L'enfer vert, un projet pavé de bonnes intentions, un essai décapant de Tomjo, éditions L'échappée

Publié le par dan29000

Depuis quelques temps, la politique est frappée par une vague verte. Tout devient vert, à gauche, à droite, au centre, même le Medef se verdit. La tendance est à tout repeindre en vert. Reverdir le capitalisme, ou selon la formule habituelle, tout changer afin que rien ne change.

 

Sur cette intéressante thématique vient de sortir un bouquin fort intéressant de Tomjo. L'auteur ne nous est pas inconnu, puisqu'il s'agit d'un des rédacteurs de l'excellent journal lillois, LA BRIQUE, et animateur du site Hors-sol.

 

Si nous sommes presque tous d'accord sur la notion d'effondrement écologique, il reste à préciser comment y remédier, comment et surtout avec qui ?

 

Green New Deal, est une bonne expression pour qualifier la mise en chantier par la technocratie de grands chantiers aussi inutiles qu'onéreux. Alors l'auteur y va voir d'un peu plus près, en s'appuyant sur le cas de Lille Métropole, mais il aurait pu le faire aussi pour Nantes ou Rennes, les villes gérées par le Parti socialiste étant spécialistes de ce genre de métamorphose, générées par l'alliance bien pensante des autorités territoriales, des experts de l'expertise, et des associations et partis écologistes. Le tout sur fond du fameux Partenariat Public Privé, qui est surtout très profitable au privé...

 

C'est donc en se fondant sur une connaissance approfondie de Lille Métropole depuis cinq décennies que l'auteur nous fait partager, de manière très réaliste, l'installation d'une écolo-technocratie où l'on détruit chaque fois un peu plus la nature pour installer de grandes infrastructures bétonnées où vont proliférer la surveillance généralisée, via puces RFID et caméras en batterie.

 

Un essai décapant sous le signe d'Ellul, Illich et André Gorz, qui dans les années 70, nous avaient déjà mis en garde contre ces nouveaux habits verts du capitalisme... Il faut d'ailleurs les relire.

 

Impossible de trouver un désaccord avec l'analyse de Tomjo. L'idéologie de la croissance perpétuelle, repeinte en vert, est devenue une des bases de la gauche dans toutes ses composantes, d'EELV au Front de gauche. On pourrait d'ailleurs parfaitement l'illustrer avec l'affaire du jouet d'Ayrault, l'aéroport de Notre Dame des Landes.

 

Un livre de désintox nécessaire, et un bon terreau pour ensuite en débattre. Que demander de plus face au techno-fascisme vert qui nous menace chaque jour un peu plus ?

 

Dan29000

 

L'enfer vert

Un projet pavé de bonnes intentions

+ Critique de la planification écologique

Tomjo

2013 / 128 p / 9 euros

 

Publié dans lectures

Commenter cet article