Viol, la honte doit changer de camp, une pétition indispensable

Publié le par dan29000

 

 

 

 

viol.png

 

 

La honte doit changer de camp !
CHAQUE ANNEE EN FRANCE, PLUS DE 198 000 FEMMES SONT VICTIMES DE VIOL OU DE TENTATIVE DE VIOL.
75 000 SONT VIOLEES.
JE SUIS L’UNE D’ELLES, JE PEUX ETRE L’UNE D’ELLES

 

 

 

 



Chaque acte sexuel forcé est un instrument de déshumanisation. Il est une négation de notre volonté, le mépris de notre consentement. Les hommes ne sont pas plus que les femmes régis par des « pulsions sexuelles irrépressibles ». Le viol n’a rien à voir avec un désir soi-disant incontrôlable.
Il est une humiliation, une appropriation, une domination des hommes sur le corps et le sexe des femmes et des filles. Plus de 75 000 femmes violées par an : il ne s’agit pas seulement d’une somme de crimes isolés, à classer dans les faits divers, mais une marque que notre société reste profondément inégalitaire dans les relations femmes-hommes.


Sous l’effet de la peur, de la pression de notre entourage, de la volonté d’oublier, une majorité d’entre nous n’a pas porté plainte. Nous dénonçons la tolérance de notre société vis-à-vis du viol. En France, on estime que seulement 2% des violeurs sont condamnés.
Nous dénonçons la stigmatisation des victimes de viol qui doivent trop souvent affronter dénégations, accusations et rejet. Nous refusons de nous laisser culpabiliser sur notre tenue, notre comportement, nos fréquentations. Aucune honte ne doit peser sur nous. Nous devons être entendues sur ce que nous avons subi. Le viol est un crime. Les agresseurs doivent être jugés et condamnés.
Une femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie. Dans 8 cas sur 10, l’agresseur est connu de la victime. Le viol n’est pas une fatalité. Il est le signe d’une société profondément sexiste.
Cette réalité peut changer. Cette réalité doit changer !

Nous refusons que la peur du viol imprègne notre quotidien et nos comportements. Nous voulons être pleinement libres dans l’espace privé et dans l’espace public.

ASSOCIATIONS SIGNATAIRES

 

Le Collectif Féministe Contre le Viol


Le Collectif Féministe Contre le Viol s’est constitué en 1985. Sur des financements publics, il a mis en place et assure la permanence téléphonique nationale : Viols-Femmes-Informations au
0 800 05 95 95 (numéro d’appel gratuit), accessible du lundi au vendredi de 10 à 19 h.
Depuis son ouverture le 8 mars 1986, Viols-Femmes-Informations propose écoute, aide, soutien et solidarité aux victimes d’agressions sexuelles, à leur entourage, aux professionnels. En respectant leur anonymat si elles le désirent, il leur fournit les informations nécessaires aux différentes démarches qu’elles peuvent entreprendre pour faire valoir leurs droits.
Ses autres activités : animation de groupes de parole ouverts aux femmes victimes de viols, actions de prévention dans les écoles, collèges, lycées, organisation et animation de formations auprès de tous les publics concernés par l’accueil des victimes de viol, animation d’un réseau national d’intervenants associatifs dans toute la France, participation aux instances mises en place par les pouvoirs publics au niveau national et en Ile-de-France. 

Mix-Cité

 
Mix-Cité, mouvement mixte pour l’égalité des sexes et des sexualités, créé en 1997, est une association féministe et universaliste luttant contre les stéréotypes sexistes et normatifs, sources d’inégalités et de discriminations. Elle a pour objectif d’alimenter la réflexion et d’organiser des actions de sensibilisation auprès du grand public, des médias et des institutions. Des Mix-Cité existent à Nantes, Orléans, Paris, Rennes, Toulouse.

Osez le féminisme

 
Le réseau Osez le féminisme ! est né en juin 2009. Il a été créé par quelques militantes et militants qui s’étaient mobilisés pour défendre le Mouvement Français pour le Planning Familial dont les crédits budgétaires étaient menacés de suppression, en janvier 2009. Conscients des inégalités qui demeurent dans notre société, le réseau veut convaincre que le combat féministe est toujours d’actualité.

 

D'autres associations participent, voir le site de la campagne, et pour signer, c'est  ICI

 

 VIDEO / 0'40

 

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article