Via Campesina : journée d'action internationale contre Monsanto et l'agrobusiness

Publié le par dan29000

 

 

 


via.gif16 octobre: Journée d’action internationale pour un monde débarrassé de Monsanto et de l’agrobusiness  


À l’occasion de la réunion de la Convention sur la diversité biologique (CDB) des Nations Unies en octobre à Nagoya, au Japon, et pour marquer la Journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre, La Via Campesina appelle à des actions dans le monde entier pour dénoncer le rôle des entreprises de l'agro-industrie comme Monsanto dans la destruction et la privatisation de la biodiversité et de la vie.

 

 

 

 

 

Bien que l’ONU ait déclaré 2010 Année internationale de la biodiversité, la CDB se réunit dans une période de destruction de la biodiversité sans précédent. En plus des animaux, des insectes et des oiseaux, la planète voit aussi la disparition de milliers de variétés végétales. L'agro-industrie détruit, contamine et privatise le patrimoine de l’humanité emmagasiné dans les semences que des générations de paysans et de paysannes ont développées pendant des millénaires. Depuis 1900, près de 90% de la diversité génétique agricole a disparu des champs. De sucroit, la biodiversité souffre de l'actuelle vague d’accaparement des terres qui déplace les communautés qui la protège.

 

 



Les multinationales de l'agro-industrie tentent de monopoliser les semences à travers l’usage d'hybrides, de brevets et de lois qui rendent illégales les semences paysannes. Des régimes de droits de propriété intellectuelle maintenus ou appliqués par des institutions comme l’Organisation mondiale du Commerce et les Accords Internationaux sur les Droits de Propriété Intellectuelle (ADPIC) font passer la nature aux mains du privé. Monsanto est devenu un vrai géant – l’entreprise détient près du quart du marché mondial des semences brevetées et continue à racheter des entreprises semencières notamment en Europe. Globalement, les dix entreprises les plus grandes contrôlent presque 70% des semences mondiales. De surcroit, Monsanto se lance maintenant dans le « business de la charité», en vendant par exemple ses semences en Afrique avec la Fondation Bill et Melinda Gates, par le truchement de « l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) ».

Ces entreprises fournissent non seulement les semences, mais également des produits chimiques toxiques aux effets dévastateurs. D’immenses monocultures traitées avec des cocktails agrochimiques vont détruire encore davantage la biodiversité de la planète ainsi que les communautés paysannes. Dans le monde de Monsanto, Syngenta, Bayer et les autres, la place est à l’uniformité, les biotechnologies et les profits.

Dans les enceintes de décisions sur le changement climatique, l'agro-industrie promeut de façon agressive des technologies desturctices de biodiversité telles que les plantations d'arbres transgèniques ou les semences OGM sensées être mieux adaptées aux nouveaux climats.

Pour La Via Campesina, notre avenir sur la planète dépend de notre aptitude à protéger, cultiver et promouvoir l’agrobiodiversité. Paysans et paysannes, nous proposons de développer la richesse et la diversité de nos exploitations agricoles, de nos variétés végétales, de nos cultures et de nos traditions. Les semences font partie du patrimoine de l'humanité, elle doivent dépendre de l'usage public et communautaire, et non de la propriété privée.

L'agriculture paysanne, dans sa diversité, est également celle qui nous permetra de nous adapter aux changements démographiques et climatiques qui se font déjà ressentir.

Alors même que nous nous opposons à l’agro-industrie dans nos champs en cultivant nos alternatives, nous refusons de reconnaître la domination de ces multinationales sur la biodiversité de la planète, et nous leur ferons face par l’action politique dans les semaines à venir lors des rencontres officielles à la FAO, la CBD et lors des négociations climatiques de l’ONU (CCNUCC).

Nous appelons à des actions dans le monde entier autour du 16 octobre pour protéger la biodiversité et affronter les entreprises multinationales comme Monsanto!

La Via Campesina invite aussi à combiner ces actions avec l'appel du collectif « Climate Justice Action! » à mener des actions directes dans le monde entier pour la justice climatique le 12 octobre 2010. (/www.climate-justice-action.org/)


 

 Source : Via Campesina

 

Publié dans environnement

Commenter cet article