75004, Paris - fax : 01.44.61.09.35 –
> e-mail : coordnatsanspap@wanadoo.fr
>
> 23 août 1996 – 23 août 2010
>
> 16éme anniversaire du coup de hache au racisme d’état affiché :
>
> NON A LA HONTEUSE POLITIQUE ELECTORALISTE DU BOUC-EMISSAIRE!
>
> MANIFESTONS PARTOUT LE SAMEDI 28 AOÛT A 15H

 



> 314 sans papiers, nourrissons, enfants, mères et pères réfugiés à
> l’église Saint Bernard avaient été brutalement délogés par des coups de
> haches et des gaz lacrymogènes le 23 août 1996. Il s’agissait de
> montrer à un certain électorat raciste la « fermeté » d’une droite
> politique qui venait à peine de sortir d’un bras de fer social avec un
> mouvement gréviste qui avait mobilisé plus de 3 millions de
> travailleurs en novembre/décembre 1995.
>
> Dans le cadre de la cohabitation le retour de la « gauche plurielle »
> au pouvoir qui n’a pas tenu sa promesse d’abroger les lois racistes
> Pasqua/Debré et de régulariser les sans papiers s’est terminé par le
> désastre de Le Pen au second tour et son rejet massif à plus de 80% au
> second tour de la présidentielle.
>
> Profitant de ce double traumatisme – Le Pen au second tour et vote
> massif contre le candidat fasciste – le vote Sarkozy a fusionné
> électeurs de droite et d’extrême droite plus même une partie dite
> « issue de l’immigration » charmée par « la discrimination positive »
> et des « ministrables des minorités visibles ».
>
> Avec les voitures qui flambaient brusquement à nouveau et « les émeutes
> des banlieues » en 2005 les médias déversaient aux électeurs les
> explications « raciales » et « ethniques » de « l’insécurité » des
> Finkielkraut, BHL, Gluskman, Frêche, de Villiers, de l’académicienne
> Hélène Carrère d’Encausse, de Pascal Sevran et autres « experts »
> médiatiques avant l’entrée en scène des Hortefeux, Besson, Estrosi,
> Mariani, etc, pour banaliser l’entretien officiel en tant que
> représentant de l’Etat de la parole publique raciste pour accompagner
> la politique scandaleuse de chasse à l’humain étranger parce que sans
> papiers.
>
> Le résultat est là : Plus de 1000 actes racistes ont fait l’objet d’une
> plainte en 2009 alors qu’ils étaient 467 en 2008 et 321 en 2007. Yves
> Repiquet président de la Commission Nationale Consultative des Droits
> de l’Homme (CNCDH) précise : « On peut parler d’explosion : 220
> plaintes concernaient des actes de violence l’an dernier contre 97
> l’année précédente. Parmi les victimes, les membres de la communauté
> maghrébine sont les plus touchés, que ce soit par des actes de violence
> raciste (33,64% du total) ou par des menaces d’intimidation (29,77%) ».
> La surenchère raciste de l’Etat Français est aussi illustrée par la
> condamnation récente en première instance de M. Hortefeux Ministre de
> l’intérieur pour propos raciste et qui, chose incroyable, est toujours
> à son poste.
>
> Au scandale du racisme sans voile d’une droite obsédée par l’électorat
> lepéniste vient maintenant s’ajouter les scandales de l’argent et de la
> gabegie par l’étalage d’une « république des copains et des coquins »
> expression célèbre des années 30 pour dénoncer la corruption des
> politique.
>
> La faillite totale amène la droite décomplexée à ne plus hésiter à
> voiler par une burqua sur les questions sociales – crise, retraite,
> chômage, destructions des acquis sociaux, etc., sa stratégie électorale
> est de jeter en pâture à la vindicte d’un certain électorat les sans
> papiers, les immigré(e)s, les « minorités visibles Françaises » et les
> Gens du voyage/Roms/Gitans/Tziganes, etc. Gageons que ces
> boucs-émissaires de la décadence morale, politique, économique et
> sociale de l’élite politique et économique qui gouverne le pays ne
> suffiront pas à la surenchère anti-républicaine et anti-sociale de la
> droite lèche botte de l’extrême droite. D’autres boucs-émissaires
> seront les sdf, les chômeurs, les vieux, les jeunes et les femmes, etc.
>
> Dans une période recul qui se transforme en déchéance immorale, la CNSP
> rappelle qu’avec le Ministère de la Régularisation de tous les sans
> papiers (MRTSP), nous avons déposé depuis mars 2010 dernier des
> critères sur la table du cabinet du Ministre Besson les critères
> suivants pour lesquels nous attendons toujours une réponse:
>
> 1. La défense du Droit d’Asile, notamment la situation dans les
> pays d’origine des déboutés du droit d’asile.
>
> 2. L’insertion, la solidarité, la citoyenneté et la durée de présence
>
> 3. La vie privée et familiale
>
> 4. Le travail, la promesse d’embauche et le projet professionnel
>
> 5. Les sans papiers victimes de licenciements
>
> 6. La maladie, les études et les raisons humanitaires
>
> 7. La remise d’un document permettant aux personnes dont les
> dossiers sont en cours d’instruction de circuler.
>
> Fait à Paris le 1er août 2010
>
_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

Publié dans actualités

Commenter cet article