Stéphane Hessel, tristesse et joie, résistance et boycott d'Israël par les étudiants d'Oxford

Publié le par dan29000

shtristesse et joie : le combat continue

 

de : Cobamio



mercredi 27 février 2013

 


Brève de la Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais : la force du courage !


 

Stéphane Hessel nous quitte le jour où les étudiants d’Oxford appellent à voter le boycott d’Israël. Le combat continue !

 


Ce jour nous apprenons que Stéphane Hessel nous a quittés après une vie bien remplie au service de la résistance aux injustices. Bien-sûr nous n’avions pas toutes les convergences avec ses idées et ses idéaux, mais comme nous il était un soutien inconditionnel au peuple de Palestine et aux palestiniens.

Comme nous, il défendait la liberté et menait une lutte sans aucune complaisance contre la colonisation sioniste et l’apartheid israélien à l’encontre des populations arabes et palestiniennes. Il avait qualifié les attaques contre Gaza de « crimes contre l’Humanité »

Ce jour est triste et sombre pour un grand nombre de militants pour la liberté des peuples et la justice, aussi, nous présentons nos condoléances les plus sincères à sa famille, à ses proches, et à ses amis et camarades.

Mais ce jour est aussi ensoleillé quand nous apprenons que des étudiants d’une des plus prestigieuses universités capitalistes et libérales du monde, sont capables de s’attaquer de front à la pire des injustices qu’est l’apartheid pratiquée devant le monde entier par l’Etat colonial d’Israël.

Il est des boycotts que des esprits partisans appellent à boycotter avec force, de peur qu’ils n’éclaboussent irrémédiablement le mythe démocratique d’un petit état hégémonique créé au sortir de la guerre par les états du monde pour se faire pardonner d’une terrible tragédie qu’ils ont laissé faire en niant la vérité sur leur rôle dans l’accession des nazis au pouvoir en Allemagne, il y a aujourd’hui 80 ans.

Mais la création d’Israël n’engendra pas la Paix après la guerre, la tolérance après la shoah, la fraternité après la discrimination raciale et religieuse… au contraire, Israël bafoue le peuple de Palestine, torpille la Paix, organise la colonisation et la ségrégation, et se met au pilori le droit international et les décisions de l’ONU.

Mais l’idéal de justice triomphera toujours sur le mal, même dans un des temples de l’érudition capitaliste, et malgré tous les conditionnements de masse et les violentes tentatives de dissuasion distillées par les media.

Ainsi après avoir été longuement mûri au cours d’un débat long de deux semaines, le boycott d’Israël s’invite dans le prestigieux campus d’Oxford, sous la forme d’un vote auquel sont conviés, ce mercredi, les 20 000 étudiants du fleuron universitaire britannique.

Ignorant les menaces qui ont déferlé sur la toile internet, comme le rapporte The Guardian, l’Union des étudiants d’Oxford, l’OUSU n’a pas cédé à la peur, faisant preuve d’un courage et d’une détermination inébranlable pour soumettre au vote une motion sans appel pour le régime d’apartheid israélien. « Nous avons une responsabilité morale pour combattre l’injustice et exiger qu’Israël mette fin à son occupation de toutes les terres arabes ».

Avec cette consultation sans précédent dans l’histoire contemporaine, l’OUSU appelle sans détour « au boycott des importations israéliennes, visant notamment les légumes, les fruits, et autres produits de cosmétique en provenance des colonies de l’Etat hébreu », et met à l’index « les entreprises britanniques qui pactisent et font commerce avec ce dernier... »

Si la conscience des étudiants d’Oxford donnait la victoire aux partisans du boycott, ce serait le signe fort d’une adhésion pleine et entière au grand mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui ne cesse de s’élargir, pourtant ici en France, il est condamné par la justice qui donne raison à l’injustice dans la patrie supposée des Droits de l’Homme… ! (?)

 

 

 

SOURCE / BC

 

Publié dans actualités

Commenter cet article