Siné Mensuel, numéro 7, est en vente

Publié le par dan29000

 

  sine-hebdo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septième numéro pour Siné Mensuel et une couverture assez peu lisible, avec cinq sujets et autant de dessins...Parmi tout cela nous avons retenu un long entretien avec Matthieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature. Un entretien qui tombe particulièrement bien en cette campagne électorale qui ennuie plus de 65 % des Français. Dans les nombreux sujets importants qui nous concernent tous, la justice tient une place prépondérante, car c'est par milliers que chaque année nous pouvons y avoir à faire. Alors faire le bilan de la présidence de l'ami de Bolloré serait utile si tous ces "grands" candidats voulaient vraiment parler des sujets importants, au-delà de la mascarade de la viande hallal. C'est donc Matthieu Bonduelle qui s'y colle et c'est franchement passionnant, en partant, à juste titre, de 2002 puisqu'avant de sévir à l'Élysée, Sarkozy nous fatigua en tant que ministre de l'intérieur. Perben 1, vous vous rappelez ? Donc bilan de Sarko and co, mais aussi les divergences avec Hollande qui veut encore plus enfermer les jeunes dans des CEF (Centres éducatifs fermés). Enfin les judicieuses propositions du Syndicat de la magistrature. Rappelons une bonne nouvelle datant de 2010, le SM fut le seul syndicat en progression aux élections, obtenant 32 %. Certes encore loin de l'USM, majoritaire, qui se dit apolitique (donc de droite si on est lucide). En plus, Matthieu Bonduelle a très bon goût, si on en croit ses réponses au questionnaire de Siné Mensuel, où il cite Robert Linhart, Thomas Vinterberg ou Cat Power.

 

  "Le pouvoir s'accomode d'une justice pauvre. Ça l'arrange, car une justice faible et une justice sous contrôle."

  Longue vie à ce syndicat !

 

  Autre temps fort de ce numéro, sur deux pages, les grands travaux inutiles, ou encore "Les rêves de grandeur de nos (trop) chers élus, trois articles signés Blandine Flipo et Jean-Jacques Rue. Une thématique particulièrement intéressante car elle ne respecte pas du tout, mais alors vraiment pas, les clivages classiques gauche-droite. Avec une droite souvent gauche dans ses arguments, et une gauche pas très adroite...Je sais c'est facile...Mais réel... Trois grandes nuisances sont passées en revue, toutes les trois basées sur la vitesse, car la vitesse mène le monde, enfin le leur, nous pendant ce temps, on relit tranquillement Virilio. Trains à grande vitesse, autoroutes et aéroports. Un peu partout dans l'hexagone s'élèvent de multiples résistances face à ces chantiers qui font le bonheur des banquiers et des bétonneurs...Au nord de Nantes, la résistance s'amplifie face au projet de grand Ayraultport de Notre-Dame-des-Landes, superbe absurdité économique. L'article cadre bien la problématique développée, en rappelant, entre autres, que le collectif des pilotes signale que le survol, supposé dangereux de Nantes, est très souvent évitable. Profitons-en pour appeler nos lecteurs de cette région à manifester à Nantes le 24 mars avec les paysans, les élus et les squatteurs qui occupent une partie de la zone prévue, malgré les pressions policières.

  A noter un dessin vraiment hilarant de Mix et Remix au sujet de cet aéroport aussi cher que mégalo.

 

  Enfin une belle page, sur un collectif, nommé NE PAS PLIER. Rencontre avec un de ses créateurs, Gérard Paris-Clavel. Sans doute vous ne connaissez pas ce collectif, nous non plus d'ailleurs. Mais si on vous dit :

REVE GENERALE

JE_lutte_des_classes.jpg

UNITED COLORS OF POGNON

  Là cela parle à tout le monde...C'est eux...Et c'est vraiment bien !

 

  On aurait pu vous parler aussi de l'article de Véronique Brocard sur le désastre de la fusion ANPE-Assedic, une vraie catastrophe pour les chômeurs et pour les salariés. A mettre aussi au bilan de Sarkozy. Et comme d'hab, Geluck, Faujour, Alevêque, Berroyer, DDT, Alonso, Carali, Noualhat, et les autres, donc plein de bonnes raisons d'acheter ce numéro, en kiosque depuis mercredi dernier.

  Va falloir attendre encore un mois avant le prochain, c'est le gros défaut par rapport à Siné-hebdo ! D'ici là, on a le temps de tout lire, d'autant plus que ce journal est garanti "sans pub", grande qualité à nos yeux.


 

Dan29000


 

Siné Mensuel

Le journal qui fait mal et ça fait du bien

Le premier mercredi de chaque mois

Mars 2012 / 4,80 euros

7,40 CHF pour nos lecteurs exilés en Suisse

5,40 euros en Belgique et Luxembourg

 

Pour voir le site, c'est ICI

Pour vous abonner, c'est LA

Et découvrir le site de  Ne Pas Plier

ISF_SDF.jpg

Publié dans lectures

Commenter cet article