Tiffany aime mieux la faune sauvage que les Bushmen

Publié le par dan29000

tiffany_web_news_medium.jpg

Tiffany dans le collimateur de Survival


Les militants de Survival manifesteront demain devant les enseignes Tiffany de cinq pays pour protester contre le financement, par la fondation de l’entreprise, de points d’eau destinés à la faune sauvage sur le territoire des Bushmen du Kalahari alors que ces derniers se voient refuser l’accès à leur propre source d’eau potable.

En 2006, la Haute Cour du Botswana a conclu que l’éviction, par le gouvernement, des Bushmen de la Réserve naturelle de gibier du Kalahari central quatre ans plus tôt avait été illégale et que les Bushmen avaient de ce fait le droit de vivre dans leur réserve. Cependant, le gouvernement a toujours tenté de les empêcher de retourner sur leur territoire ancestral. Il leur interdit d’utiliser, même à leurs propres frais, un puits qui a été délibérément condamné, les obligeant ainsi à parcourir 480 km aller-retour pour s’approvisionner en eau hors de la réserve. Au moins un Bushmen est mort de déshydratation depuis la fermeture du puits.

Le directeur des parcs nationaux et naturels du Botswana,Trevor Mmopelwa, a clairement signifié que les nouveaux puits ne devaient pas être utilisés par les Bushmen, défiant la Haute Cour en prétendant que la réserve ‘n’était destinée qu’à la faune sauvage. Non content de creuser de nouveaux puits, le gouvernement a également promu l’implantation, dans la réserve, d’un nouveau complexe touristique avec piscine mettant en avant une prétendue ‘expérience avec les Bushmen’.

Les militants de Survival manifesteront devant les boutiques Tiffany de Londres, Paris, Berlin, Madrid et San Francisco, en vue de convaincre la compagnie de renoncer à coopérer avec le gouvernement botswanais tant que les Bushmen ne pourront disposer de leur droit à l’eau.

Jumanda Gakelebone, porte-parole bushman, a déclaré : ‘Tiffany subventionne un projet gouvernemental mais ne tient aucun compte du sort des Bushmen. La compagnie ne devrait pas apporter son soutien au gouvernement tant que nous n’aurons pas accès à l’eau. Son argent est utilisé pour nous opprimer. Cette terre est la nôtre et nous l’aimons’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Le cas des Bushmen du Botswana est bien connu au niveau mondial. Le gouvernement enfreint ses propres lois et sa propre Constitution dans sa détermination à détruire les derniers chasseurs bushmen d’Afrique australe. Tiffany doit prendre conscience de cela. Les compagnies étrangères ne devraient pas continuer à le soutenir dans la mesure où il privilégie la faune sauvage au détriment des premiers habitants du pays’.

 

Source : Survival France

Publié dans actualités

Commenter cet article