Siné Mensuel : le grand retour de Siné...en mensuel !

Publié le par dan29000

 

 

sine-mensuel-01-home 

 

 

 

 

Après des vacances assez moroses, surtout pour la moitié des Français qui ne pouvait pas partir, c'est la rentrée. Pas vraiment meilleure d'ailleurs. Les prix augmentent, DSK est de retour en France, le nombre d'enseignants a encore baissé, des patrons se foutent de nos gueules en demandant à payer plus d'impôts, etc...

  

 

 

A vrai dire, pas beaucoup de raisons de se réjouir de reprendre le boulot. Si quand même une, et une bonne, Siné vient de faire son retour mercredi dernier. Et ce retour, il va l'effectuer chaque premier mercredi du mois.


Vous avez noté sur vos agendas ?

 

Si vous êtes de fidèles lecteurs de "Danactu", nous ne pouvons douter que vous étiez aussi lecteurs de Siné-hebdo. Et bien Siné Mensuel, c'est la même chose, en  mieux, mais moins souvent, car c'est mensuel. Tan mieux car comme disait le grand maître du petit livre rouge :

 

"Mieux vaut moins, mais mieux".

 

Donc on va pas vous le cacher, on est content que Siné ait quitté son hosto, qu'il soit de nouveau apte au combat, car 2012 approche, et 2012 sera l'année où le peuple français va virer le nabot de l'Elysée et mettre une bonne rouste aux députés de l'UMP, en essayant particulièrement de viser ceux appartenant à la "Droite populaire", futur interface avec les décérébrés du FN.

 

Alors, nous avons tout lu de ce premier numéro que nous étions nombreux à attendre de pied ferme devant nos Maisons de la presse mercredi dernier à sept heures du matin.

 

Beaucoup de couleurs, et une maquette aérée ce qui facilite la lecture.


Principal point fort de ce numéro, quelques signatures qu'ici nous aimons particulièrement :

 

Laure Noualhat, qui, hélas sur une seule page, nous offre un article décapant intitulé "Comment fermer la gueule aux pro-nucléaires", un titre qui aurait pu être en première page de Libération, il y a quelques années, pardon, quelques dizaines d'années.

 

Serge Quadruppani, dont on se lasse jamais de lire les polars et qui traduit aussi Evangelisti. Comme il est un peu d'origine italienne, par ses grands parents et écrit parfois en Italie, il nous parle d'une des luttes les plus chaudes de l'été, celle de la vallée de la Susa où la population se bat depuis longtemps contre un projet de TGV oscillant entre le superflu et le destructeur. TAV est son nom, Train à haute vitesse !

 

Michel Warschawski, militant pacifiste israélien antisioniste, écrivain, fondateur du CIA (oui je sais, cela fait bizarre), le Centre d'information alternative. Il analyse, avec justesse, comme d'habitude, le printemps israélien où la foule des salariés descend régulièrement dans la rue.

 

On va pas tout vous détailler, mais il y a aussi Alevêque, et Alonso ou DDT et Jackie Berroyer et Geluck, sans son chat pour une fois  ! Comme nous aimons plus les textes que les dessins, on ne va quand même pas oublier les dessinateurs, nombreux, avec une grosse préférence pour Faujour, Jiho et Zep.

 

Enfin dans ce bel ensemble entre rigolade et sérieux, on a particulièrement aimé les fiches-conseils que l'on peut découper et ranger avec les fiches-cuisines de ELLE. Enfin s'il y en a encore, nous ne sommes plus abonnés à cet hebdo depuis quelques temps...Pour ce premier numéro "Changer de banque" "La tarte à entarter", "Réussir sa garde à vue" et "Obtenir une augmentation de salaire".

 

Et cerise sur ce délicieux gateau de rentrée, en double page, bien calée au centre du journal, LA photo, la photo qui fait peur. Sans rire, the picture...Elle fout bien la trouille, autant vous prévenir avant d'acheter le numéro...Une photo prise à l'université du Medef...Déjà cette seule évocation fait un peu peur...Mais là, prise en noir et blanc...Personnellement, elle m'a donné quelques cauchemars la nuit suivante. Je me trouvais en Grèce (là c'est déjà un vrai cauchemar depuis que le FMI fait sa loi), mais en Grèce à l'époque des Colonels, version junte militaire, tendance Z !

 

Bref, une belle réussite pour ce premier numéro. Comme on ne peut s'empêcher de critiquer, on pourrait dire que 32 pages, c'est bien mais c'est court, on en lirait bien 64 ! Je sais, je sais plus facile à dire qu'à faire.


Longue vie à Siné, longue vie à Siné Mensuel.


Vivement le mois d'octobre...

 

Dan29000

 

 

sine mensuelSINE MENSUEL

N° 01 / 4,80 euros / 32 pages

Premier mercredi de chaque mois

Fondateur : Siné

Directrice de publication : Catherine Siné

Abonnement : abonnement@sinemensuel.com

1 an, 12 numéros (signe d'un mensuel) : 53 euros, fauchés : 49 euros

 

 

Et pour découvrir le site, c'est ICI

Publié dans lectures

Commenter cet article