Surveillons la police : contre le profilage raciste dans la police

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

Contre le profilage raciste dans la police
Par christian delarue

 

 

 

Le profilage ethnique discriminatoire dans la police n'est pas un phénomène marginal et en conséquence il constitue une dégénérescence de la police républicaine. Le phènomène est très étudié au Québec. Il y a des rapports pour l'Europe mais la chose reste dans le champ des experts. Il est temps de sensibiliser l'opinion publique sur ce thème.

Le profilage est une méthode de classification des individus pour appréhender des individus suspects à partir de déterminants fixes, invariables comme le sexe, la taille, un handicap, etc. Il existe des déterminants complémentaires plus variables qui se rapportent à la jeunesse par exemple ou à des attitudes culturelless, à des habitudes vestimentaires ou de consommation alimentaire ou d'affinités sexuelles particulières . Le profilage est fondé sur les divers stéréotypes existants dans une société. Il en a donc tous les dangers. Le profilage fondé sur des comportements objectifs (type d'achats, type de lieux de rencontre, etc) est lui légal et non problématique. Le MRAP n'a d'ailleurs pas compétence pour en juger. Il en va différemment lorsque la police use de généralisations, de préjugés racistes, sexistes, homophobes.

Le profilage ethnique signifie recours aux déterminations de type raciste, ethnique pour fonder une démarche policière. Notez d'emblée que le MRAP emploie le terme raciste et non racial. Car ce profilage est d'abord intrinsèquement discriminatoire et condamnable . Il est raciste aussi en pratique car ce profilage débouche sur une sociologie vulgaire bien connue des arrestations. Je renvoie ici au fait que les tribunaux se trouveraient composés de personnes de couleur, de personnes à la religion manifeste, etc... Autrement dit le racisme policier trouve une extension plus limitée mais certaine dans un racisme judiciaire. On sait que cela ne s'arrête pas là et débouche dans les médias et dans la société à des propos racistes condamnables.

Le profilage raciste s'exerce dans le cadre du maintien de l'ordre lors des contrôles d'identité, des fouilles, des dispersions d'attroupements, de mise en examen, d'arrestation, d'opération de surveillance, de "politique de lutte contre la radicalisation";

Depuis les attentats du 11 septembre 2001 les polices des pays occidentaux ont montés des fichiers de données fondés sur des critères d'appartenance religieuse à l'islam. Ce profilage est condamnable et d'ailleurs condamné dans plusieurs pays.

Christian Delarue

Directive 2000/43/CE du Conseil du 29 juin 2000 relative à la mise en œuvre du principe de l'égalité de traitement entre les personnes sans distinction de race ou d'origine ethnique

Journal officiel n° L 180 du 19/07/2000 p. 0022 - 0026
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32000L0043:fr:HTML

Source : Mediapart

Publié dans actualités

Commenter cet article