Tour de France : pas vraiment écologique au Cap Fréhel (Bretagne)

Publié le par dan29000

 

 

Tour de France: le site du Cap Fréhel pas respecté, dénonce une association

 


Click here to find out more!
Tour de France: le site du Cap Fréhel pas respecté, dénonce une association

Une association de défense de l'environnement a dénoncé lundi "la passivité de l'Etat" face aux organisateurs du Tour de France 2011 qui selon elle, ne respectent pas une zone Natura 2000 au Cap Fréhel (Côtes d'Armor) où une arrivée d'étape est prévue mercredi.

Une association de défense de l'environnement a dénoncé lundi "la passivité de l'Etat" face aux organisateurs du Tour de France 2011 qui selon elle, ne respectent pas une zone Natura 2000 au Cap Fréhel (Côtes d'Armor) où une arrivée d'étape est prévue mercredi.

Bretagne Vivante dénonce dans un communiqué "la passivité de l'Etat face aux organisateurs du Tour de France qui ne respectent pas leurs obligations légales à l'égard de la zone Natura 2000 du Cap Fréhel".

"Alors que le moindre organisateur d'une manifestation sportive est désormais tenu de produire une +évaluation d'incidence+ (étude des effets) dès lors qu'il regroupe plus de 1.000 personnes sur ou en bordure d'un site Natura 2000, la Société du Tour de France en est manifestement dispensée", souligne le communiqué.

"Aucune étude des effets de la manifestation sur la faune et les milieux n'a été menée et a fortiori aucune proposition n'a été faite pour les éviter, les minimiser ou les compenser", déplore le texte.

"C'est une anomalie complète. On va embêter une petite association mais une grosse organisation comme la société du Tour de France est au-dessus des lois", a insisté l'administrateur de Bretagne Vivante, François de Beaulieu joint par l'AFP.

L'hiver dernier, la société du Tour de France, qui devait faire étape dans le Finistère à Châteaulin, avait finalement choisi Carhaix, dans le même département, pour contourner les difficultés d'installation imposées par les règlements des zones sensibles Natura 2000, a souligné M. de Beaulieu.

Selon le porte-parole de Bretagne vivante, de nombreuses zones Natura 2000 sont concernées par la Grande boucle et particulièrement par la "gestion du public qui piétine énormément des zones référencées comme fragiles", a-t-il souligné.

 

 

Source : le point

Publié dans environnement

Commenter cet article