Traîne pas trop sous la pluie, un grand roman de Richard Bohringer

Publié le par dan29000

traine_pas_trop_sous_la_pluie_01.jpeg

 

 

 

 

Il y a des visages qui parlent.

Des visages qui parlent en se taisant.

Des visages, rares, qui nous parlent.

Des visages qui sont des invitations aux voyages.

Les voyages intérieurs et les voyages lointains.

Des visages qui voyagent, des voyages qui nous envisagent autrement.

Bohringer en possède un, et c'est rare, même pour un acteur.

 

L'homme exista d'abord au théâtre, puis au cinéma, puis à la télévision, puis entra "en littérature" et "en musique". Si vous n'avez pas encore lu "C'est beau une ville la nuit" vous avez de la chance, vous pourrez le découvrir et cela sera un choc.

 

C'est certain.

 

La suite de sa "carrière" d'écrivain fut sans doute plus en demi-teinte. Mais l'homme ne cherche pas vraiment à faire une carrière. Pas besoin de chasser le Goncourt, d'autres écrivains, plus futiles, plus médiatiques s'en chargent déjà. On ne citera pas de noms...

Avec ce nouveau roman, Bohringer l'écrivain revient au plus haut niveau. Le roman est bref, percutant, sensible, près de l'os. Il se lit d'une traite car lorsque l'on se laisse immerger dans sa prose poétique, impossible d'en sortir.

Cela voudrait dire rompre le voyage dans lequel il nous emmène, rompre le charme... 

Et qui voudrait vraiment en sortir ?

 

Sans doute est-ce le talent qui fait que page après page, le lecteur s'incruste dans la peau du narrateur.

Et le narrateur va mal, va très mal. Le baroudeur infatiguable, l'acteur inusable, le voyageur indomptable, l'Africain d'adoption (il a la double nationalité, française et sénégalaise depuis 2002), le conteur né, le chanteur attachant est cloué sur un lit d'hôpital...

 

Dès la première page, la magie de son premier roman paru en 1988 "C'est beau une ville la nuit" revient :

 

« Je suis arrivé là devant l'hôpital posé à quai comme un cargo la nuit. Ses lumières immobiles sous la pluie. J'étais un tout petit homme venu chercher un peu de douceur au milieu de la douleur. Planté là sous le néon, dégoulinant de l'averse. Le vent frissonne sur les flaques. Quelqu'un marche vite. Un taxi ferme sa lumière. J'y suis. » 

 

L'image se matérialise. Parfaite. C'est de la littérature, mais cela pourrait aussi être le premier plan d'un film.

 

Bohringer nous embarque pour une croisière difficile, une croisière de souffrance et de maladie, une croisière qui aurait pu être ultime. Alors il profite de cette pause dans sa vie tumultueuse, on pourrait dire, dans ses vies tumultueuses. Car le bonhomme a eu de multiples vies, ici et ailleurs.

 

S'il est un artiste surprenant, c'est lui.

Et il nous surprend encore avec ce roman atypique.

 

Notre auteur fait danser les mots, car il a toujours fait danser sa vie, parfois en dansant dangereusement près de grands précipices. L'homme s'est parfois brûlé, détruit, comme Miles ou Billie ou Bessie...

Car il y a du blues dans ce roman, du blues qui fait mal, car la vie souvent fait mal, et le blues c'est la vie...Il faut un sacré talent pour arriver à transcrire cela en phrases ou en notes, Kind of blue.

Courtes et précises les phrases, déchirantes comme un solo de Miles. Elles font mouche, toujours.

 

"Parler d'amour au vent, c'est porter la possibilité aux autres."

 

L'homme a failli mourir. Mais le temps n'était pas encore arrivé. Pas encore le moment de rejoindre ses amis, Philippe Léotard ou Bernard Giraudeau...

Alors pour franchir ce cap douloureux, sur un lit entouré de médecins, d'infirmières et de perfusions, notre résistant fait appel à ce qu'il a de mieux en lui...

L'imaginaire. Grand Singe arrive alors...

Voyage au pays de la mémoire, voyages en Afrique, voyages en enfance, voyages dans ses vies multiples...

Une sorte de travelwriting depuis un lit d'hosto... 

Cet inventaire bourré de talent nous touche alors au plus profond.

 

Le roman est plein de vie, avec des cargos, des chats, des clochards, célestes les clochards bien entendu, il y a aussi l'ami Izzo, trop tôt disparu après sa magnifique trilogie, il y a des mangroves, et la fièvre, et la came aussi, Mano Solo, la Colombie et le Portugal, et même pas de raton-laveur...

 

Richard Bohringer est un univers à lui seul.

 

Dans son univers qui parfois pourrait nous faire songer à Conrad, il y a des odeurs, c'est important les odeurs, des couleurs, des saveurs, la saveur du temps qui passe, des lumières et des paysages. C'est beau une vie qui passe et repasse, surtout celle de Bohringer.

 

Notre homme a une voix, une voix que l'on peut entendre sur ses disques, mais aussi en ce moment à l'Européen, sur scène, mais aussi une voix que l'on entend aussi entre les pages de ce roman.

