Solidarité avec Houria Bouteldja, présidente des Indigènes de la République

Publié le par dan29000

houria1a.jpegHouria Bouteldja a comparu devant le Procureur de la République jeudi 6 mai 2010 pour avoir employé le mot "souchien" lors de l’émission Ce soir ou jamais, en juin 2008. 

Si la présidente des Indigènes de la République prétend avoir fait référence à l’expression "Français de souche", d’autres ont cru deviner une connotation raciste avec le jeu de mots : "sous-chiens" (inférieurs aux chiens). C’est l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne qui a porté plainte contre Bouteldja, l’accusant en substance de racisme anti-blancs. La vidéo ci-dessus nous rappelle les propos incriminés.

Le NPA d’Olivier Besancenot a apporté son soutien à Houria Bouteldja dans un communiqué, stigmatisant l’association qui porte plainte : "Pour cette association, animée par le national-catholique Bernard Antony, par ailleurs membre du bureau politique du Parti de la France - qui a présenté avec le MNR et la NDP des listes "non aux minarets" lors des élections régionales de mars 2010 -, toutes les occasions sont bonnes pour propager le racisme et stigmatiser, avec violence, les musulmans."

 

 

Extrait de l'émission CE SOIR OU JAMAIS en cause : 6'43 

 

 

 

 

 

 



Source : Agoravox 

Publié dans actualités

Commenter cet article

désert 12/02/2011 21:06



Elle mérite de passer en correctionnel pour propos racistes évidemment.. je ne crois pas au jeu de mots, elle est anti-français au possible...Quand Guerlain a émis ses propos nauséabonds sur les
noirs, les rues ont été prises d'assault par des manifestants à juste titre d'ailleurs car c'est inacceptable..


J'ai beaucoup voyagé et quand on aime pas un pays il suffit de partir de ce pays et de trouver son bonheur ailleurs.. si la vie en France est aussi impossible rien de l'empêche de s'en aller..
française ou non d'ailleurs..


Le système Américain ne me convenait pas alors je suis rentrer dans mon pays d'origine.. qu'elle fasse la même chose !


Elle fait son fond de commerce sur la colonnisation et ne permet pas de bâtir un pont entre les peuples.. elle est haineuse et inintéressante !


Je suis musulmane et elle  donne malheureusement une image detestable....



luc 13/11/2010 11:24



L'heure n'est pas à savoir si l'affiche est ou non une réussite, ni à se gratter l'oreille gauche avec la main droite.


Quoi que l'on puisse penser de ce qui tient lieu de réflexion "politique" à cette dame et à son entourage, qui n'en sont pas à une divagation près, pas un soutien ne devrait ici lui manquer
face à l'adversaire commun. L'adversaire ce sont ici bien sûr ces infra-sous-merdes qui n'ont pas même le courage de leur infamie et se présentent comme des français de souche,
ben voyons. Mais l'adversaire c'est aussi : la justice, qui a retenu cette plainte recevable. En effet, même en admettant qu'il faille entendre ici "sous-chiens" : les Souchiens n'ont jamais
constitué une race (à supposer que les races existent...). Et on voit mal au nom de quoi -sauf à vouloir lêcher encore et sans fin les bottes de la racaille lepéniste- les tribunaux du
Sarkoland autoriseraient qui que ce soit à ester en justice au nom des Souchiens.



Raison 09/11/2010 20:54


Pour des raisons de liberté d'expression, je suis bien sur opposé à une telle condamnation. Cette dame manie bien le français, ses subtilités, et ses jeux de mots, aussi il ne faut pas être dupe
sur son intention volontaire de transformer le néologisme "souchien" en "sous chien". Il s'agit d'une insulte raciste bien en règle. D'autre part, le coté fascisant de cette personnalité se
confirme au vu de son affiche "touche à ma nation", reprenant tous les codes esthétiques des affiches de propagrande du l'ex URSS ou du Reichtag.


dan29000 09/11/2010 21:57



certes l'affiche dont vous parlez, n'est pas vraiment une réussite...