Syndicat des avocats de France : appel des avocats citoyens

Publié le par dan29000

Syndicat des Avocats de France - APPEL DES AVOCATS CITOYENS

 

de : SAF

 

 

"Le Syndicat des Avocats de France et tous les avocats qui défendent au quotidien, depuis des décennies, les paysans pauvres, les ouvriers, les salariés les plus modestes du tertiaire, les chômeurs, les mal logés et les sans-logis, les français et les étrangers pauvres ne peuvent rester silencieux devant les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Dans les banlieues, en région parisienne comme en province ou dans les campagnes, ils savent ce que, au quotidien, les politiques françaises et européennes menées depuis dix ans portent pour ces femmes et ces hommes de misère, d’humiliations ou simplement d’inquiétude profonde sur l’avenir. Tous les jours, ces avocats se battent aux côtés des plus démunis pour défendre leurs droits, pour en conquérir de nouveaux, pour dénoncer les injustices et les discriminations de toute nature. Ils le font par conviction et ils doivent, eux aussi, se battre pour pouvoir continuer d’exercer ce métier dans la dignité, pour assurer aux plus démunis le droit à l’accès au droit. Ils ne sont, ni du monde des élites, ni du monde des privilégiés. Ils sont, dans le combat contre les injustices et les inégalités, les alliés les plus sûrs de ceux qu’ils défendent.

Ces avocats ont aujourd’hui le devoir de dire à tous ceux-là qui ont été tentés par le vote en faveur du Front National ou par les idées du Front National reprises par d’autres candidats qu’ils se trompent de colère. La misère, l’injustice et l’inégalité ne se divisent pas entre les français pour qui elle serait inadmissible et les étrangers pour qui elle serait normale. La misère, l’injustice et l’inégalité ne se partagent pas entre deux camps qu’il suffirait de dresser l’un contre l’autre au nom de théories xénophobes ou racistes. On ne les fera pas disparaître non plus en prétendant trier entre les « bons pauvres » et ceux qui abuseraient des secours ! Toutes ces recettes que les démagogues ont toujours agitées sont celles qui menaient avant-hier au nationalisme guerrier et hier aux états autoritaires. Comme hier, elles sont le poison des démocraties et elles ont pour but de discréditer les libertés. Elles sont le dernier rempart des privilégiés pour détourner la colère des plus démunis.

Les avocats signataires du présent appel veulent simplement dire à ceux aux côtés desquels ils luttent depuis toujours pour le droit, pour leurs droits, que ces politiques ne les protégeront pas. Dix ans de politiques sécuritaires, dix ans de privilèges aux plus fortunés et de sacrifices demandés aux autres, dix ans de démontage discret des politiques sociales et des services publics ne sont pas une fatalité. Le réalisme, ce n’est pas de changer de braquet et d’en rajouter encore ! Le réalisme, ce n’est pas dire « tous pourris », c’est de reconstruire les voies de la liberté et de l’égalité, la voie des sécurités de toute nature dans et par la démocratie.

Paris, le 24 avril 2012"

SIGNER LA PÉTITION

http://www.lesaf.org/index.php?opti...

Publié dans actualités

Commenter cet article