Toute ma vie (en prison), de Marc Evans, en salles

Publié le par dan29000

 

  

 

 

mumia

 

 

 

 

 

Cet étonnant documentaire, c'est un peu l'histoire vraiment   surprenante de deux hommes. L'un se nomme William Francome, blanc, anglais, né le 09 décembre 1981. L'autre plus connu, Mumia Abu-jamal, noir, américain, qui le même jour, le 09 décembre 1981, est grièvement blessé lors d'une fusillade, et accusé du meurtre d'un policier, Daniel Faulkner.

 

 L'un naît, l'autre va commencer une mort lente qui dure encore aujourd'hui.


 

 Francome va rapidement se passionner pour la cause de Mumia. En 2006, il rencontre alors Colin et Livia Firth et leur propose de produire un documentaire sur l'affaire Mumia et contre la peine de mort. Livia Firth fonde la société Mumia ltd afin de produire "Toute ma vie en prison". La réalisation est confiée à Marc Evans, célèbre pour "Patagonia" et "Snow cake", ou encore "Trauma". Il fut notamment "découvert" par le très fameux Festival de Sundance en 1997 avec "House of America" son premier long métrage.

 

 Alors que Francome grandissait  tranquillement dans la banlieue de Londres, au fil des ans Mumia devenait le plus célèbre prisonnier politique américain, condamné à mort. Alors à 25 ans le premier part sur les traces du second, en 2006. Le réalisateur va ainsi le suivre dans son parcours du Philadelphie des eighties. Parcours qui va l'amener à rencontrer pour ce documentaire, Noam Chomsky, d'ailleurs natif de Philadelphie, Angela Davis, qui fut membre des Blacks Panthers et du PC, professeur radié de l'enseignement par Reagan en 1969. Sans oublier, deux célèbres rappeurs américains, Mos Def, et Snoop Dog, producteur, activiste, acteur et ancien membre du gang Crips. Enfin, belle rencontre aussi, Alice Walker, prix Pulitzer en 1982 pour son célèbre "La couleur pourpre". Engagée dans les sixties pour la lutte des droits civiques.

 

 Au fil de ces entretiens qui éclairent bien le contexte, des images d'archives et d'animation sont proposées par le réalisateur. Le tout basé, et c'est important, sur le rapport publié par Amnesty International, qui montre et démontre bien l'invalidité du procès, donc de la condamnation à mort.

 

 angela.jpgLa formidable force de ce film prenant est de se placer à l'intersection de trois combats marquants dans les dernières décennies de l'histoire des Etats-Unis. Sans hiérarchiser, le combat contre la peine de mort qui vient récemment de marquer l'actualité avec l'exécution de Troy Davis et un nouveau sursis pour Hank Skinner, le combat pour la libération des prisonniers politiques, et le combat des Afro-américains dans des Etats encore bien imprégnés par le racisme ambiant que la police de Philadelphie illustre bien.

 

 Rappelons en quelques mots, la vie de Mumia qui n'avait que 14 ans quand il fut arrêté et battu lors d'une manifestation contre un meeting du candidat fasciste et raciste George Wallace à Philadelphie. Fiché par le FBI et considéré alors comme "à incarcérer en cas d'alerte nationale", il est alors surveillé par le Cointelpro, le tristement fameux programme d'infiltration et de contre-espionnage dont furent victimes, entre autres, Leonard Peltier, jusqu'en 1974. En 1969 et 1970 il devient chargé de l'information de la section Philadelphie du Black Panthers Party. Puis il devient journaliste de radio reconnu, lauréat de plusieurs prix, et on lui donne alors le surnom de "La voix des sans-voix" suite à sa critique de la corruption souvent endémique dans la police et parmi les dirigeants politiques locaux. Il dénonça l'incroyable répression qui s'abattit sur la communauté radicale MOVE (voir les images de bombardement de leur maison dans le film). Renvoyé d'une radio, il travailla comme taxi de nuit...

