Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

SERENITAS

 

 

 

 

 

 

 

 

L'été approche, et qui dit été, dit grandes vacances, et qui dit grandes vacances, dit un peu plus de lectures de romans que d'habitude...Nous vous en proposons donc un, parfait pour les mois qui viennent, et gageons que vous n'allez pas le regretter.

 

 Les éditions Montparnasse et Carnets nord nous proposent ici un roman d'anticipation. Roman qui est le second publié par Philippe Nicholson qui se fit remarquer, en bien, avec un premier roman en 2009, intitulé "Krach party" qui, on peut s'en douter, plongeait dans les coulisses du monde de la bourse. L'auteur vit à Paris et possède un passeport britannique...

 

 Ici nous sommes dans la catégorie "Thriller" d'anticipation.

 Paris, dans deux décennies, ou une, si on est pessimiste.

 

 Les politiques ne sont plus rien, les transnationales tiennent tous les pouvoirs, et pas seulement le pouvoir économique comme maintenant. Cela se situe juste après la grande crise en Europe...Une ville de Paris qui pourrait bien faire penser à L.A comme nous la décrit James Ellroy, tentaculaire, violente, dangereuse. Alors que les services publics ne sont plus qu'un souvenir, des quartiers de luxe sécurisés pour riches se multiplient à la périphérie, comme cela existe déjà depuis des années aux USA. Et pourquoi pas privatiser une île du sud de la France. Le capitalisme n'a jamais de limites...

 

 Comme dans tout bon thriller, il y a un type honnête qui y croit encore, un peu, en l'occurrence un journaliste d'un grand quotidien, du premier groupe de médias hexagonal dirigé par un homme d'affaires...chinois où toutes les rédactions ont fusionné...A cette époque, un seul journal semble bien suffisant...Pourquoi lire encore et réfléchir...

 

 Un attentat. Douze morts.

 Un étrange attentat dans une zone pourtant très surveillée...

 Le gouvernement aussitôt désigne les coupables, et pourtant...

 

 Les terroristes ne sont pas toujours là ou l'on croit...

Dès lors notre journaliste futé va se plonger dans un bain sulfureux et machiavélique et se trouver au cœur de l'action et se transformer malgré lui en cible prioritaire.

 

 Dialogues secs et vifs, avancée haletante de la narration, détails réalistes et une belle "philosophie" orwellienne qui fait un peu froid dans le dos.

Impossible de laisser tomber ce roman. Lecture aisée mais style de qualité et d'une grande efficacité. Un monde cauchemardesque prend forme dans chaque page et en même temps nous montre que rien n'est inéluctable, et qu'il y aura toujours, à un moment, quelqu'un pour dire non. Ce que nous ne pouvons qu'apprécier au plus haut degré.

 

 Serenitas, un roman qui donne envie de lire son précédent. Nous n'avons pas pu vous en parler car notre site était en phase de démarrage à ce moment-là. Il est sans doute encore disponible...

 

 Philippe Nicholson, un nom à retenir pour bien bronzer littéraire cet été. Satisfaction garantie...Mais si vous le lisez cet automne, cela va fonctionner aussi...

 

 

Dan29000

 

 

 

Serenitas

Philippe Nicholson

Editions Carnets nord / Montparnasse

2012 / 384 p / 20 euros

 

Voir le site de Carnetsnord

 

 

================================

Philippe Nicholson

 

Philippe Nicholson

 

Philippe Nicholson, 38 ans et deux romans à son actif, a un parcours qui l’a ouvert très jeune aux littératures du monde, particulièrement des pays anglo-saxons. De mère écossaise, il a vécu à Londres, au Canada avant de s’installer à Paris. Cet amour du changement, il l’a gardé dans la vie active. Il a goûté à l’univers de la finance, écrit des papiers économiques, travaillé comme équipier sur des voiliers en Atlantique, fait du conseil en communication et en finance. C’est un peu toutes ces voix qu’il laisse parler dans ses écrits : le financier dans Krach Party, le journaliste dans Serenitas.

 

Philippe Nicholson a en tout cas toujours baigné dans deux mondes radicalement opposés : la finance, rationnelle et mathématique, et l’écriture, liée à l’imaginaire et aux émotions.

« L’écriture est pour moi un fil rouge : j’ai été un lecteur vorace, j’aime les livres, leur odeur, les pages annotées, les personnages, les auteurs. Polars, science-fiction, thriller, Dostoïevski, Blondin, Palahniuk, Harrison… »

 

 

Source : Carnets nord

Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0