Une journée sans nous : 01 mars : Miguel Benasayag

Publié le par dan29000

journeesansimmigres.png

Une journée sans nous approche, cela sera le premier mars prochain, juste quelques jour avant le NO SARKOZY DAY du  27 mars...Et si les immigrés "s'absentaient" durant une journée, que deviendrait la France ?

Notre site va vous en parler chaque semaine durant le mois de février afin de participer à la réussite de ce mouvement. En attendant c'est l'écrivain et psychanaliste Miguel Benasayag qui nous en parle avec humanité et intelligence...

Une vidéo de Miguel Benasayag qui cadre bien l'événement : 2'32


 

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

jlb 03/02/2010 08:18


je mets cette info

La triste affaire du cinéma municipal de Saverdun !


Dans le cadre de la programmation des films au Cinéma Municipal de Saverdun, a été proposée la projection du film
« Walter, retour en résistance », suivi d’un débat avec le réalisateur Gilles Perret et des membres des associations ariégeoises de résistants.


Cette programmation a été refusée par la Mairie de Saverdun. Malgré des tentatives de rencontres et demande d’explications, rien n’y a fait, le refus a persisté.


Bien que rien n’ait été  dit par écrit, à qui que ce soit, la raison invoquée par Mr Callaja, Maire de
Saverdun, était que ce film prêtait à polémiques et n’était pas objectif. Les arguments des bénévoles de cette initiative comme quoi justement un débat permettait l’expression de chacun, n’a
servi à  rien (il a même été suggéré par l’adjointe à  la culture, de le diffuser mais sans débat !!). Proposition ridicule, n’est-ce pas ?


Ce film donne la parole à des résistants tels que Walter Bassan, Stéphane Hessel, John Berger. Ces résistants, en
dépit de leur âge sont vifs et alertes : ils ne se contentent pas de commémorations, ils organisent visites et discussions avec des jeunes et sacrilège pour l’UMP : leur devise devient
« résister maintenant ». 


Alors ce refus sur Saverdun, petite ville de 4 000 habitants, est-il justifié par le fait que le Maire, en
Ariège, soit tête de liste UMP aux Régionales ?


Ce refus du débat peut-il être relié au fait que des propositions fleurissent d’enlever l’enseignement de
l’Histoire obligatoire dans certaines sections de terminales au lycée ?


Et quelle est cette conception de la démocratie locale, où le pouvoir en place ne laisse aucune place à  la
libre parole des citoyens? Et  est-ce un comportement acceptable de la part du d’un magistrat de la ville ?


Appel à toute personne qui se sent solidaire de cette initiative citoyenne et qui  désire la
soutenir :


Ce film sera quand même projeté et le débat aura lieu, en Basse Ariège :


A  BRIE (à 5 minutes de Saverdun) le Samedi 6 Février : 20h30 accueil, 21h projection puis débat.
Gilles Perret, le réalisateur sera là  ainsi que des membres des associations de résistants.



dan29000 03/02/2010 09:52


Désolant, on va passer l'info dans RAPIDO dès aujourd'hui, l'important est que le film soit projeté dans le coin et que les gens puissent le voir.