 

 Par deux fois la mobilisation internationale stoppa l'exécution de Mumia en 1995 puis 1999. En 2001, la sentence de mort fut provisoirement écartée par le tribunal fédéral pour anti-constitutionnalité des instructions données au jury lors du procès. Procès il faut le rappeler où il y eut des témoins menacés, subornés, d'autres écartés, avec des rapports de police contradictoires. Sans parler des violations des droits de Mumia...En avril 2011, la cour d'appel fédérale confirmait encore la suspension de la sentence. Mais en juillet 2011, le procureur de Philadelphie faisait appel devant la Cour suprême, souhaitant une nouvelle condamnation à mort.

  Malgré quelques effets clipesques pas vraiment nécessaires, ce documentaire est une vraie réussite, sur la forme et sur le fond, ne doutons pas qu'il va utilement informer les plus jeunes générations sur une part de l'histoire américaine la plus sombre. Efficacité, engagement et analyse, un trio gagnant au service de causes indispensables, au moment où le mouvement pour la libération de Mumia va se manifester de nouveau le 9 décembre prochain à Philadelphie, lors du  trentième anniversaire de son incarcération. On en reparlera alors.

 

 Enfin  un élément qui contribue largement à la réussite du film, la bande-son somptueuse avec Massive attack, Snoop dogg,The roots, The Clash et Billie Holiday et son inoubliable "Strange fruit".

 

 Un film qu'il faut voir séance tenante...

 

 

 

Dan29000

 

 

  Pour découvrir le site du film, c'est ICI

 

  Pour signer la pétition internationale adressée à OBAMA, c'est LA

 

  Pour découvrir le site du Collectif unitaire de soutien à Mumia Abu-jamal, c'est  LA

 

   prison-radio.jpgPour écouter PRISON RADIO, c'est encore ICI

 

   Le site américain de soutien FREEMUMIA.COM

 

  Come to the Philadelphia Constitution on December 9th 2011 for a special event for Mumia Abu-Jamal. This marks 30 years of unjust incarceration for an innocent man on death row. Come and learn what you can do to help free Mumia.


=============================================================================================

DANS 50 VILLES EN FRANCE

 

 

 

 

PRESSE /

 

LE MONDE /

Le résultat, souvent passionnant, mais délibérément fouillis, ressemble un peu à un carnet de croquis. Au centre, un portrait captivant de Mumia Abu-Jamal, dont la voix douce et caverneuse enveloppe le film d'un parfum d'outre-monde.

 

NOUVEL OBS /

Une passionnante plongée dans l’histoire des luttes noires.

 

LES FICHES DU CINEMA /

À travers le portrait de Mumia Abu Jamal, le film dresse un état des lieux assez passionnant des combats de la communauté afro-américaine.

 

Marc Evans – Le réalisateur

Marc Evans - Le réalisateur
Marc Evans, né en 1963, est le réalisateur de nombreux films très remarqués, notamment Snow Cake, sélectionné en compétition à Berlin en 2006. Son premier long métrage, House of America, date de 1997 et a été sélectionné au Festival de Sundance. En 2004, il réalise Trauma, avec Colin Firth et Mena Suvari. Il a également réalisé de nombreux films pour la télévision. 

Fiche technique de Toute ma vie en prison

NATIONALITÉ : Royaume Uni SUPPORT : Numérique -1.77 DUREE : 1h33 EQUIPE Réalisateur Marc Evans Producteurs Livia Giuggioli Firth et Nick Goodwin Self Co-Producteurs Domenico Procacci et John Battsek Producteurs Exécutifs Arthur Berndt, Ivo Coulson, Colin Firth et Linda James Musique originale Robert del Naja et Neil Davidge (Massive Attack) Chansons originales Snoop Dogg Avec (par ordre d’apparition)... 
Source : Site du film

Publié dans écrans

Commenter cet article