Total Flandres : la résistance continue le 8 mars

Publié le par dan29000

21050 1303437878622 1610753319 876086 6810157 n


Lundi 8 mars, le Comité Central d’Entreprise (CCE) du groupe Total se réunira à La Défense et décidera de l’avenir de la raffinerie des Flandres et du sort des 5 autres. L’intersyndicale SUD – CGT – FO de la Raffinerie des Flandres, que Solidaires soutient, appelle à un rassemblement national afin de soutenir les grévistes
Manifestons toutes et tous le 8 mars à Paris - La Défense devant la tour Total !

Pas un jour sans que la presse ne nous relate une fermeture d’usine dans le pays afin de faire monter les bénéfices des actionnaires des grandes entreprises (Continental, Philips etc.), jetant des milliers de travailleurs au chômage et à la rue et sinistrant des régions entières. De son côté, le groupe Total affiche des bénéfices scandaleux de plus de 8 milliards d’euros en 2009, 50 milliards sur 5 ans et se permet malgré ça de faire des plans de licenciements massifs.

La grève des travailleurs des raffineries Total et Exxon Valdez allait causer une pénurie générale d’essence et les répercussions auraient été gigantesques dans tout le pays. Pas de voiture, pas de bus, pas de marchandise livrée dans les magasins ou sur les marchés. La Poste également n’aurait plus pu acheminer ni distribuer le courrier, l’économie entière aurait été paralysée. Total et le gouvernement auraient donc été obligés de céder entièrement aux revendications des grévistes. Cette victoire des ouvriers de Total aurait été la victoire de tous les travailleurs, elle aurait prouvé que la lutte et la solidarité permettent de gagner contre un patronat inflexible et Sarkozy. Elle aurait été une victoire politique et sociale majeure contre le sarkozysme qui nous aurait redonné le moral et l’envie de nous battre contre les suppressions d’emplois et pour sauvegarder nos retraites !

Les déclarations du PDG de Total de ne fermer aucune raffinerie pendant 5 ans, à l’exception de celle des Flandres s’apparentent pour Solidaires à un CDD de 5 ans sans garantie et à la condamnation immédiate pour les ouvriers de Dunkerque.

Cependant, rien n’est encore perdu et il est temps d’engager tous ensemble le combat pour l’interdiction des licenciements et des fermetures d’usines, d’autant plus que nous, salarié-e-s, connaissons bien aussi les restructurations, fermetures de centres et la mobilité forcée, réorganisations, charrettes de licenciements au lieu de reclasser le personnel…

Pour ces raisons, la lutte des ouvriers de Total est la nôtre, et nous devons les soutenir et participer à une victoire qui sera celle de l’ensemble du monde du travail. Rien n’étant encore joué, pour Solidaires, il faut être présent le plus massivement possible lundi 8 mars à la tour Total, siège social du groupe, où se réunira l’après-midi le CCE !

Toutes et tous au rassemblement
lundi 8 mars à partir de 13h !
Tour Total Paris La Défense,

métro ligne 1, RER ligne A, station “La Défense”


Source : Solidaires


Publié dans actualités

Commenter cet article

yazan 05/03/2010 10:08


Surtout que dans cette histoire, Total a eu ce qu'il voulait, fermer une raffinerie, pour l'instant! Hereusement, papy Pechou va nous venger:
http://www.citylop.com/fr/francais-total-vous-ne-viendrez-plus-chier-chez-nous-par-hasard/