Unedic : appel national pour que les chômeurs et précaires soient entendus

Publié le par dan29000

 

 

APPEL NATIONAL POUR QUE LA PAROLE DES CHOMEURS ET PRECAIRES SOIT ENFIN ENTENDUE…

Appel unitaire

mercredi 2 mars 2011

 

 


 

 

 

Les partenaires sociaux ont ouvert lundi 24 janvier au siège du Medef des négociations pour renouveler la convention d’assurance chômage (UNEDIC).

Les associations de chômeurs sont exclues des débats. C’est inacceptable alors que la moitié les chômeurs et précaires sont désormais en fin de droits (sans aucune indemnités) ou au RSA.

Alors que les chiffres officiels (pourtant minorés) sont à plus de 4 millions de chômeurs, alors que le chômage de longue durée (un an et plus) bat des records, alors que les fins de droits se retrouvent dans un dénuement complet, cette négociation UNEDIC est passée sous silence ou présentée comme un événement anecdotique. Les débats se borneraient à quelques détails techniques et à la question de savoir quels syndicats signeront la décision finale.

Les chômeurs ne sont pas seulement des statistiques que l’on manipule pour les besoins de telle ou telle politique. Les chômeurs et précaires sont pris en otages, sans avoir droit à la parole, dans des négociations qui vont conditionner pour beaucoup leur survie quotidienne. Assez de démocratie sociale en trompe l’œil. Il faut des mesures d’urgence, il faut des mesures exceptionnelles à la hauteur de la crise, il faut que les propositions des associations de chômeurs et précaires soient entendues dans les négociations et le débat public.

Cela ne se fera pas tout seul. Exigez à partir de l’initiative du Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP), soutenue par les associations de chômeurs, que nous soyons entendus.

 


C’est pourquoi des militants responsables associatifs, syndicaux, politiques ont pris l’initiative de lancer cet appel :


Signez et faites signer la pétition* Négociations UNEDIC : pas sans les chômeurs !


* sur le site web du MNCP : www.mncp.fr et sur les sites web de plus en plus nombreux qui relayent la pétition


PREMIERS SIGNATAIRES


Hubert CONSTANCIAS - ancien Président MNCP

Robert CREMIEUX - ancien Président MNCP

Jean-François YON - ancien Président MNCP

Marc DESPLATS - Président MNCP

Daniel COUY – Porte parole de l’APEIS

Serge HAVET – Président AC !

Yves BARRAUD – Président d’APNÉE/Actuchomage

Robert SCALESE – ancien président d’ACDR ( Association de chômeurs pour le droit à la retraite)

Etienne PINTE – Président du Conseil National de Lutte Contre les Exclusions (CNLE)

Jean DESESSARD – Sénateur

Pierre LARROUTUROU - Responsable emploi Europe Écologie Les Verts

Cécile DUFLOT - Secrétaire générale d’Europe Écologie Les Verts

Annick COUPE - Secrétaire générale du syndicat « Solidaires »

Pour le SECOURS CATHOLIQUE, François Soulage - Président"

Eva JOLY – Eurodéputée Europe Écologie Les Verts

Christophe ROSSIGNOL – Conseiller régional

Richard DETHYRE – Président - Forum associations de saisonniers

Michel ROUSSEAU - Marches Européennes contre le Chômage, la Précarité et les Exclusions

Jean-Baptiste EYRAUD – Président du Droit au Logement (DAL)

Colette PRONOST – Secrétaire générale du SNU POLE EMPLOI Syndicat SUD POLE EMPLOI,

Thomas COUTROT – Président ATTAC

Nicole MAESTRACCHI - Présidente de la FNARS

Olivier BESANCENOT – Porte parole du NPA

Roland MERIEUX – Porte parole des Alternatifs

Jean-Jacques BOISLAROUSSIE – Porte parole des Alternatifs

Martine BILLARD – Co-présidente du Parti de Gauche

Bernadette GROISON - Secrétaire Générale de la FSU

Francine BAVAY – Vice psdte du Conseil régional Ile de France (2004-2009)

Clémentine AUTAIN – Porte parole de la FASE

Pierre COURS-SALIES – Porte parole de la FASE

Caroline MECARY - co-Présidente de la Fondation Copernic

Pierre KHALFA co-Président de la Fondation Copernic

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 13/03/2011 07:11



Bonjour Dan,


Il semblerait que les caisses soient vides partout y compris à l'Education Nationale, ce qui risque de poser de nombreux problèmes pour les études des jeunes ...


Les conseillers régionaux expliquent que l'Etat ne pouvant plus payer pour l'entretien des locaux, tout l'immobilier se dégrade de plus en plus et faute de moyens, cela peut aussi devenir
dangereux ...


Et pendant ce temps-là, d'autres se remplissent les poches ... C'est quand même un véritable scandale ...


Bon dimanche à toi, Dan. Bises.


Mitsuko


 



dan29000 13/03/2011 09:35



tu dois le savoir, les caisses ne sont vides que lorsque un gouvernement veut qu'elles soient vides, quand on veut "sauver" les banques en 2010, on trouve l'argent, quand on veut renforcer la
force de frappe française aussi, et quand on fait sans arrêt des cadeaux aux patrons de grandes entreprises aussi, c juste un choix politique, de refavoriser les plus riches au détriment des plus
pauvres...