Tunisie: vers un effondrement de ce gouvernement du RCD

Publié le par dan29000

 

 

Tunisie : Vers l’effondrement du gouvernement de Mohammed Ghannouchi


 

 

 

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a annoncé le retrait de ses représentants du gouvernement d’union nationale. Il s’agit de  Houssine Dimassi ministre de la Formation et de l’emploi,   Abdeljelil Bédoui, ministre auprès du Premier ministre, et Anouar Ben Gueddour , secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport et de l’équipement.

L’Union générale des travailleurs tunisiens, avait demandé dans la matinée à ses trois représentants de quitter le gouvernement, affirmant qu’elle « ne [reconnaissait] pas le nouveau gouvernement ». Les syndicalistes siégeant au Parlement et à la Chambre des conseillers (équivalent du Sénat), « ont démissionné », a ajouté un porte-parole. La centrale syndicale s’est également retirée du Conseil économique et social.

Le Mouvement Ettajdid représenté dans le gouvernement par son secrétaire général Ahmed Brahim à conditionné le maintien de sa participation au gouvernement à la démission des ministres de l’ancien régime de leur parti d’origine et le gel de tous les avoirs mobiliers et immobiliers et la dissolution de toutes ses cellules professionnelles dans un communiqué publié aujourd’hui

deux ministres de la société civile qui ont également démissionné d’après le journal le monde qui ne site pas son nom

Bravant l’état d’urgence qui interdit tout rassemblement de plus de trois personnes, des milliers de Tunisiens ont manifesté contre la présence de ministres issus du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le parti du président déchu Ben Ali. A Tunis, ils étaient plusieurs centaines à défiler avenue Bourguiba, conduits notamment par le président du mouvement islamiste Ennahda (Eveil), Sadok Chourou, qui avait été libéré de prison le 30 octobre. La police a dispersé la foule en tirant des grenades lacrymogènes et en faisant usage de matraques, rompant avec la retenue observée la veille lors d’une manifestation similaire.

Environ 5 000 personnes ont manifesté à Sfax, la deuxième ville du pays, où l’imposant siège local du RCD, le parti du président Ben Ali, avait été incendié par des manifestants il y a quelques jours. A Sidi-Bouzid, « des milliers de manifestants » étaient rassemblés. Une autre marche rassemblant un millier de personnes s’est produite à Regueb, à 37 km de Sidi-Bouzid. Enfin, un rassemblement de 500 personnes, regroupant notamment des avocats et des syndicalistes, s’est tenu à Kasserine, autre bastion du mouvement de contestation contre Ben Ali.

De nouveaux membres du gouvernement d’Union Nationale ont prêté serment, lors d’une cérémonie, organisée, mardi, au palais du Gouvernement de la Kasbah, devant M. Foued Mebazaa, président de la République par intérim en présence du Premier ministre M. Mohamed Ghannouchi,d’après l’agence TAP aujourd’hui. (TW – 18/01/2011)

 

Source : Tunisia watch

Publié dans actualités

Commenter cet article