Tunisie : le danger de la laïcité extrême dans une démocratie naissante

Publié le par dan29000

 

 

L’extrémisme Laïc un vrai danger sur la démocratie naissante en Tunisie

Par H.Louati


 

 

Non à la division ; ou à la Liberté

 

 


Pendant des années je me qualifie de Laïc aujourd’hui après presque deux mois de la révolution je me vois dans l’obligation d’ajouter un deuxième adjectif à ma laïcité pour dire que je suis un laïque modéré.

Pour moi c’est une précision de taille, pour éviter l’amalgame avec une génération qui se dit laïque, mais en fait elle est plutôt extrémiste et totalitaire et qui donne une image très négative sur la vraie laïcité et qu’elle l’a kidnappé.

Revenant tout d’abord au concept de laïcité qui est dans son acception la plus simple c’est le principe de la séparation entre le religieux et les affaires de l’État et qui est survenu suite à l’intervention de l’église dans les affaires politiques dans les pays occidentaux dans un contexte historique bien connu.

Ici la laïcité n’a pas diabolisé les prêtres ni les croyants chrétiens pratiquants. La laïcité n’a pas aussi dicté sur la femme européenne ce qu’elle doit se vêtir et n’a pas exigé aux sœurs d’enlever leurs voiles sur leurs têtes. Au contraire la laïcité a encouragé les libertés religieuses au nom de la tolérance et aux valeurs humaines universelles.

Je me suis attaché à ses valeurs, et je les ai défendus à fond durant les ères de plomb qu’on a vécu. J’ai défendu le droit de la femme tunisienne à se vêtir comme bon elle semble y compris son droit à émettre ses papiers avec le voile, j’ai défendu le droit des jeunes à faire leurs devoirs religieux comme bon leur semblent. Mais j’ai dénoncé le fait d’obliger sa femme ou sa fille à une tenue vestimentaire donnée.

Après la révolution ; j’ai cru qu’il y a une élite tunisienne qui va défendre la cause des libertés publiques et individuelles en Tunisie ; mais ma déception était énorme lorsque j’ai vu un courant très fort qui malheureusement se dit laïque qui dénonce les libertés religieuses et diabolise les Imams ; critique et se moque des musulmans pratiquants et dénoncent leur droits politiques ; intervient dans la tenue vestimentaire des femmes et dicte ce qu’elle doit porter et ce qu’elle ne doit pas ; où et quand.

Les adeptes de ce courant que les sociologues les qualifient d’extrémistes laïcs existent partout dans les médias, dans les congrès, à l’administration, dans les entreprises, dans les universités … ils parlent au nom de la laïcité alors qu’ils n’ont rien à voir avec elle. Ils considèrent qu’ils détiennent la vérité absolue, qu’ils sont les seuls ouverts sur le monde et les autres sont des troupeaux, ils ne sont pas fier ni d’être Arabe ni musulman, d’ailleurs ils considèrent qu’être qualifié de musulman est une grande insulte insupportable.

Ils méprisent la civilisation arabo-musulmane, et considèrent que tous les pays arabes et musulmans sont dans la même corbeille de sous-développement et que l’occident c’est le paradis et le pays des merveilles mais Hélas son visa n’est pas facile. Ils soufrent d’une crise et d’un déficit identitaire alarmants.

Pour l’anecdote, l’un des adeptes de l’extrémisme laïc considère que toutes les femmes qui portent le voile ont été obligé à faire ça par leur parents, frères ou maris. Un bon jour l’une de ses filles qui avait 22 ans a décidé de porter le voile ; il l’a obligé de l’enlever ou elle sera expulsé de la maison. La pauvre le portait à l’extérieur et lorsqu’elle arrive à la maison elle l’enlève avant d’entrer.

Les laïques modérés sont devenus aujourd’hui une minorité très succincte devant un courant très fort d’extrêmes laïcs, on a plus de voix avec eux, Ils se moquent de nous tout le temps, et ils nous excluent même de faire présenter nos points de vue. Si je défend par exemple le droit de la femme à figurer avec son voile sur les pièces d’identité ; ils me qualifie de traitre tout simplement, si je défends la tolérance dans l’islam ou la langue arabe il me qualifie de rétrograde ; obscurantiste , si même je défends le peuple irakien ou afghan ils me disent qu’ils méritent ce qu’ils ont !!!

Eux ils disent qu’ils défendent les libertés mais réellement ils sont très sélectifs de quoi ils défendent, ils ne défendent que leur libertés à eux, mais pour le reste ils s’en foutent. Ceux qui défendent les causes justes sans géométrie variable sont les modérés seulement.

Les extrémistes laïques sont un vrai danger sur la paie sociale et sur la démocratie en Tunisie. Ils cherchent à mettre en place un régime totalitaire qui intervient dans tous les détails de la vie individuelle et collective. Ils adoptent un agenda d’exclusion qui dit ce qui n’est pas avec nous est contre nous. Ils confondent entre l’Islam et l’intégrisme et le considère comme un danger qu’il faut combattre par tout les moyens. Ils cherchent à combattre la langue arabe, en disant qu’elle n’est plus valable. Ils cherchent aussi à abolir l’institution de la famille et du mariage ; en encourageant le concubinage et les relations hors mariage.

C’est vrai que la démocratie est récente en Tunisie et que les extrémistes laïcs n’ont pas l’habitude de l’échange calme des idées et de l’ouverture sur les autres écoles de pensées, mais cela ne justifie pas la culture de l’exclusion et du totalitarisme. Parfois je dis que leur comportement est peut être explicable par plus de 50 ans de dictature ; de démagogie ; de crise d’identité ; d’hibernation de la pensée. 50 ans ou plus où l’État n’a pas chercher à construire une élite ouverte mais aussi enraciné ; car ceux qui n’ont pas d’histoire, n’auront pas d’avenir. 50 ans de désertification de la pensée, de gel culturel et artistique ; de monoculture d’un serveur d’un hôtel pour le touriste occidental. 50 ans d’exclusion ; d’un seul avis ; un seul parti ; une seule
personne presque divine.

Tous les patriotes quelques soient leurs courants politiques doivent s’unir pour combattre les forces de l’exclusion et instaurer les libertés individuelles et collectives sans pour autant se déchirer de nos origines. C’est vrai que la démocratie est récente en Tunisie mais il faut faire monter au monde qu’on mérite la liberté.

 

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article