Syndicalisme de lutte : Solidaires se développe dans le privé

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

SUD - Solidaires se développe

De nouveaux syndicats et sections syndicales se créent dans le privé.

Un petit état non exhaustif :

 



Dans l’automobile, chez Renault Trucks au niveau national à travers le Syndicat SUD Solidaires Renault Trucks qui désormais dispose de DSC (délégués syndicaux centraux) et intervient sur plusieurs usines du groupe.

Dans le bâtiment : SUD Solidaires BTP qui peut désormais regrouper les salarié-e-s du bâtiment sur un champ géographique national. Ce syndicat a pu être créé à l’initiative des anciens salariés de MAN BTP (boîte d’intérim). Ces anciens sans papiers, après une grève d’un an, ont obtenu leur régularisation et pour une partie d’entre eux ont trouvé du travail en fixe. Ils auront aujourd’hui l’aide des camarades du bâtiment de Sud Eiffage IDF et Solidaires CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui nous ont déjà rejoints.


Dans la métallurgie, deux nouvelles implantations dans le groupe PSA à Mulhouse en Alsace et SUD Métaux 57/54 à Tremery en Moselle où nous obtenons la représentativité aux élections et disposons d’élus (DP et CE) et d’un DS. Chez les sous traitants : de PSA à Sochaux : SUD Fuji chez Fuji-Autotech dans le Doubs et pour l’usine de PSA à Poissy (78) SUD/Solidaires Trigo. Chez Trane qui fabrique des climatiseurs dans les Vosges, SUD métallurgie Trane.

Chez Freescale avec un SUD Métaux 31 à Toulouse où la lutte de ses ouvriers a fait l’actualité sociale récemment nous formons tous nos voeux pour que nos camarades de SUD avec l’aide de Solidaires 31 puissent s’opposer à la vague des plans sociaux qui s’abattent sur ce groupe.

SUD Solidaires UTC FS Services (restructuration de l’ancienne société Sicli-extincteurs) implantée au niveau national. Ils ont des élections prochaines malgré les démêlés judiciaires avec leurs patrons.



A ce sujet il est clair aujourd’hui que la loi de représentativité de 2008 a, pour nous, des effets judiciaires constants. Les patrons (Renault, Rueil, Lardy, PSA, Arcelor Mittal, UTC FS, Eiffage, MPS…) n’aiment pas voir l’implantation de syndicats SUD Solidaires dans leur entreprise et judiciarisent le syndicalisme en nous attaquant en justice, même s’ils perdent souvent. C’est un moyen d’une part de détourner l’action syndicale et d’autre part de frapper à la caisse les syndicats SUD Solidaires.

Dans l’agro-alimentaire, SUD Solidaires EPC chez l’Européenne de Plats Cuisinés sous vide, dans la Sarthe. Chez Intersnack France dans l’Aisne qui fabrique de la pâtisserie (biscuits) nos camarades de SUD/Solidaires Intersnack feront respecter les valeurs du syndicalisme.

Enfin dans l’industrie de la papeterie, nous sommes heureux d’accueillir nos camarades de SUD Norske Skog Golbey dans les Vosges.

Publié dans actualités

Commenter cet article