Et c'est souvent rare qu'une voix se matérialise aussi fortement au sein des mots imprimés.

 

En ce début d'automne, traînez pas trop sous la pluie pour  acheter ce roman, car il recèle  l'espoir, qui en ce moment est rare dans notre pays, l'espoir qui dans les pires circonstances prend le dessus sur la mort qui alors s'éloigne.

 

En ces temps mortifères pour notre démocratie, l'antidote se nomme culture et a pour noms Richard Bohringer, Xavier Beauvois ou le Cirque Romanès...Résister c'est créer et Bohringer est un créateur...

 

 

Dan29000

 

 

Traîne pas trop sous la pluie

Richard Bohringer

Editions Flammarion

2010 / 160 p / 15 euros 

 

 ========================================================================

"L'utopie est une arme qui rassemble"

Richard Bohringer 

 

RICHARD BOHRINGER
du 09 septembre au 03 octobre 2010 (du jeudi au dimanche)
Théâtre - Lecture
"Traîne pas trop sous la pluie."
Un voyage.
Un voyage au pays de sa mémoire, un move dédié à l’Afrique,
aux amis, morts ou vivants, aux femmes, à l’alcool, aux errances.
Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau,
il nous fait voyager de textes en textes,
dans cette atmosphère que lui seul sait créer.
Du jeudi au samedi 20h 30 et les dimanches à 17 h.

 

 

 

 

Déplacements

Le mercredi 10 novembre 10
NIORT
Librairie des Halles
Rencontre à partir de 17h00
1bis rue Thiers
79000 Niort


Le samedi 30 octobre 10
LE MANS
LIBRAIRIE DOUCET
Rencontre à partir de 17h00
66 avenue du Général de Gaulle 72000 Le Mans


Le dimanche 10 octobre 10
LEVALLOIS PERRET
La Wizo
Signatures de 14h00 à 18h00
Etoile Saint-Honoré Centre de conférences et de réceptions 21-25, rue Balzac 75008 Paris

 

 

Tv et Radios

Le samedi 11 décembre 10
France 5
Revu et corrigé
Paul Amar
Direct de 20h17 à 20h30


Le samedi 30 octobre 10
Europe 1
Mon héros dans l'histoire
Franck Ferrand
Diffusion à 18h15


Le jeudi 28 octobre 10
France 3 IDF
Le JT
Laure Massis
Direct de 18h55 à 19h15


Le samedi 23 octobre 10
Europe 1
Café culture
Pierre de Vilno
Direct de 14h00 à 15h00
Avec Romane Bohringer


Le vendredi 15 octobre 10
RMC
Grandes Gueules
Alain Marschall et Olivier Truchot
Direct de 10h05 à 12h15


Le vendredi 15 octobre 10
France Info
Tout et son contraire
Philippe Vandel
Diffusions à 6h23, 9h40, 11h10, 13h40, 15h10, 17h22, 22h24 et 23h50


Le dimanche 10 octobre 10
Europe 1
C'est quoi ce bordel !
Laurent Baffie
Diffusion à 11h00


Du sam 9 au dim 10 octobre 10
France Bleu Mayenne
La Matinale
Bernard Christin
Livre chroniqué et offert à l'antenne
Diffusion entre 8h35 et 9h00


Le samedi 9 octobre 10
France Bleu Vaucluse
Le rendez-vous livre
Nathalie Mazet
Avec Gilles Paris
Diffusion à 10h45


Le vendredi 8 octobre 10
France Bleu Cotentin
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre offert à l'antenne
Diffusion à 17h50


Le jeudi 7 octobre 10
Europe 1
On va s'gêner
Laurent Ruqier
Direct 17h30 et 18h00


Le jeudi 7 octobre 10
France Bleu Cotentin
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre offert à l'antenne
Diffusion à 15h20


Le mercredi 6 octobre 10
France Bleu Cotentin
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre offert à l'antenne
Diffusion à 15h50


Le mardi 5 octobre 10
France Bleu Cotentin
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre offert à l'antenne
Diffusion à 16h50


Le mardi 5 octobre 10
LCI
Le 17/20
Michel Field
Direct de 19h30 à 19h55


Le lundi 4 octobre 10
France Bleu Cotentin
Bonjour chez vous
Sylvie Resmond
Chronique du livre offert à l'antenne
Diffusion à 14h50


Du lun 4 au ven 8 octobre 10
France Bleu Mayenne
La Matinale
Pascal Fouchet
Livre chroniqué et offert à l'antenne
Diffusion entre 8h35 et 9h00


Le vendredi 1 octobre 10
France Inter
Le Fou du Roi
Stéphane Bern
Direct de 11h00 à 12h30


Le mercredi 29 septembre 10
France Culture
Le rendez-vous
Laurent Goumarre
Direct de 19h00 à 20h00



 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article

Géraldine 19/06/2011 22:43



Très beau billet, bravo !



dan29000 20/06/2011 09:40



Merci, on a adoré ce roman.


Pour nos lecteurs qui aiment les livres et les films, merci de jeter un œil sur le site :


http://cdcoeurs.over-blog.net/pages/accueil-et-mode-d-emploi-3482259.html