TOTAL : Un mort à Grand-Quevilly : Toujours les profits avant la sécurité

Publié le par dan29000

V endredi 4 décembre 2009, un salarié sur le site de GRANDE PAROISSE à
Grand-Quevilly (76), filiale à 100% du groupe TOTAL, a perdu la vie, écrasé
sous un chariot élévateur.
Le problème de sécurité et l ’absence de visibilité pour les conducteurs sur cet engin
étaient connus et dénoncés par le CHSCT depuis longtemps. Absence de visibilité du fait
d ’une adaptation devant le pare-brise permettant de transporter trois big-bag.
Cet accident s ’ajoute à la longue série de victimes dans les sites industriels du Groupe
TOTAL depuis le début de l ’année. Le site de Grand-Quevilly fait partie des 13 sites SEVESO
visés par la tournée d ’inspection interne diligentée par la Direction de la Sécurité Industrielle
du Groupe TOTAL, et venait d ’ailleurs d’ être inspecté. Mais, que pouvions-nous
attendre en terme d ’amélioration des conditions de sécurité et de santé au travail d ’ une
inspection « juge et partie ».
Force est de constater que la recherche de gains de productivité et de profits passe bien
avant celle de la sécurité des personnels chez TOTAL.
Perdre sa vie en venant la gagner est intolérable ! Chaque année, plus de 700 travailleurs
meurent au travail, soit près de 2 morts chaque jour.
Le mur de la rentabilité financière, ce mur de l ’entreprise, de la propriété, reste encore à
abattre dans notre société pour espérer pouvoir travailler dans le respect de la santé et la
sécurité des salariés.
Que dire de cette hypocrisie d ’une pseudo «responsabilité sociale de l ’entreprise » portée
par TOTAL, alors que la liste des salariés morts au travail ne cesse de s’ allonger. L ’ urgence
est à l’ instauration de droits nouveaux pour peser sur l ’organisation du travail dans
les entreprises et préserver la santé des salariés et leurs droits.

Source : Communiqué de presse de la CGT

Publié dans actualités

Commenter cet article