Toulouse : semaine de cinéma au squat de la place St-Sernin

Publié le par dan29000

squat.net

Toulouse : semaine de projection de films à (St)-Sernin

Le squat du 2 rue Gatien Arnoult, sur la place St-Sernin à Toulouse, qui du coup n’a pas encore de nom, programme une semaine entière de projections de films divers, suivies de discussions autour des thèmes abordés. L’expulsion est prévue pour dans une dizaine de jours, a priori, et on a donc voulu faire vivre ce lieu tant que nous le tenons encore !


Voilà le programme pour la semaine du 22 au 28 [mars 2010], chaque jour à partir de 21h :


Lundi 22 : The Weather Underground
Il s’agit d’un documentaire sur un groupe de lutte armée aux États-Unis, passé dans la clandestinité au début des ’70. Y participent les ancien-ne-s membres de ce(s) groupe(s), qui portent un regard critique sur leur propre action, a posteriori. http://infokiosques.net/spip.php?ar...


Mardi 23 : The Take
Documentaire traitant de la réappropriation d’usines en Argentine, et de l’autogestion de celles-ci par les ouvrier-e-s, leurs victoires et leurs désillusions. http://video.google.com/videoplay?d...


Mercredi 24 : Vivir la Utopia
Encore un documentaire, cette fois sur l’Espagne libertaire de la fin des années ’30 vue par d’anciens militants CNTistes de l’époque.


Jeudi 25 : 69 Ungdomshuset
Les six derniers mois du centre social historique d’Ungdomshuset à Copenhague, vus de l’intérieur, dont l’expulsion en 2007 a donné lieu à une série d’émeutes dans la ville, et mobilisé une solidarité internationale.


Vendredi 26 : XXY
Fiction argentine mettant en scène une ado intersexuelle, ou hermaphrodite, et les difficultés d’exister à travers identité sexuelle systématiquement stigmatisée. http://fr.wikipedia.org/wiki/XXY_(film)


Samedi 27 : Les Troglos
Courts-métrages satiriques et critiques, caricaturant les modes de vie tels que nous les connaissons.


Dimanche 28 : Leonera
Fiction autour des prisons pour femmes en Argentine, où la protagoniste principale est placée suite à un meurtre dont les circonstances lui échappent, alors qu’elle est enceinte.


Pour rappel, le squat de St-Sernin, ouvert depuis la mi-janvier, à connu une existence houleuse depuis l’ouverture jusqu’à sa fin prochaine. En effet, après avoir été attaqué-e-s par des gros bras armés de haches et de gazeuses familiales à deux reprises une procédure en référé et une caricature de procès, où les habitant-e-s n’ont même pas eu droit à la défense, l’expulsion immédiate à été décidée.


St-Cerné est donc expulsable, mais il n’est pas question d’arrêter de résister, et encore moins d’abandonner !


C’est pourquoi, en dehors du programme de projections, le lieu est ouvert tous les après-midi, avec une friperie, un infokiosque et un super jardin où faire des roulades, discuter, rire, peindre et manger.


Si on squatte des maisons, c’est pas parce qu’on aime les expulsions !


 

Publié dans écrans

Commenter cet article