Cuba : le blocus des USA toujours bien actif !

Publié le par dan29000

Blocus des Etats-Unis sur Cuba : nouvelles amendes pour les sociétés qui commercent avec l’ile

jeudi 1er août 2013

Voir en ligne : http://www.elcorreo.eu.org/Blocus-d...

 

Au cours des dernières semaines les USA ont redoublé leurs actions de blocus contre Cuba, en utilisant pour cela leur fer de lance, le Bureau de Contrôle des Actifs Étrangers (OFAC en Anglais) du Département du Trésor.

 

Le 28 juin dernier le dit Bureau a mis à l’amende une des banques les plus importantes d’Italie, la « Intesa Sanpaolo S.p.A » en l’obligeant à payer 2, 949 030 millions de dollars. Selon l’enquête menée par l’OFAC, l’institution bancaire a traité 53 transferts vers Cuba entre 2004 et 2008. L’application extraterritoriale de cette sanction met en évidence l’arrogance avec laquelle les USA traitent leurs partenaires européens et marquent un précédent négatif pour les autres institutions qui sont en affaire avec Cuba.

Comme si ce n’était pas assez, le 22 juillet dernier, l’OFAC à nouveau mis à l’amende un autre organisme pour avoir violé le blocus contre Cuba, cette fois pour 5 226 120 millions de dollars, la plus importante cette année. La victime est l’une des principaux tour-opérateur US, l’ « American Express Travel Related Services Company ». C’est la seconde amende en moins d’un mois et la cinquième de l’année.

L’OFAC a annoncé cette dernière sanction après avoir mené une enquête consistante et détaillée avec l’obsession des USA d’éviter à tout prix que les étasuniens voyagent librement à Cuba. On y affirme que des filiales à l’étranger de cette compagnie, ainsi que ses bureaux de représentation hors USA, ont vendu 14 487 billets d’avions pour aller à Cuba depuis des pays tiers, en marge de la licence que possède American Express Travel pour gérer des voyages dans l’île pour les groupes « peuple à peuple ».

Le Gouvernement des USA fait une fois de plus des concessions absurdes aux détracteurs du changement de politique envers Cuba, en faisant abstraction de la vaste demande populaire de libérer totalement les voyages sur l’île.

En même temps, il renforce l’application extra-territoriale du blocus en imposant des amendes à des entreprises étrangères et nationales pour leurs opérations dans des pays tiers.

L’objectif fondamental de cette politique criminelle et inhumaine est encore de causer des dommages et souffrance au peuple cubain.

(Cubaminrex/Direction des Etats-Unis)

Cubadebate. Cuba, le 29 juillet 2013.

Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo. Paris, le 30 juillet 2013.

Licencia Creative Commons
Este obra está bajo una licencia Creative Commons. Atribución según los términos Sin modificación – No Comercial – Sin Derivadas 3.0 Unported. Basada en una obra de www.elcorreo.eu.org.

 

SOURCE / ESSF

Publié dans actualités

Commenter cet article