Edward Snowden, ennemi public numéro un des USA, proposé pour le Nobel de la paix

Publié le par dan29000

Snowden proposé pour le prix Nobel de la paix


de : Fonzi

 

par Guerric Poncet http://www.lepoint.fr/monde/snowden... L’ennemi public numéro un des États-Unis, Edward Snowden, va-t-il recevoir la même récompense que Barack Obama ? L’homme qui a dévoilé le système de surveillance américain Prism et dont Washington exige la tête, a été proposé pour recevoir le prix Nobel de la paix 2014. Le coupable de ce crime de lèse-Obama s’appelle Stefan Svallfors : universitaire suédois, il est membre de l’Académie royale des sciences et fait partie des quelques éminences autorisées à proposer des noms. Dans sa lettre au comité norvégien, publiée par le journal Västerbottens-Kuriren, il écrit que Snowden devrait être reconnu pour avoir "aidé à rendre le monde un peu plus sûr et meilleur".

 

Une telle nomination serait selon lui symbolique, puisqu’elle prouverait que "les individus peuvent s’élever pour défendre les libertés fondamentales". Conscient de nominer un personnage polémique, l’universitaire reconnaît que l’attribution de la récompense à Snowden "pourrait être mal vue par la première puissance militaire mondiale". Une façon de rappeler que les États-Unis ne sont pas qu’un pays de paix... Une nomination anti-Obama

En cavale internationale depuis la publication des informations confidentielles de l’agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden a demandé l’asile à de nombreux pays qui ont presque tous refusé (y compris la Norvège et la France) et est bloqué depuis le 23 juin dans la zone internationale de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo. Le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua se sont dits prêts à l’accueillir, mais Washington ayant annulé son passeport, il n’a aucun moyen de rejoindre l’Amérique latine.

En 2009, l’attribution du prix Nobel de la paix à Barack Obama, alors locataire de la Maison-Blanche depuis quelques mois seulement, avait largement entaché la réputation du comité. Quatre ans plus tard, le constat est amer : alors qu’il débute son second mandat, le président américain n’a pas fermé la prison de Guantanamo dans laquelle les prisonniers sont retenus hors de tout cadre légal et torturés. Il a aussi cautionné Prism, le système de surveillance généralisée des internautes du monde entier, et n’a rien fait pour revenir sur les lois ultra-sécuritaires promulguées par son prédécesseur républicain, George W. Bush, après le 11 Septembre. Trop tard pour 2013

Le prix Nobel de la paix est remis à Oslo, en Norvège, contrairement aux autres prix des autres catégories, remis à Stockholm. Comme le précise la page officielle du prix Nobel de la paix, de 150 à 200 nominations sont reçues chaque année, de la part d’éminences triées sur le volet : membres de Parlements et de gouvernements nationaux, magistrats de Cours internationales, universitaires de haut rang, anciens lauréats, etc. Comme le relève le Daily Mail, les nominations pour l’année en cours doivent être envoyées avant le 1er février : Snowden ne concourra donc pas pour la cérémonie de décembre 2013.

Sociologue de formation, le professeur Stefan Svallfors est membre de l’Académie royale des sciences suédoise depuis 2011. Il enseigne actuellement la sociologie à l’université d’Umeå, dans le nord de la Suède, et travaille notamment sur l’analyse comparative des valeurs dans les sociétés.

 

 

SOURCE / BC

Publié dans actualités

Commenter cet article