Sud rail : le 23, la grève et la rue, et après on continue...

Publié le par dan29000

 

 

Le 23 septembre… et après ! C’est dans la grève et dans la rue que ça se passe ! 

Pas un an de plus ! Pas un euro de moins ! Imposons le retrait du projet de loi !

Le 23 septembre… et après !

C’est dans la grève et dans la rue que ça se passe !

 

 

 


Avec son projet de loi, le gouvernement est passé en force, en première lecture à l’Assemblée Nationale ● Pourtant l’opposition est générale et majoritaire dans le pays ● Les manifestations et les nombreuses grèves, dans tous les secteurs, le 7 septembre ont été sans précédent ●Elles doivent être encore plus fortes le 23 septembre ●La nécessité de la reconduction de la grève après le 23 se pose plus que jamais, à la SNCF et ailleurs.

Le 23 il faudra " casser " la baraque !

Il est hors de question que nos gouvernants, aussi prompts à chasser les Roms que nos acquis sociaux, nous volent nos plus belles années de retraite, en augmentant la durée de cotisation, en repoussant de deux ans l’âge légal de départ et pour bénéficier d’une pension à taux plein.

Appauvrir " celles et ceux qui se lèvent tôt ", n’offrir à nos enfants, comme horizon après le boulot, que le tombeau, voilà leur société de demain que l’on veut nous imposer !

Hors de question de travailler plus pour gagner moins !

Réforme après réforme, les pensions sont rendues faméliques pour pousser ceux qui le pourront à souscrire à des assurances privées. D’autres choix sont possibles et " nous le valons bien ! ". Imposons un autre partage des richesses. Au tour de la petite minorité de privilégiés qui se gave de profits sur notre dos, de payer pour équilibrer les régimes de retraites (suppression du bouclier fiscal, arrêt des exonérations de cotisations sociales, etc.). Imposons une politique de plein emploi et de revalorisation de tous les salaires.

Gagner sur les retraites, c’est aussi bloquer les attaques annoncées contre l’assurance maladie, la couverture dépendance, les services publics.

Mais pour gagner il va falloir se battre, franchement, jusqu’au bout et donc passer à la vitesse supérieure.

Après le 7 septembre, comme le proposait Solidaires, l’intersyndicale aurait du " booster " les rythmes, profiter de l’élan pour emballer le mouvement, tel n’a pas été son choix. Mais tout reste possible, une très grande majorité de la population est opposée à cette contre-réforme. Le vote expéditif de l’Assemblée Nationale ne change rien.

On peut, on va gagner si on s’y met tous !

D’abord un 23 plus haut, plus fort que le 7, avec des assemblées générales unitaires partout, pour élargir, durcir l’action et discuter de la mise en œuvre de la grève reconductible. Si le projet de loi n’est pas retiré, les salarié-e-s devront bloquer l’économie et les syndicats assumer l’affrontement social. SUD-Rail et les syndicats de Solidaires y sont prêts, c’est le sens de nos propositions aux autres organisations syndicales…. Ce n’est pas une succession de temps forts tous les 15 jours qui nous permettra de gagner !

C’est maintenant qu’il faut exercer la pression maximum avant le débat au Sénat. Toutes les organisations syndicales rejettent ce projet de loi. Les déclarations unitaires d’appel à la grève se multiplient, dans de nombreux secteurs, y compris dans le privé.

Préparer la grève illimitée pour gagner

Dans nos entreprises, nos chantiers, il faut discuter de poursuivre la grève et les manifestations dès le 24 septembre jusqu’au retrait du projet de loi. Le gouvernement doit savoir que s’il ne veut rien entendre, nous le forcerons à céder !

Le 23 septembre et après ; je participe... tu participes... nous participons ...

C’est le gouvernement qui doit battre en retraite !

Jeudi, tous en grève, dans la rue et dans les assemblées générales !


De : SUD-Rail
 

Publié dans actualités

Commenter cet article