Toulouse : manifestation pour la langue occitane, tolérance et ouverture

Publié le par dan29000

Communiqué Anem Òc 2012

 

  

Valors de tolerancia e de dobertura / Valeurs de tolérance et d’ouverture

La Coordinacion « Per la lenga occitana ! » qu’organiza la protesta Anem Òc ! del 31 de mars de 2012 a Tolosa, vòl rampelar amb aqueste comunicat las valors essencialas de tolerancia e de dobertura al monde que la cultura occitana i es estacada e totjorn l’es estada.

   Es doncas clar que lo moviment associatiu e cultural occitan, amassa, non tolerarà pas la presencia dins la manifestacion de personas o grops que reivendicarián e proclamarián una vista xenofòba de l’Occitania.


 Pr’amor de levar tota mèna d’ambiguïtat, la defensa de la lenga e de la cultura occitanas se pòdon pas cap assimilar amb los ensags de recuperacion d’aquelas tematicas per de grops que presican una ideologia racista e fascista e que, per l’utilisacion dels simbòls occitans, vòlon drapar d’un vestit nòu e mai de mòda çò qu’es totjorn lor metèissa batèsta : l’òdi e l’aborriment per çò desparier, la tampadura, l’immigrat coma patiràs, la superioritat imaginaria d’una Euròpa blanca que seriá en perilh…


L’Occitania, doberta, colorada, e mantuna, demòra fièra dels mots que li fan devesa e identitat dempuèi mai de 800 ans : « Paratge e Convivencia » !

 

 

 

 


 La Coordination «Per la lenga occitana», organisatrice de la manifestation Anem Oc ! du 31 mars 2012 à Toulouse, tient à rappeler par ce communiqué les valeurs essentielles de tolérance et d’ouverture au monde auxquelles la culture occitane est et a toujours été attachée.

Il est par conséquent clair et évident que le mouvement associatif et culturel occitan dans son ensemble ne saurait tolérer lors de cette manifestation la présence de personnes ou de groupes revendiquant et affichant une vision xénophobe de l’Occitanie.

Afin de lever toute ambiguïté, la défense de la langue et de la culture occitanes ne peut en aucun cas être assimilée aux tentatives de récupération de ces thématiques par des groupes prônant une idéologie raciste et fasciste et qui, en utilisant les symboles associés à l’Occitanie, espèrent ainsi offrir une vitrine plus attirante à leur vieille lubie : le repli sur soi, la haine de l’autre, le bouc émissaire immigré, la supériorité prétendue d’une Europe blanche qui serait en danger…

L’Occitanie, ouverte, colorée, multiple, reste fière des valeurs qui font sa devise et son identité depuis plus de 800 ans : « Paratge e convivéncia* » !

(*égalité/fraternité et vivre ensemble).

Publié dans actualités

Commenter cet article