Henri Proglio, une réussite bien française : enquête

Publié le par dan29000

Livre-enquête sur Henri Proglio

PAR EQUIPE ANTICOR

Une enquête très intéressante vient de paraître sur l’un des dirigeants les plus puissants en France, Henri Proglio, qui de Veolia à EDF a toujours été en lien avec la commande publique.

 

 

Il était déjà en place à l’époque où les partis politiques se finançaient de temps à autre en sous-main via les marchés publics. Jean-Marc Ayrault est lui-même cité, en tant que Président de la communauté urbaine de Nantes, pour un marché de traitement de déchets en 91 qui, selon Pascale Tournier et Thierry Gadault, aurait pu donner lieu un dessous-de-table de 12 millions de francs. Les auteurs se demandent en effet si cette somme, à répartir entre les élus, n’a pas été versée à cette occasion par deux filiales de la Compagnie Générale des Eaux dirigées par Henri Proglio.

Mais c’est toute une enquête que nous vous invitons à découvrir, pour laquelle Maire Coutelou, notre adhérente de La Rochelle, vous a une nouvelle fois rédigé une note de lecture, ce dont nous la remercions vivement !

” Henri Proglio, une réussite bien française “

Enquête sur le président d’EDF et ses réseaux,

les plus puissants de la République

de Pascale TOURNIER et Thierry GADAULT, aux éditions du Moment

Il y a beaucoup de morts. Mais, comme dans les séries télévisées, on retrouve la plupart d’entre eux (pas tous néanmoins) dans d’autres films.

Il y a des multitudes de figurants. Les gratifications qu’ils auraient reçues ont-elles été versées à usage personnel ou pour abonder le financement des partis politiques ? « Avant la loi Balladur sur le financement des partis politiques, nous devions passer à la caisse de tous les partis » explique l’un des anciens cadres dirigeants. On découvre, en effet, parmi eux la plupart de nos hommes et femmes politiques (de gauche comme de droite) actuels. Mais aussi leurs fils, filles, épouses et ex-compagnes, frères et sœurs, etc. Lesquels semblent frappés d’amnésie à ce sujet.

Il faut également citer le financement des clubs sportifs, les mises à disposition d’automobiles, les voyages d’agrément, les invitations à des matchs de foot ou de rugby, les voyages en avion, les salaires, les cadeaux ciblés, les « avances » jamais remboursées, les factures non payées (ne faisant jamais l’objet de réclamations), etc. « Il s’agit de répondre aux souhaits des collectivités tout en faisant payer le consommateur » confie un ancien dirigeant du groupe.

L’Hydre, successivement nommée Compagnie Générale des eaux, Vivendi, Veolia et Veolia Environnement, a de multiples têtes sur tout le territoire français (avec des points d’ancrage plus conséquents dans le Sud-est de la France et la région parisienne), mais aussi à l’international, en particulier en Chine. Le Directeur Général actuel a même eu la surprise de découvrir une filiale chargée des déchets, à Naples. Or, nul n’ignore que le traitement des ordures napolitaines est sous l’emprise de la mafia.

Cet empire tentaculaire a vacillé chaque fois que sa griffe a été découverte dans les scandales qui ont secoué la sphère politique ces dernières décennies. Mais, comme l’hydre d’eau douce, il régénère rapidement ses tentacules endommagés.

Ces affaires sont relatées, dans leurs moindres détails, par Pascale TOURNIER et Thierry GADAULT, dans leur minutieuse enquête publiée aux éditions du Moment : Henri Proglio, une réussite bien française. Enquête sur le président d’EDF et ses réseaux, les plus puissants de la République.

On y découvre la personnalité complexe de ce fils de maraîchers, originaires du Piémont, devenu l’un des hommes les plus puissants de France. Les réseaux, méthodes et pratiques dont il a usé pour édifier un empire dont la plupart de nos politiques sont les obligés.

Pascale TOURNIER et Thierry GADAULT nous livrent, avec cette focalisation sur la prépotence et les (man)œuvres d’un président d’entreprise, Henri PROGLIO, une radiographie fouillée, référencée et circonstanciée de la vie politique française et de (certaines de) ses dérives.

Marie Coutelou

Adhérente Anticor

 

 

SOURCE / ANTICOR.ORG

Publié dans lectures

Commenter cet article